Réveils 5_(1)

125Report
Réveils 5_(1)

Réveils 5

-------------------------------------------------- --------------

Tahir et le Capitaine se penchaient sur les rapports qui arrivaient. Apparemment, les actions antérieures de Tahir avaient interrompu brièvement les plans du groupe de médecins pendant un certain temps. Ils y travaillaient depuis quelques heures, lorsque Tahir remarqua qu'il y avait un cadavre. Il lui fallut un moment pour le lire, se tournant vers le Capitaine, il attira son attention.
"Ce rapport détaille un corps qui a été retrouvé, ce qui semble étrange, c'est que le corps n'avait pas de cerveau du tout. C'était presque comme si la cavité crânienne avait été nettoyée à l'aspirateur." dit Tahir en tendant le rapport au Capitaine.

En le regardant, il leva les yeux, "vous pensez que c'est le travail du groupe de médecins?" Tahir secoua la tête
"Non, en fait, cela ressemble plus au chef du groupe. C'était quelque chose qui flottait en marge de son esprit quand j'ai essayé d'approfondir", a déclaré Tahir, se sentant juste un peu malade, se souvenant du mal qu'il avait ressenti quand il avait touché l'esprit de l'homme.
"Tu n'as jamais rien dit à ce sujet," dit le Capitaine en regardant Tahir un moment, "c'est tout ce que tu as?"
"Oui, malheureusement, il a glissé, comme moi et j'ai perdu le contact. Il n'est en aucun cas aussi fort que moi, mais les capacités qu'il a, le rendront beaucoup plus difficile à gérer."

Tahir soupira, la profondeur de la colère de cet homme dépassait de loin tout ce qu'il avait jamais ressenti auparavant. Tendant la main, son esprit traversa le pays jusqu'au bâtiment où il avait perdu l'homme. Entrant, il se mit à parcourir toutes les pièces. La plupart étaient inoccupés, mais celui qu'il a rencontré ne l'était pas. Entrer dans la pièce s'avéra plus difficile qu'il ne le pensait. Ce n'était pas impossible, mais il lui a fallu beaucoup d'énergie pour franchir les murs et les portes. De toute évidence, il s'était attendu à ce que quelqu'un essaie d'entrer par effraction, d'une manière ou d'une autre. Les quelques brefs regards qu'il reçut dans la pièce en révélèrent moins qu'il ne l'avait espéré.

En se retirant, il avait senti le Capitaine lui toucher le bras. « Tu es toujours avec nous ? le Capitaine avait demandé, "Bonjour ? ça va ?" plus d'inquiétude dans sa voix qu'il n'avait voulu exprimer. Merde, il détestait quand Tahir faisait ça. C'était déjà assez grave quand il a juste disparu, qu'il pouvait supporter mais quand il s'est évanoui, en soupirant, il a secoué la tête.
"Oui, je suis là, maintenant. Je suis allé chercher ce que je pouvais sur le chef de ce groupe. Il semble qu'il attendait quelque chose ou quelqu'un. Il a un bouclier décent autour de chez lui, c'était difficile mais j'ai réussi . Il ne reste pas autant à cet endroit, mais il y avait une photo d'une femme plus âgée là-bas."
« Une idée de qui elle est ? le capitaine a fait irruption.
"Non, mais elle semble être d'une certaine importance pour lui." Tahir a répondu

"Je n'ai vu ni carte d'identité ni papiers, mais j'ai brièvement vu ce qui semblait être une lettre sur une table. Il y avait le mot Ro dessus, il semblait également être sur du papier officiel du gouvernement, bien que je ne me sois jamais assez approché pour voir de qui il venait." Le Capitaine hocha la tête en réfléchissant une minute. En tapant sur son ordinateur portable, il a évoqué chacun des départements de DC, des emblèmes.
« Est-ce que le papier ressemblait à l'un de ceux-ci ? tournant son ordinateur portable vers Tahir, il se rassit et attendit.
"Hmmmmm, eh bien..." Tahir commença à cocher tous ceux qui n'en semblaient pas proches. "Ok, c'est un match nul entre ces deux-là, comme je l'ai dit, je n'ai pas vraiment bien regardé." Le Capitaine regarda les deux emblèmes de la sécurité intérieure, ils ne se ressemblaient pas tant que ça, mais à distance l'un pouvait être confondu avec l'autre.

"Voyons voir, nous avons la sécurité intérieure et cet autre est pour la sécurité intérieure de l'ICE", a déclaré le capitaine en levant les yeux de la page de l'emblème.
« ICE ? Qu'est-ce que c'est exactement ? répondit Tahir en regardant le Capitaine perplexe.
"Ah, eh bien c'est le département de l'Immigration et des Douanes." Claquant des doigts, le visage du Capitaine s'éclaira, "N'avez-vous pas dit qu'il vous parlait en roumain ?" Tahir hocha la tête. "Cela ne devrait pas être si difficile de découvrir qui il est et quelle est la motivation derrière toute cette merde." Décrocher le téléphone, il a commencé à appeler des contacts qu'il avait à Washington.

Tahir sortit et traversa le couloir. Il avait besoin de l'exercice, sa jambe s'était déjà endormie une fois. Tahir était sur le point d'aller voir Kim lorsqu'il a ressenti un pincement aigu à l'un des autres centres. En y repensant, il était là, regardant autour de lui, il vit que l'un des voyants commençait à transpirer. En tendant la main, il a vu que le voyant était attaqué, en fouillant, il a commencé à retracer. Dans la pièce, il vit le patron et un autre se concentrer. Sachant qu'il n'aurait peut-être plus aucune chance, Tahir figea le boss et poussa l'attaquant contre le mur. L'homme commençait à s'étouffer lorsqu'il a libéré le voyant de la station. Travaillant aussi vite qu'il le pouvait, il tendit la main vers l'attaquant et commença à supprimer toutes ses capacités. Il avait à peine atteint le centre de capacité du boss qu'il a commencé à bouger !

Qu'est-ce que c'est que ce bordel ? ! C'était la première fois que quelqu'un s'en sortait. Rapidement avant de s'éloigner, il a atteint la capacité de téléportation et l'a déchirée en entendant le boss crier. Soudain, le patron se tenait derrière lui.
"Alors tu es un piqué d'américain, tu crois que tu as gagné ? Je ne suis pas un mouton comme ceux de ce pays !" Tahir a scellé les points avant que l'image du boss ne se dirige vers lui.
En dressant son mur, il remarqua qu'il n'était pas aussi solide qu'il l'aurait souhaité.
« Je sais que je n'ai pas encore gagné ! mais vous serez beaucoup plus facile à trouver maintenant » Se débattre dans l'esprit du patron était plus difficile qu'il ne le pensait. D'une part, c'était son esprit après tout, et Tahir devait chasser pour trouver ce dont il avait besoin. Se sentant plus faible, il a choisi de partir, comme si la petite merde pouvait le trouver maintenant.

En finir avec l'autre homme que Tahir s'apprêtait à retirer lorsque le patron l'a attaqué. Ne se concentrant plus sur deux esprits maintenant, il découvrit qu'il avait plus de force.
"Ce n'est pas fini, humble chien américain ! Je te trouverai et j'aimerai détruire complètement", la dernière chose qu'il vit fut un air de surprise sur le visage du patron quand il essaya de glisser et ne put pas, puis Tahir fut retour au centre. Enjambant, il vérifia l'homme qui s'était effondré lorsque l'envahisseur s'était retiré.
Le Boss a essayé de bouger à nouveau, quand rien ne s'est passé, il a regardé où Tahir avait été dans son esprit. Jurant, il vit les dégâts et la zone scellée, se retirant, il déchargea sa colère sur l'autre homme là-bas. Riant des cris et des cris de l'homme alors qu'il mourait, le Boss se sentait un peu mieux. Il renforça ses boucliers et ses défenses. Plus jamais! il ne serait plus jamais pris au dépourvu comme ça.

<Capitaine,> pensa Tahir à Roberts, <Il y a eu un incident au centre 06, je serai là dans quelques minutes pour le signaler> Après l'attaque par la personnalité alternative de Tina, Tahir avait revérifié tous les voyants et le personnel, ne laissant personne de côté.
Enfin satisfait que tout allait bien, Tahir raconta au directeur ce qui s'était passé, pour les regarder tous, il saurait si quelque chose n'allait pas, comme il l'avait fait cette fois. Apparaissant à côté du Capitaine, Tahir soupira, s'asseyant il commença son rapport.
« Vous dites que vous avez réussi à prendre certaines de ses capacités ? demanda le capitaine.
"Non, j'ai pu entrer dans son esprit et j'ai scellé sa capacité à bouger avec son esprit." Taher a répondu

Le capitaine Roberts essayait de comprendre exactement ce que cela signifiait. Puisqu'il n'avait pas vraiment de capacité comme ça, il avait du mal à comprendre.
"J'espérais pouvoir mettre un terme à cela aujourd'hui, je l'ai trouvé beaucoup plus fort que je ne le pensais au début. J'ai aussi remarqué qu'il utilisait plus de puissance cérébrale que moi. Le truc, c'est qu'il ne produisait pas presque autant qu'il en utilisait." Soudain, une idée a frappé Tahir. "tu sais" reprit-il, "j'ai peut-être compris pourquoi les cadavres sans cervelle"
Le Capitaine le regarda d'un air interrogateur, "compris ?"
"Oui, encore une fois, un bref flash que j'ai eu, pendant que j'étais là-dedans cette fois. Je pense qu'il a besoin de la matière cérébrale pour survivre d'une manière ou d'une autre." Roberts regarda Tahir avec dégoût.
« Tu veux dire qu'il est en train de manger leur cervelle ?
"Non, c'est plus comme si son corps absorbait la matière grise dans son système", a déclaré Tahir en parcourant les souvenirs qu'il avait brillés dans l'esprit du patron.

Roberts a juste secoué la tête, ils avaient manifestement affaire à un individu malade et dépravé. "Nous devons trouver un moyen de l'arrêter. Le nombre de femmes disparues a commencé à augmenter au cours des 2 dernières semaines. Le problème, c'est que nous ne savons pas si elles viennent toutes de lui ou non. Nous avons eu de la chance, quand il y a était un raid et le corps a été retrouvé. Ils étaient sur le point de l'incinérer pour cacher les preuves.
Tahir sentit la colère monter en lui, ce fils de pute méritait plus que de mourir. « Avez-vous déjà reçu des nouvelles de Washington ? interrogea Tahir.
"Non, nous attendons toujours des nouvelles de l'ICE, ils devraient me faire savoir quelque chose dans les 2 prochaines heures" le capitaine était aussi anxieux que Tahir.

Le docteur s'est encore immobilisé, putain ce petit con de Tahir ! Il l'avait presque tué cette fois. Il remercia Dieu que Natasha puisse encore l'influencer. Incapable de parler pendant au moins une semaine, son larnyx avait été partiellement écrasé. Quelques instants plus tard, le patron est entré en regardant le médecin, il était toujours très énervé. Si le médecin n'était pas la personne la plus importante dans le plan, il apprécierait de le tuer lentement.
"Je ne sais pas comment mais ce petit cochon américain est entré dans mon esprit. Il a bloqué ma capacité à bouger. J'ai eu plusieurs tentatives pour le régénérer mais ils n'ont pas pu. Il semble non seulement qu'il l'ait détruit mais il l'a scellé pour qu'il ne puisse pas être guéri."
Grognant, le boss regarda le mur, un énorme trou apparaissant là où son explosion d'énergie en prit une grande partie.

"Nous devons trouver un moyen d'éliminer cette petite merde. Il est la seule chose qui nous empêche de dominer enfin ce trou de merde d'occasion d'un pays. Docteur, trouvez-moi un autre, qui peut éliminer ce trou du cul. Je veux tu vas presque les tuer avec les radiations, je les veux putain de forts. Ce fils de pute a besoin de mourir putain !" cria-t-il alors qu'un autre pan de mur explosa devant lui. Les yeux du médecin s'écarquillèrent, le patron était très énervé. Le médecin ne l'avait jamais vu aussi fou ! Il était content que le patron ait tellement besoin de lui que les radiations ne pouvaient pas être gérées par quelqu'un qui avait déjà des capacités ouvertes. Il se souvenait de la première fois où il s'était approché, après sa première exposition. Il pensait qu'il allait mourir, sa respiration s'était presque arrêtée, ses membres s'étaient presque engourdis. S'il n'était pas tombé à la renverse, il avait l'impression qu'il serait mort sur-le-champ.

Tahir était si fatigué, cela lui avait tant coûté. Kim l'avait vérifié peu de temps après qu'il se soit allongé. Arborant un regard inquiet, elle s'était inquiétée pour lui jusqu'à ce qu'il s'endorme, avec elle à côté de lui. Se réveillant en sursaut, il se rendit compte qu'il avait rêvé. Le rêve était si réel qu'il tendit la main pour voir s'il était réel. En s'approchant de la scène, il a vu les corps partout. En se retirant, il appela immédiatement le capitaine.
« Qu'est-ce que tu as ? » demanda-t-il après s'être précipité dans la chambre de Tahir.
"Je rêvais, alors j'ai pensé. Quand j'ai vu l'exécution de plus de 100 personnes. J'ai vérifié, c'était le siège du département de l'Est." Le visage de Tahir était sombre, ses poings étaient étroitement serrés.
Le capitaine a sorti un téléphone de sa poche et a passé quelques appels, en moins de 30 minutes, son visage était également sombre.

Il semblait maintenant que le groupe du médecin commençait à dégénérer en guerre. Plus tard, le capitaine raccrocha et se tourna vers Tahir.
"Je viens de raccrocher avec Washington, ils veulent aussi que nous intensifions, ils veulent que vous en supprimiez autant que vous le pouvez. Ils doivent être affaiblis pour que l'effusion de sang s'arrête." avec un regard déterminé sur son visage, Tahir hocha la tête, se levant du lit, s'habilla et suivit le capitaine jusqu'à son bureau.
Le patron riait avec une joie sadique, laissez-les revenir de ça! En regardant les corps entassés, il souhaitait toujours que le corps de Tahir soit là, de cette façon il aurait déjà tué tout le monde à Washington.

Le chef a reçu une note quelques instants plus tard. En le lisant, il a senti que finalement, les choses commençaient à aller dans son sens. Avec un peu de chance, cette fois dans un jour ou deux, ce petit con de Tahir serait mort ! Rire plus fort, c'était ce qu'il avait ressenti de mieux depuis longtemps. Marchant vers sa voiture, il appela le médecin.
"Préparez-la" rit-il dans le téléphone, "Je veux que ce petit con soit mort ! Natasha dit au médecin que je veux qu'elle soit déployée dès que possible."
« Chef, vous vous rendez compte qu'elle n'est pas la plus stable, n'est-ce pas ? » Natacha a répondu
"Bien ! plus c'est instable, mieux c'est !" il rit.

Tahir a écouté pendant que le capitaine énumérait les cibles qu'ils voulaient qu'il essaie d'éliminer. Juste avant de partir, il est allé voir Kim pour la renforcer davantage.
"Kim, je veux renforcer tes défenses. Ils nous connaissent maintenant grâce à Tina, je veux faire." Kim hocha la tête, elle était contente, elle savait qu'elle pouvait résister à une attaque maintenant mais elle savait aussi qu'elle n'était pas aussi forte qu'elle le souhaitait. Tahir a fouillé profondément pour trouver ses défenses. Il pouvait voir où il les avait renforcés auparavant, les correctifs étaient toujours solides et tenaient. Ils semblaient être restés les mêmes, ni plus faibles ni plus forts. Travaillant pendant une demi-heure, il l'avait renforcée au point qu'elle était juste un peu plus forte que Tina. Souriant, il se retira.
"J'espère que cela vous rendra plus fort, vos défenses sont juste un peu plus fortes que celles de Tina.

"Je peux le sentir!" dit-elle excitée, "Je n'ai jamais ressenti autant de pouvoir en moi auparavant, merci Tahir, j'espère juste que nous n'aurons jamais à mettre tout cela à l'épreuve."
Tahir hocha la tête en la tenant un moment avant d'aller rencontrer à nouveau le Capitaine. "N'oubliez pas, faites ce que vous pouvez, puis dégagez de là, nous n'avons plus le soutien dont nous avions l'habitude dans cette ville", a déclaré le capitaine, "Nous n'avons pas eu de rapport sur leur activité depuis quelques jours. , pas depuis qu'ils ont détruit le département principal là-bas." Tahir hocha la tête en mettant les quelques affaires qu'il allait emporter avec lui.

Apparaissant dans le parc, il commença à scruter les alentours. Trouvant sa première cible, il s'y installe. L'homme se vantait et célébrait d'avoir tué les agents qu'il avait. Soudain, il y avait un homme mince devant lui avec un regard intense sur son visage.
Ricanant, "ne baise pas avec moi petit homme, à moins que tu ne veuilles mourir!" Tahir s'est mis à rire, cette fourmi pisse n'était pas aussi forte que le rapport l'avait dit. Souriant à l'homme, Tahir attendait de voir ce qu'il allait faire. Lançant une vague d'énergie, l'homme a semblé choqué quand Tahir a commencé à se moquer de lui.
« Oh merde, pas toi ! En atteignant les profondeurs, Tahir a trouvé toutes ses capacités et les a toutes écrasées. Puis il s'est retiré.
"Vous dites à tous les autres que je vous ai épargné, vous leur dites qu'ils sont tous morts, peu importe ce qu'ils peuvent faire. J'ai dit au médecin que j'avais fini de jouer, je le pensais." Sur ce, il disparut.

L'homme est sorti du bar en courant aussi vite qu'il le pouvait. Trouver les autres était avant tout dans son esprit. À l'extérieur de l'enceinte, il tomba sur Natasha.
"Que faites-vous ici?" sentant la détresse apparente de l'homme, elle regarda un peu plus profondément et vit l'histoire dire des signes de Tahir. « Je suppose que tu as découvert à quel point il était fort, hein ? Ne me dis pas, tu l'as défié et il t'a juste dépouillé de toutes tes capacités ? L'homme hocha simplement la tête, "Typique Tahir, vous les hommes n'apprendrez jamais que vous n'êtes pas à la hauteur de son pouvoir."
"Il m'a donné un message à donner à tous les autres", a-t-il commencé, "Il a dit qu'il venait les chercher tous, qu'ils étaient morts quoi qu'ils fassent."
Natasha hocha la tête, il sembla que Tahir était sur le point d'entrer dans la guerre d'Ernest.
Après le départ de l'homme, Natasha a prévenu le médecin, puis a appelé tous les autres pour les avertir. Elle savait dans son esprit qu'ils allaient perdre beaucoup de monde ce jour-là.

Tahir la regarda passer chaque appel, traçant chacun jusqu'à sa fin, voyant chaque groupe d'hommes. Après avoir terminé, Tahir l'a gelée. Un regard surpris sur son visage, puis un de plaisir alors que Tahir la palpait, frottant son clitoris contre un orgasme en guise de récompense. Partant tout aussi soudainement, Natasha souhaita qu'il ne la taquine pas, c'était la troisième ou quatrième fois. Bon sang! elle voulait la vraie chose ou au moins plus de libération qu'il ne lui donnait. Apparaissant dans les premiers groupes cachés, Tahir les a gelés tous les 5. Cela a été une surprise pour lui comme pour eux. Il n'en avait jamais fait plus de 2 à la fois. En fouillant dans chacun, il rassembla toutes les informations qu'il pouvait, puis il alla plus loin en trouvant toutes les capacités de chacun, il commença à les détruire. C'était jusqu'à ce qu'il atteigne le dernier, voyant le pur plaisir que l'homme prenait à tuer, Tahir lui sourit au visage.
"Tu es mort. Pour l'humanité et les crimes que tu as commis," atteignant Tahir attrapa son cœur faisant augmenter la pression jusqu'à ce qu'il explose. Le visage de l'homme regarda Tahir en état de choc puis s'affaissa en avant.

Se glissant hors et dans chaque cachette, Tahir n'en avait tué que 5, neutralisant un total de 70, lorsqu'il est tombé sur elle. Il venait de finir de s'occuper de la 15e planque, lorsqu'elle apparut. En tendant la main, il heurta un mur pour la première fois, plutôt que de le sentir. Poussant plus fort, il était à travers son mur mais ce n'était pas si facile. Il la sentit pousser vers lui, ne l'atteignant toujours pas tout à fait, il commença à pousser plus fort hmmm elle était la plus forte qu'il ait jamais rencontrée. Renforçant ses boucliers plus qu'il ne l'avait jamais fait, sentant sa poussée devenir un peu plus faible, puis elle augmenta également, il savait que cela allait être un combat.

Tahir la sentit essayer d'enfoncer dans son esprit qu'il avait bien fermé. Il l'avait enfin rejointe, sentant la folie qu'elle éprouvait. Tahir pouvait également sentir la quantité excessive d'énergie à laquelle elle avait été exposée. Après seulement 5 minutes de confrontation, la pièce était en ruine, des trous étaient partout dans les murs, ils étaient tous les deux trempés de sueur, il savait qu'elle le tuerait s'il ne se débarrassait pas d'elle rapidement. Son énergie avait été légèrement affaiblie, son énergie était également épuisée, même si elle en avait assez pour qu'elle échappe presque à ses défenses. Donnant une énorme poussée, il la repoussa contre le mur en essayant de la geler, elle était trop forte mais il l'avait momentanément coincée. Finalement, prenant une profonde inspiration, il se centra et l'envoya à la maison du patron dans laquelle il avait été. Cela prit presque tout ce qu'il avait. La voyant disparaître, Tahir maudit sa stupidité et sa confiance excessive.

Puisant autant d'énergie qu'il le pouvait, il se trouva qu'il regarda son reflet quand il vit le sang. De toute évidence, elle avait réussi à le couper en voyant également le lent suintement de sang sur le côté de sa tête, Tahir a tiré autant qu'il le pouvait (la guérison n'était pas l'un de ses points forts), il n'avait toujours pas assez d'énergie pour glisser et il n'en avait qu'à moitié terminé avec la mission. Assis sur le sol au milieu de toutes les destructions, il tira plus vite, attendant. Natasha avait vu la dernière partie de la bataille ? Elle ne savait pas comment l'appeler, elle sentit l'énergie de Tahir chuter considérablement avec celle de la femme et avait essayé de l'atteindre quand la femme avait disparu.
Autant qu'elle sache, Natasha n'avait pas vu cette capacité en elle. Hmmm évidemment Tahir avait plus de capacités qu'il n'en avait laissé entendre.

Tahir a senti Natasha quand elle a commencé à sonder et à frapper son mur. En descendant les escaliers, elle savait que même dans son état affaibli, elle n'était pas à la hauteur de lui. Levant les yeux, il la vit alors qu'elle s'approchait.
"Ce n'était pas la mienne ni l'idée du médecin, j'ai entendu dire que vous aviez retiré une capacité au chef. Son tempérament s'est définitivement détérioré. J'étais censé vous transmettre un message, mais je suppose que vous avez Je l'ai deviné. Ils veulent que vous sachiez qu'ils pensent que vous ne pouvez pas les vaincre maintenant ", sourit-elle lentement, " Ils ne te connaissent pas comme moi "
"ils avaient beaucoup de soldats qu'ils ont perdus plus de 100 maintenant. Je ne m'arrêterai pas tant que je ne les aurai pas vaincus, tu dis à ton chef que je suis loin d'en avoir fini avec lui," se tournant pour partir, il arrêta Natasha, "remerciez-le aussi" Natasha le regarda d'un air interrogateur, "Ce petit crachat d'aujourd'hui va beaucoup me renforcer. J'ai découvert que les utiliser ou ne pas les utiliser tend à les rendre plus forts." Les yeux de Natasha s'écarquillèrent, "Habituellement, je n'utilise pas autant qu'aujourd'hui, j'ai utilisé presque tout le pouvoir pour la combattre comme elle l'a fait, ce sera un gros coup de pouce."

Tahir a constaté qu'il était déjà rechargé deux fois plus vite que la dernière fois. Souriant, il tendit la main et attira une Natasha qui se débattait vers lui, l'embrassant profondément et passionnément, il disparut. Les rapports qu'ils recevaient disaient qu'il y avait eu une sorte de bataille majeure, dans le sous-sol d'un immeuble pas trop loin de l'ancien quartier général de l'Est. Kim était inquiète, ils n'avaient toujours pas reçu de nouvelles de Tahir. Elle avait expérimenté après son départ et avait découvert qu'elle pouvait réellement le sentir maintenant, peu importe à quelle distance il se trouvait. Jusqu'à il y a une heure, elle l'avait senti maintenant, plus rien. Avec un sursaut, elle cria doucement, quand Tahir apparut à côté d'elle, c'était jusqu'à ce qu'elle voie le sang. Immédiatement, elle a attrapé sa tête en commençant le processus de guérison, quand il s'est évanoui dans ses bras.

À SUIVRE

Articles similaires

HOBO Chapitres 12 et 13

CHAPITRE DOUZE Je me suis réveillé tôt le lendemain matin et j'ai pu sortir du lit sans réveiller Michelle. Je suis allé à la cuisine, j'ai commencé une cafetière. J'ai ensuite cuisiné des œufs brouillés, du bacon et des saucisses et je finissais juste quand Michelle est entrée dans la cuisine en se frottant les yeux. « Qu'est-ce que tu fais ? », demanda-t-elle en bâillant. Nous faire le petit déjeuner. S'il vous plaît, asseyez-vous sur le tabouret. , elle m'a souri et a fait le tour du bar et s'est assise. Je lui ai préparé une assiette et l'ai posée...

265 Des vues

Likes 0

L'homme plus petit

Je regardais les jambes de Jerry, alors qu'il se tenait sur le tabouret devant moi. Il avait des cuisses très fortes, et j'ai admiré sa forme pendant qu'il mettait la nouvelle ampoule dans le plafonnier. Cette chose est difficile à atteindre, a déclaré Jerry. Puis, pendant qu'il se débattait avec l'ampoule, mes yeux ont suivi ses jambes musclées jusqu'à l'endroit où elles se sont rencontrées, et j'ai dû réprimer un regard fixe - il y avait une bosse sur le côté, une petite bosse, mais une bosse bien définie était là. Laissez-moi vous expliquer celui-là. Nous avions parlé de notre récent...

898 Des vues

Likes 0

Beaucoup de pisse et de merde..

J'avais juste besoin de raconter cette histoire. Ce genre de m'excite. faire savoir au monde ce que j'ai fait. j'espère que ça vous plaira et que vous apprécierez. laissez des remarques. Salut, je suis Sonia, une indienne, une femme. C'est une expérience vraiment cool que j'ai vécue, et s'il vous plaît, ce n'est pas une œuvre de fiction... c'est la vraie vie... alors attachez vos ceintures... Je suis dans un pensionnat... en Inde même, et j'ai un joli corps... pas très développé, mais c'est quand même agréable à regarder et je suis blonde... J'ai les cheveux longs, ce que j'aime bien...

989 Des vues

Likes 0

Chapitre 3 de ma série; Rachel arrive devant

En lisant ceci, j'ai découvert qu'une partie du dialecte de ma région s'était glissée, alors pour enregistrer tous les commentaires sur l'orthographe et la grammaire, je vais l'expliquer. Nous utilisons « moi » à la place de « mon » dans certains cas et notre mère est « maman », alors quand Rachel dit « Je suis tombée de mon vélo » et « C'est moi, maman », c'est correct pour elle. Désolé pour les fautes d'orthographe, qui sont passées. J'avais environ 24 ans et Susan 20 ans quand nous nous sommes mariés, en moins d'un an, j'ai été nommé gardien en chef, en raison de la retraite de Sid, cela...

811 Des vues

Likes 0

Le Harem de l'Empereur - Partie 2

2. Je me suis réveillé le lendemain matin avec mon impératrice drapée sur moi par derrière. Son bras souple serrait ma poitrine et je sentais ses mamelons contre mon dos. J'avais épousé Rayne pour des raisons politiques, la croissance de mon royaume nécessitait l'annexion d'un voisin, pratiquement de la même taille que Marad. Bien que mes généraux m'aient assuré que la capitale pouvait être capturée et la terre ajoutée à la mienne, les coûts en sang étaient trop élevés pour moi. Un mariage a été arrangé pour unir nos deux empires, mais en fait, Corlan a simplement été amené pacifiquement sous...

755 Des vues

Likes 0

Brooke_(1)

Brooke Ceci est ma première histoire, et en tant que telle, soyez prudent dans vos critiques ; critique constructive seulement s'il vous plaît. Si vous n'aimez pas cette histoire, il y en a plein d'autres à lire. Les noms ont été changés pour protéger mes copains de baise, et en retour mon cul. Tout au long de mon adolescence, j'ai été assez active sexuellement. Être un adolescent et aller dans un lycée catholique pour garçons n'a fait qu'améliorer ma libido. Pour commencer, je ne suis pas un petit gars. À cette époque, j'avais environ 6'3, 200 livres et j'étais un athlète...

999 Des vues

Likes 0

Violée par Bigfoot

C'est ma première fois du point de vue d'une femme. Dites moi ce que vous en pensez et si cela doit continuer... Violée par bigfoot C'est un accident bizarre qui m'a amené à cette situation. J'avais un peu froid, complètement nu, j'avais un violent mal de tête, une cheville douloureuse et j'étais coincé dans une grotte à mi-hauteur d'une montagne. Je ne me souviens pas avoir été amené ici, mais la créature qui a dû me sauver la vie devait vivre ici. Je ne l'ai pas beaucoup vu, puisqu'il a quitté la grotte vers l'aube. Tout ce dont je me souviens...

993 Des vues

Likes 0

Filles californiennes 3

Filles californiennes 3 Oh merde, il est 7h du matin s'écria Kate. Wow, nous sommes allés toute la nuit, sourit Hannah, nous sommes des salopes chaudes et excitées, a-t-elle ri. « Non, sérieusement, c'est mauvais, ma sœur va être à la maison dans une demi-heure. » Kate a dit en se levant, Euh merde mes jambes gémit-elle en se frottant les genoux, agh et mon bassin a l'impression que quelqu'un l'a battu avec un marteau. Wow la nuit dernière était amusante sourit encore plus Hannah, je devrais m'acheter un chien! . « Inquiétez-vous pour ça plus tard, aidez-moi à nettoyer une partie de...

862 Des vues

Likes 0

Perdre ma virginité(8)

Je l'ai rencontrée sur un site de chat sur Internet. Nous vivions à 800 km l'un de l'autre donc je n'avais aucun problème à flirter comme une folle. Elle m'a dit qu'elle mesure 1,5 m, de longs cheveux blonds et des yeux bleus avec un corps sexy. Bien évidemment, je l'ai taquinée et j'ai dit que si elle ne m'envoyait pas de photo, je ne la croirai pas, elle a demandé si les photos d'elle seraient pour mes seuls yeux et étant le gars que je suis, je lui ai donné ma parole, attendant une photo très coquine. Ce que j'ai...

827 Des vues

Likes 0

Une fin de soirée à l'université

Eh bien, je viens chez toi pour le week-end et tu dois aller un peu à l'université pour prendre quelque chose. c'est assez tard il n'y a pas beaucoup de monde. Vous entrez dans une pièce vide parce que vous y avez laissé quelque chose plus tôt dans la journée. Alors que je te suis, je prends ta main, te retourne en t'embrassant passionnément, je te repousse bientôt vers le mur le plus proche, tu te cognes contre le mur. dick appuyant contre votre chatte à travers sont des vêtements ! je commence à travailler sur ton cou en t'embrassant pour...

286 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.