Histoire de ma vie malheureuse - Chapitres 7-8

523Report
Histoire de ma vie malheureuse - Chapitres 7-8

Chapitre 7
--------------------------------
Alors qu'Ulrich déposait délicatement Odd inconscient et maintenant ronflant sur son lit, il jeta un coup d'œil à Yumi et Aelita et se tourna vers son petit-ami. Le groupe, à l'exception d'Odd qui (pour une raison quelconque) s'est évanoui, a été légèrement secoué en voyant Séro et Jérémie s'embrasser passionnément dans le dortoir de Jérémie. Ce qui surprit Ulrich, c'était la réaction d'Odd. Il pensait que la réaction d'Odd serait plus mûre puisque les deux sont ensemble depuis début janvier. Leur relation a connu de nombreux bons et de mauvais événements, comme la fois où Jérémie s'est évanoui après avoir fait irruption dans les amants lors de leur premier rapport sexuel.

"Hey Ulrich, tu réalises que tu as encore l'équivalent d'un déjeuner entier sur toi, n'est-ce pas ?" » dit Aelita avec un petit rire qu'elle dissimula.

"Oh merde, j'avais complètement oublié, merci Aelita. Hé, est-ce que vous pourriez éventuellement veiller sur Odd pendant que je prends une douche ? Il faut que je me débarrasse de cette nourriture." » dit Ulrich en cherchant un ensemble de vêtements de rechange, pas avant d'avoir pris une serviette. Garder Odd qui ronfle et dormir avec de la nourriture sur sa chemise était quelque chose qu'il n'avait pas envie de faire aujourd'hui.

"Ce n'est pas du tout un problème Ulrich, tu nous as déjà aidé, alors nous devrions te rendre la pareille. Maintenant, vas-y avant que quelqu'un ne te demande pourquoi tu as du pâté chinois au lait sur ta chemise." » dit Yumi avec un sourire. Ulrich a toujours aimé avoir des amis fiables dans des moments difficiles comme ceux-là.

Quand Ulrich arriva dans la salle de douche vide, il se rendit dans une cabine près d'un des quatre coins et se déshabilla, posant ses vêtements propres et sans nourriture sur le banc. Regardant autour de lui, il alluma la douche et réfléchit. Profitant de l'occasion, il s'assit sur le carrelage et commença lentement à se masturber. Lui et Odd n'ont pas eu le temps de se faire plaisir depuis deux semaines à cause des tests, des attaques de XANA et d'autres événements comme l'arrivée de Séro dans le gang.

Mettant ces pensées de côté, il se concentra sur lui-même et sur son orgasme inédit. Commençant à accélérer progressivement, il gémit en accélérant. peu de temps après, sa main monta et descendit rapidement sur son corps, gémissant plus fort qu'il ne le souhaitait. Essayant de concentrer son esprit sur autre chose pour prolonger le temps, il pensa accidentellement à Odd et lui s'embrassant, ce qui le fit gémir bruyamment et éjaculer, renversant sa semence qui coula dans le drain. "Merde, Odd et moi avons besoin de plus de temps libre." se dit Ulrich entre deux respirations, remarquant la quantité assez importante de sperme qu'il libérait. Se rappelant pourquoi il était sous la douche, il lava et nettoya rapidement son corps. Après avoir fermé la douche, il s'est séché et s'est rapidement habillé avant que quelqu'un puisse entrer. Après avoir quitté la salle de douche, il a jeté un coup d'œil autour de lui avant de retourner dans sa chambre.

Odd se réveilla en état de choc. En se frottant la tête, il se souvint de quelque chose à propos de Jérémie et Séro faisant quelque chose ensemble. Regardant autour de lui, il aperçut Aelita et Yumi assis sur le lit d'Ulrich en train de regarder quelque chose sur l'ordinateur d'Aelita. Lorsque Yumi remarqua qu'Odd était réveillé, elle ôta ses écouteurs et tapota l'épaule d'Aelita, ce qui lui dit silencieusement d'enlever ses écouteurs. Odd demanda aux amants : "Qu'est-ce qui s'est passé ? La dernière chose dont je me souviens, c'est Séro et Jérémie et-..."

"Rien d'autre. Ne t'inquiète pas pour ça, Rose a juste décidé de plaisanter avec toi, prétendant que l'école n'avait plus de nourriture, te faisant t'évanouir." » dit Aelita, interrompant Odd au passage. "Tu es sûr ? Parce que je me souvenais que quelque chose d'autre se passait." Odd demanda à nouveau aux amoureux, désireux d'en savoir plus. "Ouais, quelque chose d'autre s'est produit. Quand tu t'es évanoui, tu as renversé toute la nourriture que tu allais donner à Séro et Jérémie sur MOI !" dit Ulrich en entrant dans la pièce. "Heureusement, Yumi et Aelita ont accepté de veiller sur toi si quelque chose de grave arrivait, alors j'ai pris une douche rapide pour me nettoyer." Ajouta son petit-ami avec un léger regard de désapprobation. "Oh et merci Aelita et Yumi d'avoir pris soin de mon Odd endormi." » Dit-il d'un ton plus léger, en déposant un bref baiser sur la joue d'Odd.

"Pas de problème du tout Ulrich. Bon, je suppose qu'on va-attends, Jérémie m'a envoyé un message." » dit Aelita en se concentrant sur son ordinateur. "Il dit que XANA attaque, mais il ne peut pas quitter sa chambre à cause de XANA qui essaie de la forcer ! Il faut qu'on aille à l'usine."

"Eh bien, qu'est-ce qu'on attend alors ? Aelita peut activer l'ordinateur et les tourtereaux se débrouillent seuls, alors dépêchons-nous !" » dit Odd, voulant que cette journée soit terminée.

Les tourtereaux n'ont pas eu de chance avec le clone polymorphe qui a pris la forme de Sero, le narguant ainsi que sa faible structure physique. S'il y avait une chose pour laquelle Sero n'était pas bon, c'était l'autodéfense et la seule chose pire que cela, c'est qu'il combatte maintenant une version beaucoup plus forte de lui-même. Néanmoins, Séro tenait bon face à XANA. "Jérémie, tu dois aller à l'usine pour aider les autres ! Je pense que je peux retenir XANA." » Dit Sero, esquivant rapidement un coup de poing du clone, s'il y avait un avantage que Sero avait, c'était sa vitesse agile et ses réactions rapides. Jérémie hocha simplement la tête en signe d'accord et sortit en courant, pour ensuite tomber sur le reste du gang. "Jérémie, que se passe-t-il ? Est-ce que Sero a besoin de lui-ATTENTION !" Séro interrompit Aélita. Jérémie regarda derrière lui pour voir que Séro prenait un choc total de la part de son clone. "NON!" Cria Jérémie, voulant se jeter sur le clone, mais il fut rattrapé par Ulrich.

"Es-tu fou d'Einstein ? Sero peut se débrouiller tout seul. Nous devons aller à l'usine, désactiver la tour et retourner dans le passé !" Ulrich faillit lui crier dessus. "Jérémie, vas-y ! Je peux m'en occuper." » dit Sero en se relevant du sol avec sa chemise vert trèfle légèrement carbonisée par l'électricité. La bande a attrapé Jérémie et a couru vers l'usine. Se tournant derrière lui, Sero se jeta sur le clone pour ensuite le traverser. "D'accord, peut-être que je n'ai pas ça sous contrôle." » dit Sero en prenant une grande inspiration avant de sortir en courant de la chambre de Jérémie et de s'enfuir dans le couloir. Regardant derrière lui, il vit XANA le poursuivre, après avoir eu une idée il courut droit vers le clone quand celui-ci commença à charger une électro-balle. "J'espère que ce plan fonctionnera comme je le pensais." Il s'est dit. Après que le Polymorphe ait lancé son attaque électrique, Sero a rapidement esquivé le ballon, le contournant. Le clone eut l'air en colère quand il vit son ennemi faire cela, et décida de lui charger au lieu de lancer une autre balle.

"C'est tout ce que tu as XANA ? Il me reste beaucoup d'énergie !" » dit Sero, haletant légèrement. Il sentait son adrénaline le pousser à son apogée, ce qui ne lui suffisait toujours pas. XANA laissa échapper quelques rires, se transformant en une version de Séro de deux mètres de haut, qui avait l'air plus musclée et athlétique qu'avant. "Eh bien, merde." dit Séro. Sachant qu'il ne pouvait pas continuer à esquiver ses attaques, il courut juste devant le clone, le conduisant dans le parc de l'école. "Viens vers moi XANA, je peux faire ça toute la journée !" » dit Sero, avec une respiration sifflante alors qu'il courait. Même si son adrénaline le maintenait, l'asthme de Sero l'empêchait d'exploiter tout son potentiel. Malheureusement, Sero a jeté son inhalateur lors de son inscription à l'école Kadic, car l'air était beaucoup plus pur qu'aux États-Unis. Regardant derrière lui, il vit le clone charger vers lui sans aucun problème.

"Eh bien, je ne suis pas un grand grimpeur mais il est temps de commencer à essayer." Dit Sero avec un souffle encore plus grand alors qu'il commençait lentement à grimper sur l'arbre le plus haut près de lui. Lorsqu'il atteignit un endroit approprié sur une branche épaisse, il s'assit et porta ses mains à sa poitrine avec douleur comme si ses poumons étaient en feu. Après avoir respiré suffisamment d'air, il baissa les yeux pour voir le clone sous l'arbre charger une boule électrique. Gagnant suffisamment d'énergie, il grimpa lentement jusqu'au sommet de l'arbre afin que le clone soit hors de son champ de vision. Lorsque le clone a lancé la boule électrique, l'arbre a tremblé, faisant presque tomber Sero, mais il a attrapé une branche pour sauver sa vie, car elle tombait facilement à six mètres de ses pieds. Le Clone Polymorphe rit en lançant une autre balle, mais à la base de l'arbre au lieu de Sero. Entendant l'arbre se briser et s'effondrer lentement, il essaya de grimper sur la branche, mais les efforts de Sero furent vains car lui et l'arbre tombèrent, la plus grosse branche tombant sur ses jambes, l'immobilisant. Le clone rit en préparant une dernière boule d'électricité.

"Tour désactivée." » dit Aelita lorsque la tour de passage activée se transforma en une lueur bleue plus amicale.

"Retournez dans le passé maintenant !" » dit Jérémie, presque en larmes d'avoir laissé son petit-ami avec XANA. Il a pleuré une seule larme alors que la lumière blanche familière couvrait l'usine...

"C'est tout ce que tu as?" Dit Sero avec une douleur et une respiration sifflante extrêmes, tenant à peine à la vie. les os de ses jambes étaient complètement brisés et saignaient abondamment à cause de la branche d'arbre tombée sur ses jambes. Le clone a placé la boule électrique sur sa tête, mais la chance a souri à Sero lorsque le clone a soudainement dispersé la boule d'énergie alors qu'il vacillait dans et hors de l'existence. Séro sourit lorsque le clone prit sa véritable forme de Spectre de XANA, qui s'envola. "Merci... Jérémie..." dit Sero en voyant une lumière vive l'envelopper ainsi que l'école.

Lorsque Séro retrouva sa conscience, il se retrouva à embrasser torse nu Jérémie qui avait sa chemise par terre. "Attends, mea amantur unum." » dit Séro en retirant ses lèvres de celles de Jérémie alors qu'il verrouillait la porte. "Maintenant, où en étions-nous ?" » dit-il en approchant ses lèvres de celles de Jérémie. "Nous étions au moment où tu as essayé d'ouvrir mon pantalon. Désolé Sero, mais mon pantalon reste pour l'instant." » dit Jérémie avec un sourire narquois alors qu'il quittait la pièce avec des vêtements de rechange pour aller sous la douche. Séro gémit de colère puisque le retour dans le passé lui a non seulement sauvé la vie, mais a également écourté sa séance d'amour avec Jérémie.

Chapitre 8
--------------------
Je me suis réveillé paisiblement avec l'alarme musicale de mon iPod réglée à 5h30, ce qui m'a réveillé avec "November Rain" de Guns N' Roses. Une fois que j'ai attrapé mes vêtements habituels qui comprenaient un couvre-bouche hygiénique à la place de mon sweat à capuche, j'ai donné à Jérémie encore endormi un léger baiser sur le front, ce qui lui a fait marmonner une théorie de physique peu familière. Après avoir attrapé une serviette, j'ai lentement ouvert la porte et l'ai fermée silencieusement. En regardant autour de moi, je me dirigeai vers les douches.

En me dirigeant vers les douches, j'ai pensé aux événements récents qui m'étaient arrivés. Aujourd'hui, c'était le troisième jour et nuit (AN : sans compter la nuit de la fuite de la conduite d'eau.) avec mon amant Jérémie étant dans la même pièce que moi plus longtemps que je ne l'aurais jamais souhaité, ce qui a fait s'évanouir Odd pendant notre séance de baisers. et m'a fait découvrir à quel point ça fait mal d'avoir chaque os de ses jambes cassé. Une autre mauvaise coïncidence était que nous partagions tous nos cours, mais cela présentait l'avantage de pouvoir travailler ensemble sur les feuilles de travail et les devoirs qui étaient envoyés au dortoir de Jérémie pendant notre maladie persistante. Une autre chose intéressante était les symptômes plutôt légers de la grippe, qui se composaient principalement de toux, d'un écoulement nasal et d'un mal de gorge.

Mon esprit est revenu à la réalité lorsque j'ai franchi la porte des douches pour garçons. Me frottant la tête de douleur, j'ouvris la porte des douches. Quand j'ai regardé dans les miroirs, j'ai remarqué à quel point j'avais oublié de maintenir ma routine quotidienne : mon acné était presque aussi grave que celle d'Herb, mes cheveux étaient tous regroupés en une éternelle coiffure de tête de lit, et même ma mèche verte naturelle de mes cheveux approchaient de mes narines et le reste de mes cheveux atteignait juste au-dessus de mes yeux.

"Super, pas de temps pour une libération personnelle..." dis-je avec un soupir en entrant dans les douches pour trouver un coin tranquille. Plaçant mes vêtements de la journée sur le banc, j'ai commencé à me laver en me débarrassant de ma tête de lit. Finissant de me coiffer, j'ai nettoyé le reste de mon corps et j'ai enfilé mes vêtements en attachant mon masque hygiénique. Après avoir appliqué mon traitement contre l'acné une fois par jour, je me suis regardé une dernière fois avant de sortir de la douche. J'ai vérifié moi-même si j'avais apporté mon portefeuille qui était absent de mon corps. "Merde, maintenant je dois retourner dans la chambre maintenant." Dis-je sans aucune émotion dans la voix en retournant dans la chambre de Jérémie.

Après m'être faufilé dans la chambre de Jérémie pour récupérer mon portefeuille, je suis allé prendre un petit-déjeuner matinal chez Rosa car il était presque 6h20 du matin. Quand j'ai reçu ma nourriture, je l'ai mangée à une telle vitesse que même Odd était jaloux, pendant une seconde j'ai cru avoir oublié quelque chose mais je l'ai simplement ignoré. En m'essuyant le visage, j'ai quitté le campus pour me faire couper les cheveux.

En fouillant dans les rues près de Kadic, j'ai réussi à trouver un salon de coiffure appelé « Mains, Ciseaux et les cheveux ». Haussant les épaules, je suis entré dans la pièce et j'ai trouvé un barbier solitaire en train de nettoyer les différentes chaises. J'ai regardé au-dessus avec curiosité lorsque j'ai entendu une cloche sonner, alertant le propriétaire de ma présence. "Bonjour! Comment voulez-vous que votre coupe de cheveux?" Il m'a dit avec un véritable accent français. Malheureusement, je connaissais très peu de français en dehors de ma phrase suivante.

"Pouvez-vous parler anglais ?" Même moi, je ne pouvais pas prononcer cette phrase parfaitement, sans compter que mon masque hygiénique étouffait ma voix. Le coiffeur avait d'abord l'air confus mais a dit "Oh, euh oui. Comment souhaiteriez-vous que vos cheveux soient coupés ?" En y réfléchissant, j'ai dit : "J'aimerais que mes cheveux principaux soient coupés à environ deux centimètres et que ma mèche verte se termine entre mes yeux, si ce n'est pas un problème." Le coiffeur n'était évidemment pas doué en anglais, mais il a compris dans une certaine mesure ma demande.

"Très bien alors. Si vous pouviez vous asseoir quand vous voulez que je commence." » Dit-il en désignant la rangée de chaises face au mur. En inspirant, je me suis assis sur la chaise centrale et j'ai détendu mon corps lorsqu'il a commencé à me couper les cheveux...

"Il est parfait !" » a dit le coiffeur, admiratif de son travail, et même moi j'ai été impressionné même si je ne savais pas ce qu'il disait. La façon dont il m'a coupé les cheveux m'a rappelé à quoi ils ressemblaient lorsque je suis arrivé à Kadic. "Ce sera 7,99 €." » Dit-il en tendant gentiment la main, en attendant son paiement. Je me sentais mal de son manque d'affaires, alors j'ai décidé de lui donner simplement un billet de 20 €. "Gardez la monnaie, vous en avez besoin." Dis-je en plaçant le billet dans sa main. Apparemment, il n'a jamais vu autant de bonne volonté de la part d'un étranger disant « Merci ! » Ses yeux pleins de joie. Affichant un sourire, je quittai le salon de coiffure.

J'ai vérifié l'heure qui indiquait 6h40 du matin : "Merde, je dois me dépêcher de rentrer." Je me suis dit. Après avoir couru aussi vite que mon asthme me le permettait, je suis entré silencieusement dans la cafétéria pour voir le groupe sans Yumi (qui n'était qu'une étudiante de jour) assis à une table. Jérémie était assis à gauche d'Aelita avec Odd et Ulrich assis en face d'eux. Ulrich et Odd m'ont jeté un regard auquel je leur ai rapidement fait un « Chut » silencieux, leur disant de m'ignorer secrètement pendant que je me faufilais derrière mon amant. "Désolé Jérémie, je me suis espacé, qu'est-ce que tu as dit ?" Lui dit Odd en s'essuyant le nez, faisant de son mieux pour ne pas me remarquer. "Sero vient de disparaître ! Je n'ai aucune idée d'où il est et je commence à m'inquiéter. Je dois commencer à le chercher ou je vais devenir fou !" dit Jérémie, complètement inquiet. Dès qu’il s’est levé et s’est retourné, son visage a rencontré le mien.

"Alors, tu m'as déjà trouvé ?" Dis-je avec un léger sourire qui était couvert par mon masque sanitaire. Le visage de Jérémie était sur le point de pleurer lorsqu'il me vit. "Où-où-où es-tu allé ? Je devenais fou sans toi !" Dit-il avec ses émotions libres. "Ne t'inquiète pas pour ça. Je suis juste parti du campus pour me faire couper les cheveux car ça devenait long." Dis-je calmement, en me prenant note de prévenir Jérémie quand je m'enfuirais quelque part. "Tu aurais quand même dû dire quelque chose ! Mais j'adore ta coupe de cheveux..." dit-il en passant sa main dans mes cheveux. "Hey Jérémie, tu réalises que tu n'es pas dans ta chambre, n'est-ce pas ?" » dit Aelita en toussant, brisant l'instant. Mon amant et moi rougissant, nous nous sommes assis avec les autres.

"Tu veux quelque chose à manger Sero ?" » dit Ulrich en essayant de lui proposer un muffin qu'Odd lui prit inconsidérément des mains. "Je vais bien, j'ai mangé avant d'aller me faire couper les cheveux." Dis-je en me tapotant le ventre plein. "Alors, de quoi d'autre parlais-tu à part ma disparition ?" J'ai demandé au groupe. "N'avez-vous pas entendu ? Le dernier numéro du journal de l'école dit que puisque la grippe a pratiquement infecté tout le monde maintenant, le processus de quarantaine est désormais annulé pour l'année !" dit Ulrich, qui avait mal à la gorge mais qui était heureux de ne pas avoir à se cacher de la grippe. En entendant cela, j'ai retiré mon masque avec bonheur. "Et quelques autres nouvelles pour toi Sero, Jim est venu à la cafétéria plus tôt. Il voulait te dire que les dégâts des eaux dans ta chambre ont maintenant pratiquement disparu, donc tu pourras bientôt utiliser ta chambre." » dit Aelita en couvrant une toux.

"...Ce qui veut dire que tu dois utiliser ta chambre maintenant puisque ta chambre est réparée..." dit Jérémie avec une certaine déception. Je ne savais pas trop comment prendre la nouvelle, je veux juste un jour de plus avec lui. "...Mais la bonne nouvelle est qu'ils s'occupent encore des petits détails, nous avons donc un dernier jour de proximité gênante les uns avec les autres !" » dit Jérémie avec un sourire aux lèvres. Je ne pouvais pas croire aux bonnes et/ou mauvaises nouvelles. "Et je pense que je suis prêt à passer au niveau supérieur..." me murmura Jérémie d'une voix sexy. Les autres n'ont pas pu entendre ce que mon amant m'a dit mais ils ont probablement une idée de ce que Jérémie a dit en me regardant rougir à un nouveau niveau.

"Je peux à peine contenir mon excitation ! C'est tellement gre-AHH !" Dis-je en me tenant la tête avec douleur. Ce n'est pas censé arriver, mais ensuite je m'en suis souvenu. Mes médicaments... J'ai oublié de les prendre ce matin... Chaque bruit... Chaque lumière... Pure torture pour moi... "Sero ! Ça va ?!" » dit Jérémie avec de la peur dans la voix, ne sachant pas quoi faire. "Ma tête... j'ai besoin de mes... médicaments... sous les matelas-" furent mes derniers mots avant que ma conscience ne me quitte...

Articles similaires

Il n'y avait pas d'autre moyen Pt. II

Pourquoi, je pensais que tu voulais baiser ma femme ? L'homme au pistolet a répondu: Nous le ferons, et tu pourras me sucer la bite pendant que ces deux-là ont leur chemin ou bien Tom! Tu ferais mieux de faire ce que je dis, meunier! J'ai regardé mon mari avec incrédulité à ce que j'entendais, un homme lui disant de lui sucer la bite mais encore une fois il y avait une arme à feu impliquée. Les mains qui attrapaient mon cul et forçaient leur bite en moi tout le long, puis le broyage a commencé à se retirer. Il regardait le...

737 Des vues

Likes 0

OUPS 3

OUPS 3 Pendant le dîner avec mon mari Nathan et son fils Nate, j'ai repris le sujet dont j'avais parlé avec mes amies en commençant par notre promesse l'un à l'autre. Maintenant, nous nous sommes promis la vérité totale ai-je dit En prenant un café aujourd'hui, Natalie a mentionné qu'elle avait surpris son fils et 3 de ses amis en train de se branler dans sa culotte et pense que tous les garçons le font Alors Nathan, l'as-tu fait en tant que enfant? Strewth, c'est un peu gênant de demander? dit Nathan J'ai regardé Nate d'un air interrogateur car je savais...

657 Des vues

Likes 0

Temps passé chez la jeunesse_(0)

Je suis entré dans l'église où le groupe de jeunes auquel je vais se tient tous les jeudis. J'arrive généralement une heure ou deux plus tôt pour aider. Mon amie Anah m'a fait sursauter en me faisant un gros câlin alors que j'entrais. Anah, qu'est-ce que tu fais ici si tôt ? Ai-je demandé en la serrant dans mes bras. Eh bien, on arrive généralement ici avant tout le monde, et je n'avais rien à faire, alors j'ai pensé venir passer du temps. Nous ne passons pas assez de temps ensemble, dit-elle en levant les yeux. avec de grands yeux bleus...

378 Des vues

Likes 0

Pourquoi les choses m'arrivent-elles toujours

Pourquoi les choses m'arrivent-elles toujours Avant de commencer, je me rends compte qu'il n'y a pas beaucoup d'hommes qui courent avec une bite de 12''. Et j'ai donc qualifié cela de fantasme et de farce. Assez dit maintenant à l'histoire. Je m'appelle Samuel Longfellow, je suis propriétaire de l'une des plus grandes sociétés de sécurité de l'État. C'est ainsi que je gagne mon argent (sept chiffres par an). Ma passion est la recherche sur la faune et j'ai une bourse au collège local. Je fais mes recherches sur ma ferme de 680 acres. Maintenant, ma chute est que j'ai été maudit...

2K Des vues

Likes 0

Perdre ma virginité(8)

Je l'ai rencontrée sur un site de chat sur Internet. Nous vivions à 800 km l'un de l'autre donc je n'avais aucun problème à flirter comme une folle. Elle m'a dit qu'elle mesure 1,5 m, de longs cheveux blonds et des yeux bleus avec un corps sexy. Bien évidemment, je l'ai taquinée et j'ai dit que si elle ne m'envoyait pas de photo, je ne la croirai pas, elle a demandé si les photos d'elle seraient pour mes seuls yeux et étant le gars que je suis, je lui ai donné ma parole, attendant une photo très coquine. Ce que j'ai...

1.8K Des vues

Likes 0

Devenir Zoé

Ma future épouse, Annie, avait pris un emploi à l'extérieur de la ville et je ne la voyais que toutes les deux semaines environ. Elle me manquait tellement. Elle et moi étions devenus amants à distance. Elle devait prendre un vol de retour vendredi soir. J'allais chercher son fils Zakk à son dortoir et nous allions tous les deux la chercher à l'aéroport et profiter du week-end ensemble. Zakk est dans sa première année d'université, il étudie pour devenir maquilleur pour la scène et l'écran. Lui et moi n'avons pas vraiment appris à nous connaître et ce devait être le week-end...

1.1K Des vues

Likes 0

FEMMES ÂGÉES et(1)

Fbailey histoire numéro 219 Des femmes plus âgées Quand j'ai eu seize ans, ma mère avait les mains pleines avec moi. Papa n'était jamais là et quand il l'était, il n'était toujours pas là. C'était votre vendeur ambulant préverbal. C'était un coureur de jupons, un ivrogne et une piètre excuse pour un être humain. Il a fourni un toit au-dessus de nos têtes, mais c'était à peu près tout. Maman travaillait pour payer la nourriture que nous mangions et les vêtements que nous avions sur le dos. J'ai lancé ma propre entreprise de pelouse ce printemps-là. J'ai distribué des dépliants dans...

1K Des vues

Likes 2

Le Gang pt1_(0)

Le gang. partie 1 Ceci est ma toute première histoire, alors soyez gentils dans vos commentaires. Critiques constructives bienvenues. Je m'appelle Sarah, j'ai 26 ans et je travaille dans une banque en tant que conseillère aux petites entreprises. J'ai de longs cheveux bruns, je mesure 5'7 taille 10 avec des seins petits mais perts de 32B. Je vais à la gym au moins 3 fois par semaine, donc je suis en forme et je suis célibataire depuis quelques années, même si je me suis bien amusé. Quoi qu'il en soit, je vais vous parler de mon expérience avec un gang d'East...

926 Des vues

Likes 0

Du coup, tabou

Du coup, tabou Si vous êtes un homme plutôt beau avec une personnalité agréable, doué pour discuter avec les femmes et bouger beaucoup, vous trouvant aux bons endroits aux bons moments, vous aurez vos relations sexuelles au moment où on s'y attend le moins ; c'est prévu. Mais quand soudain, à l'improviste, sans aucune indication, aucune accumulation, aucune préparation de votre part, vous vous faites servir une chatte de premier ordre, et cette chatte se trouve appartenir à votre belle mère ; alors tu es un fils de pute chanceux. Je suis un fils de pute chanceux ! Un parent de ma...

771 Des vues

Likes 0

Entraînement 07

J'ai vraiment apprécié d'être utilisé par Jim. Ma chatte de cul était vide sans sa grosse bite noire à l'intérieur. Le sexe avec ma femme était toujours satisfaisant, cela ne faisait aucun doute, mais être avec Jim était différent. J'avoue avoir eu une distraction assez importante dans ma vie en pensant à lui. J'étais absolument douée à 100% pour être utilisée par lui pour son plaisir, être sa chienne, ou sa chatte, si vous voulez. Le plaisir que j'ai reçu d'être utilisé comme un jouet de baise par Jim était difficile à décrire, même pour moi-même. Mon trou palpitait véritablement à...

348 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.