Les voisins

1.2KReport
Les voisins

Il y a environ 18 mois, les Campbell, nos voisins depuis que nous avons déménagé dans le quartier il y a trois ans, ont mis leur maison en vente. Ma femme Brooke et moi étions inquiets de savoir qui pourrait emménager en tant que nouveaux voisins d'à côté. Sam et sa femme Donna étaient un peu plus âgés que nous et leurs deux enfants avaient quitté la maison.

Donna avait voulu réduire les effectifs maintenant que les enfants étaient partis et avait informé Brooke et moi qu'ils déménageaient. Nous étions devenus extrêmement proches d'eux et ils nous traitaient pratiquement comme de la famille. J'ai 31 ans et ma femme en a 28. Nous avons tous les deux parlé de fonder notre propre famille, mais mon travail me fait voyager et je voulais m'installer un peu plus avant de commencer à élever des enfants.

La maison voisine s'est vendue très rapidement et nous étions ravis de voir qui pourrait emménager. Nous avons tous les deux été surpris lorsque des camions de construction se sont arrêtés quelques jours plus tard et ont commencé à creuser la cour arrière, à installer une piscine, à couler du béton, à construire un grand terrasse à l'arrière et déchirer la moquette à l'intérieur pour poser des planchers de bois franc, des carreaux et du granit. Cela ressemblait presque à une nouvelle maison.

Nous avons tous les deux été déçus plus tard lorsqu'une grande clôture en bois a été installée tout autour de la propriété. Notre première réaction a été de penser que nos nouveaux voisins créaient déjà des barrières. Plus tard, nous avons appris que c'était juste des problèmes de confidentialité et une exigence avec la piscine. Ou plus précisément, les deux voisins appréciaient leur liberté de se détendre au bord de la piscine dans l'état vestimentaire ou déshabillé qu'ils souhaitaient sans que les voisins ne se plaignent.

C'était peut-être deux semaines après que toutes les améliorations avaient été apportées lorsque je me suis arrêté dans l'allée en voyant Brooke en conversation avec une brune saisissante. Ma femme m'a présenté Cheryl, notre nouvelle voisine. J'ai essayé de ne pas la regarder mais j'ai été frappé par son immense beauté. Alors que Brooke m'a dit plus tard que Cheryl avait 32 ans, juste un an de plus que moi, elle était un contraste frappant avec ma femme plutôt petite.

Ma femme Brooke est elle-même une belle femme. Elle ne mesure que 5'4 "mais possède une silhouette 35C-26-34 avec de longs cheveux blonds soyeux dans le dos et des yeux bleus. J'ai été frappé la première fois que des amis communs m'ont présenté juste après que nous ayons tous deux obtenu notre diplôme universitaire. Cheryl par contre c'était un bon 5' 8" et j'apprendrais plus tard 36C-24-35. Elle avait les cheveux bruns mi-longs, les yeux bruns, la peau foncée et un sourire éblouissant.

Cheryl nous a invités tous les deux pour samedi soir où nous avons pu rencontrer son mari Ron. C'était une chaude soirée de printemps quand nous nous sommes promenés. Cheryl nous a rencontrés à la porte d'entrée et ni Brooke ni moi n'avons pu nous remettre de tous les changements qu'ils avaient apportés à leur nouvelle maison. Cheryl était vêtue d'un pantalon blanc court et d'un haut jaune. Il n'était pas difficile de remarquer qu'elle n'avait pas de soutien-gorge car ses mamelons étaient dressés alors qu'ils poussaient sur le tissu fin. Elle était pieds nus et ses orteils étaient peints en bordeaux foncé, ce qui coiffait ses jambes sombres et fermes. J'ai fait de mon mieux pour ne pas regarder fixement en espérant que ma femme ne remarquerait pas mon intérêt.

Ron était déjà sur le pont en train de s'occuper des steaks, sifflant sur la flamme nue de son gril. Je ne sais pas à quoi je m'attendais à ce qu'il ressemble, mais j'ai été surpris par sa grande présence. Ron mesurait 6'2 "et pesait peut-être 220 environ. Il m'a serré la main dans une poignée de main ferme et m'a encouragé à m'asseoir sur le pont. Comme Cheryl, lui aussi était habillé avec désinvolture en short et un t-shirt, debout pieds nus sur le pont Vêtu de mon pantalon et de mon polo, je me sentais un peu trop habillé pour l'occasion.

Cheryl nous a apporté des bières et je me suis vraiment sentie à l'aise avec Ron. Il était résolument un gars de gars alors que nous discutions de son amour de l'athlétisme et du plein air. Il avait joué au baseball grâce à une bourse d'études à l'université et avait joué un peu au ballon de la ligue mineure avant de se blesser à l'épaule, ce qui a mis ses jours de jeu à l'écart. Il était maintenant dans les ventes et "reprenait" une ligne de vêtements de sport pour hommes et femmes travaillant principalement avec des collèges, des universités et des magasins de détail de sport.

Nous avons tous les deux quitté leur maison cette nuit-là, soulagés de notre chance d'avoir des voisins comme Cheryl et Ron. Il y avait une certaine alchimie entre les filles et j'ai vraiment apprécié Ron et sa compagnie.

Au cours des mois suivants, j'ai remarqué des changements subtils chez Brooke alors qu'elle passait de plus en plus de temps avec Cheryl. Bien que Brooke ait toujours été une partenaire sexuelle très attentive ainsi qu'une épouse dévouée, elle avait été limitée dans son expérience sexuelle lorsque nous nous sommes mariés. Je savais qu'elle sortait avec plusieurs gars à la fois au lycée et à l'université. En fait pas mal. Mais elle m'a dit qu'elle n'avait couché qu'avec trois. Deux étaient des relations à long terme et une était une rencontre d'une nuit qui lui avait été totalement différente, mais elle s'est laissée prendre par le moment.

Je suppose que c'était au milieu de l'été quand elle a acheté des maillots de bain très révélateurs et sexy avec Cheryl. Brooke possédait quelques bikinis modestes, mais la plupart de ses autres costumes étaient d'une seule pièce. J'ai failli laisser tomber ma mâchoire quand elle est sortie dans un haut de bikini qui semblait à peine couvrir sa poitrine, exposant une grande partie de sa chair ainsi qu'un bas qui laissait une grande partie de son magnifique cul bien en vue.

Lorsqu'elle a retiré le bas pour en essayer un autre pour moi, je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer qu'elle s'était rasé la chatte à nu. Brooke avait toujours coupé son buisson en une petite bande rectangulaire partant de son vagin. Mais maintenant, il était lisse, tout comme les cheveux autour de son petit bouton de rose dans le dos. Quand je l'ai interrogée à ce sujet, évidemment très reconnaissante de son nouveau look, Brooke a déclaré que notre voisine Cheryl l'avait informée des nouveaux costumes, elle avait besoin de perdre les poils pubiens. Brooke a dit que Cheryl était en fait celle qui l'avait rasée.

J'ai dû admettre que j'avais du mal à penser à Cheryl rasant ma femme. J'ai supposé que Cheryl aussi devait être tondue là-bas, ce qui ne m'a laissé que plus excité.

Brooke a également abandonné bon nombre de ses culottes au profit de tongs dans une variété de couleurs et de hauts et de shorts qui semblaient beaucoup plus risqués. Je savais que Cheryl avait une grande influence sur la nouvelle garde-robe de ma femme, car les filles passaient beaucoup de temps ensemble, s'allongeant au bord de la piscine, faisant du shopping ou simplement traînant. Comme je le fais assez bien, Brooke a pris des emplois de suppléante en tant qu'enseignante, mais dernièrement, elle semblait apprécier le temps libre à la maison. Il n'a pas vraiment été nécessaire pour elle de travailler et elle profite vraiment pour se prélasser avec Cheryl ou faire du shopping quand les deux en ressentent le besoin.

Je voyage beaucoup, donc c'était réconfortant de savoir que Brooke passait du temps avec Ron et Cheryl et qu'ils étaient juste à côté en cas d'urgence.

C'était tard dans l'été quand j'ai remarqué une forte augmentation de l'appétit sexuel de Brooke. Nous avions toujours aimé le sexe et il n'était pas rare de faire l'amour au moins une ou deux fois par semaine. Dernièrement cependant, Brooke était pratiquement en train d'arracher mes vêtements quand j'ai franchi la porte. Déjà vêtue d'une tenue étriquée, elle me rejoignait à la porte d'entrée avec un verre et un baiser. Parfois, nous retournions dans la chambre, mais souvent elle me sautait sur le canapé du salon ou parfois directement sur le sol.

Bien qu'il n'ait jamais été difficile de l'exciter, j'ai récemment remarqué à quel point sa petite chatte semblait toujours humide. Brooke a toujours aimé me faire des pipes et me faire descendre sur elle aussi. Mais maintenant, elle avait hâte que je lui boive la chatte. C'était autre chose. Elle était devenue beaucoup plus vocale. Alors qu'avant, elle pourrait demander si je "la ferais avec ma langue, ou me ferais-tu là-bas?" maintenant, elle a presque ordonné que "je lui mange la chatte ou lui lèche la petite chatte".

Bien que je suppose que j'aurais dû être choqué, cela m'a rendu encore plus excité de l'entendre utiliser un langage aussi fort et j'ai aimé qu'elle joue un rôle plus dominant dans notre relation amoureuse. Il semblait qu'elle aimait me faire allonger sur le dos alors qu'elle s'asseyait sur mon visage ou montait et descendait sur ma bite.

Une nuit au lit, après un épisode de jeux sexuels intenses, elle a demandé si elle pouvait aussi me raser. Elle m'a montré des magazines d'hommes rasés avec leurs partenaires. J'étais plus choqué qu'elle ait des magazines que sa demande.

Non pas que je sois prude ou quoi que ce soit. J'avais aussi ma part de magazines pour hommes, mais j'essayais souvent d'être discrète en supposant qu'elle pourrait ne pas les aimer. Dans le passé, elle les reconnaissait et comprenait que les garçons seraient des garçons, mais je ne savais pas qu'elle s'intéressait à eux. Brooke m'a dit que les magazines appartenaient à Ron et que Cheryl les lui avait donnés.

Il n'a pas fallu beaucoup de cajolerie car elle a joué avec ma bite et m'a dit à quel point elle voulait me faire une fellation sans tous les poils et à quel point j'avais apprécié son nouveau look lisse. En quelques minutes, nous étions dans la salle de bain avec elle me coupant les poils pubiens puis les rasant complètement. Elle m'a même rasé les fesses et bien que je n'aie pas beaucoup de poils sur la poitrine, elle m'a demandé si je lui permettrais de m'épiler aussi la poitrine.

Je n'étais pas vraiment sûre de ce que cela impliquait, mais je l'ai vite vue appliquer des bandes de cire sur ma poitrine et autour de mes mamelons, tirant les cheveux. Ça m'a fait mal au début, mais je dois admettre que j'ai vraiment apprécié le bain de langue que j'ai reçu plus tard. Brooke a toujours joué avec mes mamelons que je trouve très sensibles.

C'était peut-être deux semaines après qu'elle m'ait rasé pour la première fois que nous étions tous les quatre chez Ron profitant de la nuit d'été quand il a dit qu'il voulait faire un petit plongeon dans la piscine. Nous avions tous bu des boissons mélangées sur le pont, quand il a simplement tiré son t-shirt par-dessus sa tête, baissé son short, s'est dirigé vers la piscine et a sauté dedans. J'ai été choqué quand Cheryl a perdu peu de temps à se lever et enlever ses vêtements aussi.

C'était la première fois que je voyais ses seins magnifiques coiffés par deux mamelons noirs dressés qui se détachaient comme de petites gommes. Elle a baissé son short, ainsi que son string, exposant également sa chatte rasée nue. J'avais supposé qu'elle était rasée comme Brooke. Avant de se diriger vers la piscine, elle tendit la main et souleva Brooke de sa chaise.

Je suppose que j'étais encore sous le choc de voir Cheryl se déshabiller plus tôt quand Brooke s'est glissée hors de ses vêtements et s'est glissée dans la piscine avec Ron et Cheryl me laissant assis sur ma chaise consterné. Ils m'ont nargué pendant plusieurs minutes avant que je ne surmonte ma pudeur et que j'enlève également mes vêtements. J'étais un peu gêné par mon entrejambe rasé jusqu'à ce que Cheryl me complimente sur mon look lisse. J'étais encore surpris que ma femme les ait rejoints sans aucune hésitation. Elle semblait complètement décomplexée auprès de nos voisins.

J'avais toujours pensé que Ron et Cheryl étaient un peu exhibitionnistes mais cela m'a vraiment surpris. J'avais secrètement fantasmé sur Cheryl depuis notre rencontre, en volant des regards, et en remarquant ces fois où elle était sans soutien-gorge ou vêtue de vêtements étriqués. Maintenant, elle était nue dans toute sa gloire. Elle était plus sexy que je ne l'imaginais si c'était possible.

Quelques minutes après que nous soyons tous entrés dans l'eau fraîche, Ron monta les marches de la piscine pour rafraîchir sa boisson et je remarquai pour la première fois qu'il était lui aussi rasé. Ce qui m'a surpris, c'est sa taille. Bien que j'aie toujours pensé que je n'étais pas en reste dans le département des colis, la bite de Ron devait mesurer sept ou huit pouces de long et beaucoup plus épaisse que la mienne. Je ne l'ai jamais mesuré, mais je suppose que ma bite mesure cinq bons pouces.

Alors que rien de sexuel ne s'est produit cette nuit-là, Ron et Cheryl se sont câlinés et embrassés dans la piscine. Une fois, alors que Cheryl et moi parlions dans un coin, je ne pouvais pas dire ce qui se passait à l'autre bout avec Brooke et Ron, mais j'ai remarqué qu'ils semblaient vraiment proches. Je sais qu'ils ne s'embrassaient pas mais je me demandais s'il se passait quelque chose sous l'eau.

Avant de sortir, Cheryl s'est déplacée derrière moi, pour se sortir de l'eau et ses seins nus se sont déplacés dans mon dos, ses mamelons glissant sur ma peau. Alors qu'elle était assise sur le bord de la piscine, sa chatte à un pied de mon visage, elle a écarté ses jambes et m'a donné une bonne vue. Ce que je regardais n'était pas perdu pour elle alors qu'elle écartait les cuisses et plongeait une main vers le bas, écartant les lèvres de sa chatte puis me fixant droit dans les yeux. Sa chatte était tout simplement magnifique.

Après quelques instants, j'ai détourné mon regard pour localiser Brooke, espérant qu'elle ne voyait pas ma fixation sur la chatte de notre voisin. Alors que je montais moi-même les marches, je pris soudain conscience de l'énorme érection que Cheryl m'avait infligée. Cheryl a souri, remarquant mon embarras, puis s'est penchée vers moi et a dit : "On dirait que tu as aimé ce que tu as vu de bonbons. Peut-être que si tu joues bien tes cartes, tu pourras en goûter un jour bientôt."

Brooke et moi sommes rentrés à la maison et avons eu des relations sexuelles géniales. Nous étions tous les deux aussi excités que nous ne l'avions jamais été alors qu'elle suçait ma bite puis poussait de haut en bas sur mon membre raide.

Peu de temps après cette rencontre tardive dans la nuit, Brooke a introduit une nouvelle tournure dans nos ébats amoureux. Un soir, après avoir pris une douche ensemble, ce que nous avions toujours aimé faire, elle m'a fait une pipe, a sucé mes couilles, puis a fait quelque chose qu'elle n'avait jamais fait auparavant. J'étais allongé sur le dos et elle m'a demandé de lever mes jambes et de les tenir au niveau des genoux, exposant mes fesses. Elle a ensuite passé sa langue humide tout le long des joues de mon cul, puis jusqu'à mon trou du cul.

Certes je lui avais souvent léché le cul quand je lui avais craqué dessus, mais elle ne m'avait jamais fait ça. Je ne pouvais pas croire la sensation alors qu'elle me chatouillait les fesses avec sa langue, puis sondait et poussait dans mon trou. C'était hors de ce monde. Après avoir bavé partout sur mon trou du cul, le léchant pendant plusieurs minutes, elle a poussé un doigt dedans.

J'avais aussi joué avec son cul auparavant, mais la seule fois où nous avons essayé le sexe anal, elle a indiqué que cela avait fait mal et nous avons arrêté. Je n'ai plus jamais essayé. Maintenant, elle enfonçait deux, puis trois doigts dans mon dos. J'ai particulièrement apprécié la sensation alors qu'elle suçait ma bite et mes couilles. Au cours des jours suivants, elle a répété cela et j'ai vraiment commencé à apprécier qu'elle sonde mon cul avec sa langue et ses doigts.

Un soir, elle m'a demandé si elle pouvait utiliser un vibromasseur sur moi. Nous étions allés aussi loin - pourquoi pas ? Très vite, les vibromasseurs et les godes ont fait partie intégrante de nos ébats amoureux. Nous les avons utilisés les uns sur les autres alors que son assortiment de jouets semblait grandir et grandir jusqu'au jour où elle a introduit un strapon.

Je ne peux pas vous dire à quel point j'étais excité le jour où elle m'a fait sucer sa bite puis me pencher sur le canapé pendant qu'elle baisait sa petite chienne. Aussi fou que cela puisse paraître, j'étais tellement excité en regardant le gode couleur chair suspendu à sa taille. Elle semblait vraiment s'amuser à me baiser le cul tout en m'appelant sa "petite suceuse de bite et salope". Elle a commencé à parler de mon cul comme de ma chatte et s'est délectée de me voir la supplier de "baise ma petite chatte".

Un soir, alors qu'elle me baisait le cul, mes jambes enroulées autour du bas de son dos, elle m'a demandé si j'avais déjà fantasmé sur le fait d'être avec une autre femme. Peut-être être avec Cheryl. J'avais peur de répondre. J'y avais souvent pensé, mais avouez-vous à votre femme que vous pensez baiser quelqu'un d'autre, en particulier votre voisin ?

Après avoir poussé et beaucoup martelé, j'ai admis, oui, j'y pensais parfois mais je ne lui serais jamais, jamais infidèle.

« Et si je disais que ça allait ? Et si on le faisait ensemble ? dit Brooke, sa voix en syllabes brisées alors qu'elle bougeait sa bite, attachée au strapon, de plus en plus profondément dans mon cul.

"Tu voulais dire nous trois," demandai-je presque hors de moi à cette pensée.

"Cheryl m'a dit qu'elle et Ron sont des échangistes. Ils ont des relations sexuelles avec d'autres personnes. Je veux dire qu'ils sont engagés l'un envers l'autre mais ils aiment juste le sexe. Voudriez-vous jamais faire ça ? Voudriez-vous jamais avoir des relations sexuelles avec eux ?" elle a continué.

"Voudriez-vous?" J'ai interrogé en retour.

"Je ne sais pas," répondit Brooke. "Je veux dire, je t'aime. Je t'aime de tout mon cœur. Mais j'y pense parfois", a déclaré ma femme alors que sa tête se calait contre mon cou. Ses cheveux blonds soyeux posés sur mon visage alors qu'elle continuait de broyer ses hanches dans mon cul qui était en feu.

"Je pense que je le ferais un jour. Je veux dire si tu le voulais," confirma-t-elle alors que je sentais mon orgasme monter. Elle s'était penchée et caressait ma bite, visqueuse de lubrifiant qu'elle avait enduit dessus plus tôt. En entendant sa confession, j'ai tiré une charge de sperme qui a éclaboussé sur l'oreiller à côté de ma tête, sur mon propre visage, puis sur mon ventre.

Nous avons tous les deux ri de tout le sperme. Elle s'est retirée de mon cul, mon trou béant faisant toujours signe à sa bite alors qu'elle essuyait une partie du sperme de mon ventre avec son doigt et l'attirait à sa bouche. Elle a fait cela plusieurs fois, savourant mon sperme, puis a posé son doigt doux sur mon visage qui avait encore une petite charge de plus tôt. Puis elle a fait quelque chose qu'elle n'avait jamais fait avant d'essuyer la charge salée sur mes lèvres, puis elle a baissé sa bouche vers la mienne.

Je pouvais goûter à la fois le sperme qu'elle avait placé sur mes lèvres ainsi que le sperme qu'elle avait goûté plus tôt alors que nous nous étreignions dans un baiser chaud et moite.

Elle n'a plus soulevé la question d'avoir des relations sexuelles avec Cheryl ou Ron, mais a continué à démontrer un fort appétit sexuel. Elle a continué à introduire des godes de plus en plus gros dans notre jeu anal et semblait apprécier que je les utilise également sur elle. J'ai été surpris par la quantité de godes qu'elle pouvait maintenant loger dans sa chatte ainsi que dans son cul, car ma bite lui avait fait mal la seule fois où nous avions tenté le sexe anal.

J'ai aussi remarqué à quel point sa chatte semblait lâche. Alors qu'elle était une petite fille et que sa chatte était toujours très serrée autour de ma bite, son vagin semblait avoir été étiré par tous les gros godes avec lesquels elle se masturbait. Elle avait l'habitude de se plaindre de la taille de ma bite et maintenant elle semblait se perdre dans sa chatte. Au lieu de serrer ma bite, elle glissait souvent. Quelque chose qui ne s'était jamais produit auparavant.

Elle me faisait constamment tomber sur elle et semblait toujours excitée à l'idée. Alors que nous avions utilisé des lubrifiants dans le passé, sa petite chatte semblait toujours apprêtée et prête à partir. Avant longtemps, j'avais l'habitude de me débarrasser de mes vêtements à la porte et de m'allonger sur le sol, le lit ou le canapé pendant qu'elle plaçait sa chatte chaude et humide sur ma bouche. Je savourais son jus et me masturbais souvent alors qu'elle faisait face à mes pieds, broyant sa boîte chaude dans ma bouche anxieuse, tout en plongeant un de ses gros godes dans mon cul.

Un après-midi après avoir joui dans sa chatte chaude, elle m'a supplié de la manger. Avant même que j'aie eu le temps de protester, elle a rampé sur ma poitrine et s'est assise sur mon visage. Au début, ma charge salée coulait à peine. Mais elle a écarté sa chatte et a commencé à la pousser. C'était tout ce que je pouvais faire pour avaler aussi vite qu'il sortait. En fait, ce n'était pas aussi mauvais que je le pensais et au bout d'un moment, j'ai commencé à l'apprécier.

Brooke s'est vraiment amusée et a rarement raté une occasion à l'avenir de me faire sucer la semence de sa chatte. Elle a dit que nous ne devrions pas le gaspiller et elle me faisait toujours nettoyer après avoir déposé une charge chaude dans sa chatte.

Au fil des semaines, alors que je la baisais encore occasionnellement, nous passions plus de temps avec elle à me baiser le cul avec son strapon ou ses godes, à me faire bouffer la chatte ou le cul, ou à frapper sur ses seins ou dans sa bouche pendant qu'elle donnait moi une pipe humide.

Je m'étais habituée aux petites surprises de Brooke, donc ça n'aurait pas dû être un choc quand une nuit, elle m'a rencontré dans la tanière avec son t-shirt noué en chignon à la taille et son petit nombril percé. Elle portait un de ses petits bas de bikini, qui ne cachait pas ses petites lèvres charnues en dessous.

Elle m'a informé qu'elle et Cheryl étaient sorties plus tôt dans la journée et qu'elles étaient passées devant un magasin de tatouage et de piercing et que notre voisine lui a suggéré de le faire. Elle a dit que cela la faisait se sentir un peu méchante et avait même pensé à se faire tatouer pendant qu'elle était là.

Plus tard, alors qu'elle s'asseyait sur mon visage en descendant sur ma bite, elle m'a demandé ce que je ferais si elle se faisait tatouer les seins ou peut-être le cul ou la chatte. Je n'ai même pas répondu alors que je tirais flux après flux de sperme, pensant à quel point ma femme agissait comme une salope. Elle n'était tout simplement pas la même fille avec qui j'avais été mariée quelques mois auparavant.

En octobre dernier, Brooke m'a informé que nous avions été invités à passer le week-end à la retraite de montagne de Ron et Cheryl. Les feuilles tournaient et la vue était spectaculaire. Leur maison était sur deux niveaux et surveillait les pistes de ski, mais était isolée de toute autre circulation ou maison. Bien qu'il y ait un satellite pour la télévision, la réception cellulaire était limitée, ce qui permettait une paix et une détente totales.

Lors de notre première soirée là-bas, nous avons apprécié un bon repas, puis nous nous sommes installés avec une bouteille de vin, un feu dans la cheminée et une partie de pique amicale. Ma femme et moi n'avons jamais appris à jouer au bridge, mais nous jouions régulièrement à cœur et à pique et nous nous considérions comme de très bons joueurs.

Les plaisanteries dans les deux sens étaient animées car les filles semblaient être beaucoup plus compétitives que nous les gars. L'un ou l'autre descendait toujours et le jeu était assez égal, Brooke et moi partageant une avance modeste.

Nous avions convenu d'arrêter lorsque le premier couple a cassé mille et nous étions à 60 points. Ron et Cheryl avaient 30 points de retard, ce qui signifiait qu'ils devaient absolument descendre ou ils n'avaient aucune chance de gagner. Si les deux partenaires descendaient, cela assurait à peu près que l'autre couple serait réglé.

Le jeu a pris un ton dramatique lorsque Cheryl a défié Brooke avec le pari ultime. Les perdants devaient être les esclaves des gagnants pour le reste de notre week-end.

« Par esclaves, qu'entendez-vous ? m'enquis-je en buvant ma gorgée de Merlot.

"Juste ça. Tout est permis," répondit Cheryl avec une étincelle dans les yeux. "Tu gagnes et je fais tout ce que tu veux... tout le week-end, n'importe quoi. Ron et moi faisons ce que tu veux. Cependant, si nous l'emportons, alors vous êtes tous les deux à nous. Vous faites tout ce que nous disons, quoi qu'il arrive,"

"Ron et moi allons ouvrir une autre bouteille de vin. Vous en parlez," ajouta Cheryl en se levant de son siège et en se dirigeant vers la cuisine. Ron la rejoignit laissant Brooke et moi à table.

"Peux tu croire ça?" dit doucement Brooke. Mais je n'ai noté aucun sentiment d'offense ou d'hésitation dans sa voix.

"Il n'y a aucun moyen qu'ils puissent rattraper leur retard", ai-je dit. "Si nous ne prenons que quatre ou cinq tours avec vous en baisse, il n'y a aucun moyen qu'ils puissent rattraper même s'ils baissent également." Nous avions permis à n'importe quel partenaire qui était tombé bas d'échanger une carte et j'étais certain de pouvoir couvrir tout ce que Brooke faisait, ou vice versa.

Lorsque Ron et Cheryl revinrent, chacun se glissa dans sa chaise. « Alors, quel est le verdict ? demanda Cheryl, sa question étant beaucoup plus dirigée vers moi que vers Brooke.

"Allez-y," m'exclamai-je presque.

Ron a distribué et les cartes sont tombées devant nous et j'ai attendu qu'elles soient toutes tombées avant de les ramasser et de mettre les couleurs en ordre. Ma main n'aurait pas pu être meilleure. Eh bien, peut-être que c'était possible, mais c'était une bonne main. J'ai annoncé à Brooke que je ne pouvais pas descendre et elle a dit qu'elle le pouvait en me faisant glisser le roi de pique.

J'ai enchéri cinq et Ron a déclaré qu'il en enchérirait six alors que Cheryl descendait bas. C'était évident, quelqu'un devait être placé ou nous avons prévalu. Il s'agissait pour moi d'obtenir le mien et de protéger mon partenaire.

Alors que les cartes commençaient à être jouées, j'ai senti le pied de Cheryl glisser sur le mien sous la table. Elle était juste à ma gauche et elle a déplacé son pied de haut en bas sur ma jambe, chatouillant ma jambe avec ses orteils. Je ne savais pas si c'était son plan pour me distraire et me changer les idées ou juste pour me taquiner. Quoi qu'il en soit, j'étais distrait comme l'enfer, particulièrement en pensant à ce que tout le monde ayant Ron et Cheryl comme esclaves pouvait contenir pour le week-end.

J'étais sûr que Brooke était d'accord avec l'endroit où cela se dirigeait et je n'arrêtais pas d'imaginer Ron en train de manger la chatte de ma femme pendant que je baisais sa femme. Je pensais à putain de Cheryl depuis un moment maintenant et elle jouait avec moi sous la table.

Je ne pouvais pas me distraire de la voir nue à la piscine, à quelques centimètres de sa chatte qu'elle a écartée pour moi cette nuit-là. Plus de cartes ont été jouées alors que Ron et moi avons ramassé les tours, jouant la carte suivante dans l'espoir de ne pas placer notre propre partenaire.

Puis j'ai senti le pied de Cheryl dans mon entrejambe. Ses orteils s'enfoncèrent dans ma bite. J'ai baissé les yeux sur mes genoux pour voir ses orteils se frotter d'avant en arrière le long de ma bite tendue dans mon jean, ma femme assise en face de moi. Cheryl n'a donné aucune indication sur ce qu'elle faisait sous la table, mais j'étais certainement hors jeu car j'ai perdu la trace d'un tour que Ron a ramassé. Mais c'était bien, je savais que j'aurais quand même le mien.

Avec deux cartes restantes, nous étions libres à la maison. J'avais mes cinq et je savais que nous avions joué Brooke à la pelle. Puis sur la dernière carte, Ron a joué un cinq de carreau. Je n'avais plus de pique et j'ai jeté une massue que je semblais avoir en abondance. Cheryl a perdu un quatre de cœur en quittant le jeu de Brooke. Elle me regarda alors que sa bouche s'ouvrait.

Doucement, lentement, elle posa un sept de carreau. Elle a gagné le tour. Elle l'a pris ! Mais ce faisant, elle était prête et a perdu cent points tandis que Ron et Cheryl ont obtenu les leurs et ont dépassé les mille.

Je ne pouvais pas le croire. Je savais que j'avais perdu le fil en comptant les cartes, distrait par les bouffonneries de Cheryl, mais je savais juste que Brooke suivrait. Mais ça y était. Nous avions perdu.

J'étais encore sous le choc quand Cheryl s'est penchée sur moi et a dit : "On dirait qu'on a deux esclaves pour le week-end." Elle a ponctué sa déclaration effrayante en glissant sa langue dans mon oreille.

Cheryl s'écarta de la table et se leva, regardant Brooke puis moi. "Eh bien, les esclaves, comme nous l'avons convenu plus tôt. Vous servirez tous les deux le reste du week-end en tant que Ron et mes esclaves personnels. Vous ferez tout ce que nous vous demanderons, peu importe ce que c'est. Est-ce compris ?" Cheryl a demandé d'abord en regardant Brooke, puis moi.

"Oui." J'ai répondu.

"C'est autre chose," continua-t-elle. "A partir de maintenant, vous vous adresserez à Ron en tant que Maître et je suis votre Maîtresse. Vous pouvez dire monsieur ou maman, mais tout manque de respect sera sévèrement traité. C'est compris ?" aboya-t-elle en me regardant.

Sans hésitation, j'ai humblement répondu : "Oui, maîtresse."

Brooke a ajouté : "Oui, maîtresse."

"Très bien. Très, très bien." dit Cheryl en nous regardant. "Maintenant, je pense que la première chose à faire est votre tenue vestimentaire. Je pense que Ron et moi apprécierions davantage si vous étiez plus à l'aise tous les deux. Brooke, levez-vous."

Ma femme s'est levée de sa chaise lorsque notre nouvelle maîtresse lui a ordonné de se tenir debout devant la cheminée pendant que Ron et Cheryl se déplaçaient vers le canapé en face d'elle. "Maintenant, Kevin, tu te tiens derrière elle. Place tes mains sur ses hanches et glisse-les sous sa chemise", a poursuivi Cheryl.

J'ai fait comme elle a dit.

"Bien, maintenant passe tes mains sous son soutien-gorge. Est-ce que ses petits mamelons sont durs ?" demanda notre voisin.

Je tendis la main en dessous, retirai le soutien-gorge et glissai mes doigts sur ses bosses qui avaient en effet durci sous mon toucher.

"Oui maîtresse," répondis-je.

"Je savais qu'ils le seraient. Vous voyez à quel point elle est excitée ? Maintenant, enlevez son haut. Enlevez-le simplement", ordonna-t-elle alors que je tirais le chemisier de ma femme par-dessus sa tête, révélant son soutien-gorge en dentelle.

"Le soutien-gorge aussi. Enlevez-le et jetez-le ici," ordonna Cheryl.

Je fis comme indiqué, détachai le soutien-gorge et le glissai sur ses épaules. J'ai jeté le soutien-gorge à Ron, souriant sur le canapé. Brooke n'a fait aucune tentative pour couvrir ses seins qui étaient pleinement exposés.

"Bien. C'est très bien. Maintenant, je veux que vous les preniez en coupe dans vos mains. Tendez la main et prenez-les en coupe, en prenant vos doigts et en pinçant ses mamelons", ordonna Cheryl. J'ai fait ce qu'elle a dit, tordant les mamelons, jouant avec eux comme je savais que Brooke l'aimait.

"C'est bien, tire dessus. Tire ses mamelons. Ça fait du bien bébé ?" Cheryl a renvoyé Brooke.

« Ouais, » vint son halètement. "Je veux dire oui, maîtresse ça fait du bien, très bien."

"Est-ce que ça t'excite de déshabiller ta femme et de nous montrer ses seins ? De jouer avec eux pendant qu'on regarde. Est-ce que ça t'excite ?" railla Cheryl.

"Oui maîtresse," répondis-je.

« Baissez son pantalon. Détachez-le et enlevez-le », a poursuivi Cheryl.

J'ai tendu la main et j'ai détaché le jean qu'elle portait et je l'ai tiré le long de ses jambes.

"Le string aussi. Ne perdons pas notre temps. Allez-y et déshabillez-la", a ordonné Cheryl.

Je tombai à genoux alors que je baissais le jean et la culotte le long de ses jambes alors que Brooke s'en libérait. Mon visage à son cul - son cul délicieux. Je pouvais sentir son sexe tant elle était excitée.

« C'est bien, » finit par intervenir Ron. « Penche-toi sur l'esclave et écarte les jambes. Kevin, tu la lèches. Lèche-lui le cul.

J'ai fait comme Ron m'avait ordonné de lécher le petit trou du cul de ma femme qui tremblait sous ma langue. Elle avait la chair de poule sur les joues de ses fesses et je pouvais dire à quel point elle était excitée. Ils m'ont fait lécher le cul et la chatte jusqu'à ce que Cheryl m'ordonne de me lever et de me déshabiller également.

J'ai enlevé ma chemise et mon jean et en quelques instants j'étais aussi nue que Brooke. Mon hardon sortait tout droit.

"Merde," a lancé Cheryl. "Regarde la petite gaffe de Kevin. Apparemment, il aime être notre esclave. Regarde comme il est dur", a déclaré Cheryl en regardant son mari qui se contentait de sourire narquoisement.

« Est-ce que ça t'excite d'être notre esclave ? Cheryl a réprimandé. « Vous êtes tous excités à l'idée de nous servir ? » J'ai simplement hoché la tête en réalisant que oui, j'étais plus excité que je ne l'ai jamais été dans ma vie.

« Tu sais que mon mari va baiser ta femme. Tu veux ça Kevin ? Tu veux voir la grosse bite de Ron étirer la jolie petite chatte de ta femme ?

"Oui maîtresse," répondis-je. C'était presque comme si c'était la voix de quelqu'un d'autre que j'entendais. Je ne pouvais pas croire ce que je venais de dire.

"Oui, oui. Tu es tellement excitée maintenant que tu penses donner Brooke à Ron. Tu veux ça. Elle veut ça. Dis-lui. Dis-lui ce que tu veux qu'il fasse", dit-elle d'une voix sexy qui a rendu ma bite encore plus raide.

"Maître, je veux que tu baises ma femme. Je veux que tu la prennes. La baiser pendant que je regarde," dis-je presque en le suppliant.

"Viens ici et déshabille-le. Montre à quel point tu es sincère. À quel point tu veux qu'il la baise", a entonné Cheryl.

Ron se leva du canapé. Son cadre de 6'2 "semblait encore plus grand avec moi sur mes genoux. Ron était en train de sevrer un short de sport et je me suis rampé et je l'ai baissé alors qu'il s'empilait à ses chevilles.

"Maintenant, le slip," ordonna Cheryl.

J'enfonçai mon pouce dans la ceinture et baissai son slip alors que l'énorme membre de huit pouces apparaissait. Il se balançait fièrement devant ses grosses couilles imberbes. Sa bite et ses couilles étaient rasées et dégageaient une légère odeur de moisi. J'ai noté qu'une goutte de liquide pré-éjaculatoire s'était formée au bout de sa bite.

"Ai-je besoin de te dire quoi faire ensuite... esclave ?" demanda Cheryl avec un léger sourire sur le visage.

Je savais ce qu'elle voulait dire et j'avançai mon visage et posai mes lèvres sur sa bite chaude. Le liquide pré-éjaculatoire était étalé sur mes lèvres que je léchais, goûtant son humidité salée. Ma bouche s'est ouverte et j'ai pris la bite alors qu'il bougeait ses hanches d'avant en arrière, baisant mon visage.

"Tu aimes regarder ton mari sucer sa première bite ? Ça t'excite aussi ?" Cheryl a demandé en regardant Brooke.

"Oui Maîtresse. C'est tellement sexy. J'emmerde son visage de maître, j'emmerde le visage de mon mari," disait Brooke derrière moi. "Suce sa grosse bite Kevin. Fais-moi bander, qu'il puisse me baiser."

« Ouais, tu voulais voir ça depuis un certain temps, n'est-ce pas bébé ? En me regardant, Cheryl m'a expliqué : "Il y a des mois, nous regardions des films amateurs chez moi. Je sais que Brooke vous a dit que nous aimons nous balancer et que nous avons pris des tonnes de vidéos et de DVD."

Cheryl a poursuivi : "Nous adorons filmer d'autres couples en train de coucher avec nous et les regarder plus tard. Brooke s'est vraiment amusée à regarder certaines des vidéos avec des maris en train de sucer la bite de Ron. Il y a aussi un bon nombre de Ron qui baisent leur cul. Brooke Elle ne pouvait pas s'empêcher d'en parler. Depuis, elle veut te voir sucer une bite. Et la prendre dans le cul. Se faire baiser par un autre homme.

I stopped sucking momentarily and looked over at Brooke.

"Yes my little slave boy. Does it shock you that your little wife watches porn with her neighbors or that she's been dying to see you sucking cock? We've been talking about this for some time. Brooke, me...Ron. Brooke wants to see Ron take your cherry. To fuck your ass. To use you ... to use you both."

My mind was racing. I had no idea she spent the afternoons, perhaps nights over at the neighbor's house watching porn movies. Home videos of Ron and Cheryl having sex at their parties. I simply couldn't fathom it. Then I started thinking about the dildos she had been using on me. Making me suck on her strapon. Fucking my ass. My thoughts weren't lost on Cheryl.

"Yea, I know what you're thinking. All the dildos, the vibrators, the strapon. Getting bigger and bigger each time so you can take his dick... Ron's big cock. Stretching your little ass out. You see Kevin, you have a pretty little dick but it doesn't compare to Ron's. Brooke's been preparing you. Getting you ready to be his pussy boy. His little boy toy," our neighbor went on.

"Now its time for my husband to take her. Get down on all fours," Cheryl directed Brooke. Ron moved behind her but hadn't yet moved his dick to her hole.

"Go over there and stick his cock in," Cheryl commanded me. "I want you to guide his hard cock into your wife's hole"

I moved over to Ron who was on his knees and took his stiff member, still wet with my own saliva and guided it to her wet pussy. Ron inched forward and I watched as he moved it easily into my wife's anxious cunt.

I couldn't believe he slid the whole thing in as she began moving back on the pole. In the meantime Cheryl had removed her clothes and beckoned me over to lick her hot pussy as her husband fucked my wife.

She scooted to the edge of the couch and lifted her legs up as it exposed her twat and asshole which I hungrily lapped up moving my tongue into her hole, mashing my face into her pussy. She tasted so delicious. Every bit as good as I had imagined. She twisted and pulled on her nipples as she called me her little slave.

"Eat my cunt. Lick me. Lick my asshole. Suck all my juices," she barked as I sucked madly on her cunt. I dove in and sucked on her clit, sliding my tongue all around before dipping it back down at her asshole.

"Yea, I knew you would love this. I knew you would want to join us as our slave. I told Brooke that! I knew the night you looked at my pussy at the pool. I knew it was only a matter of time. I saw how you looked at me and I knew you wanted me. But it would be on our terms. You see she's been our slave for months. We already owned her the night at the pool. She was already hooked. Our little slut." Cheryl looked over at Brooke who was moving her pussy back to meet Ron's thrusts.

I stopped too and looked over at Brooke whose eyes were tightly closed as she moaned with each of Ron's thrusts.

"Lick mother fucker," Cheryl barked. "I didn't tell you to stop. She's been our slave, total slave for months. It wasn't hard to seduce her. She couldn't keep her eyes off me either. The first time I stripped out by the pool, she stared at my breasts. I thought she would die when I asked her to spread sun tan lotion on my body."

"Her little hands trembled as she coated my skin, sliding them over my tits; her fingers running over my hard nipples. I told her to rub it on my ass and I could tell how hot she was getting. She was reluctant to strip for me, but little by little she became comfortable with me and eventually took off her suit as I asked. Then she was putty in my hands when I rubbed her down. I knew she was mine when she opened her legs letting me slide my hand between them. I dipped my fingers into her sex, hot with her juices. By the end of the afternoon, your wife was between my legs licking her first pussy. From that moment on, she was hooked on my cunt."

Cheryl continued as my cock grew harder and harder as she talked about seducing my wife. "She was reluctant at first to have sex with Ron. It took a little coaxing. But once she got a sight of his cock, it didn't take us long to have her on her knees worshipping his cock with her tongue. I knew her little pussy was too small to accommodate him so I spent weeks stretching her pussy and ass with my dildos until now she can take his cock in either hole. She can't seem to get enough pussy or dick and she'll do anything we tell her."

"Matter of fact, we've stretched that pussy out so much that I can actually stick my fist in all the way past the wrist, can't I baby?" Cheryl stated as she looked over at Brooke who was still moving her body back to meet Ron's pulsating rod.

"Yes mistress," Brooke replied. "You've stretched it out. Stretched out for my master's cock." "All those nights she's been meeting you at the door. Making you eat her pussy ... filled with Ron's cum. Yea, she's been feeding you my husband's cum for months. All the while her pussy getting stretched by him. Her fucking your ass and getting you ready for his cock as well," Cheryl smirked.

The more she talked the hotter it made me and the more I sucked on her pussy. I couldn't believe all these nights I had been eating Brooke, thinking how excited she was. Instead her hot little box was filled with Ron's cum. And all the dildos and ass fucking to get me ready for his cock too. So we both could be slaves. Total slaves to our neighbors. It all made sense now. Her pussy no longer tight around my cock. Always wet, full of his sperm.

Brooke was groaning loudly now. "Fuck me, Fuck me master. Fuck my cunt," Brook chanted.

"And whose cunt is it? Remind your husband who this pussy belongs to now," he commanded her.

"You master,. My pussy belongs to you. I love my husband. He has my heart. But my pussy and ass are yours. Yours and Cheryl's," she chanted.

I listened and the words were chilling. Only theirs?

"Did you hear that slave?" Ron barked. "Your little cock doesn't go in either hole unless I allow it. She can give you a blowjob. But you can only fuck her if I say so. You understand?"

His words were chilling but in a way it was exciting. "Yes master, I understand. I'm not allowed to fuck her. To fuck Brooke" I said in between licks of his wife's pussy. My words made Cheryl groan as she realized I had completely submitted to them. They now owned us both.

"Brooke and I belong to you. Both of you. We are your slaves and will do whatever you tell us," I said with enthusiasm as I began to appreciate my new role.

Both women seemed to orgasm at the same time hearing me as Cheryl pulled my hair and ground my face into her wet snatch. Brooke cried out, "Cum in me, cum in me master. Please cum in my pussy. Let me feel your hot cum, please," she cried.

Ron groaned and pounded hard into her ass. I could tell he was depositing his load deep into her pussy. Filling her womb with his seed. When he was spent he pulled out and stood with his cock inches front my face as I turned my mouth from Cheryl's spent pussy and sucked his warm member, coated with my wife's juices into my mouth.

Afterwards Brooke squatted her pussy over my mouth as I drank down the hot load of his cum mixed with her juices. It dawned on me the taste was indeed familiar. It was the same taste I had unknowing consumed for the last several months.

Before the evening was over Cheryl had Brooke eat her pussy while Ron, once recharged fucked my ass. The women really got off on me taking my first cock. I was already accustomed to Brooke's strapon dildo and the one she used on me was just slightly bigger than Ron's cock so I was able to easily take him into my hole. I had really begun to appreciate, even look forward to, Brooke fucking my ass and I liked the warm feeling of Ron's cock even more.

Soon I was moaning and urging him on, "Fuck me master. Fuck my ass."

"And whose ass does this belong to," he smirked.

"You. You own my ass. It belongs to you. Both our asses belong to you, to use, to cum in. Please cum in my ass master. Let me feel your hot cum back there,"

It didn't take Ron long as he did shoot his load into my ass. The first load of cum in my ass but it would not be my last. Ron has fucked my ass countless times and shared it with other friends of his as well. The women take delight in fucking me as well, although there is nothing like the real feel of hot flesh and the indescribable feeling of a pulsating cock depositing a load.

Before the end of the weekend, both Brooke and I were thoroughly used. I cannot describe how excited I got watching Brooke and Cheryl in a hot sixty-nine or Ron fucking her ass while Cheryl sat on her face. We were never allowed to wear clothes and since then we have continued to serve as slaves to our master and mistress.

It's been five months since we both committed ourselves as slaves to Ron and Cheryl. Although my wife had secretly been their slave for several months leading up to that without my knowledge. Apparently it was planned all along that we would get together in the mountains and we would be challenged to a bet. The game would be kept close but in the end, it was always in the plans for Brooke to throw the game if Ron and Cheryl were not already winning.

Cheryl distracting me with her foot play was just enough to keep me off my guard. While Brooke was concerned I might not agree to become their permanent slave, Cheryl has told me she always knew I would. She could sense we both had a submissive nature and once Brooke began to take a more dominant role with me in the bedroom, having me eat her pussy and letting her fuck my ass, Cheryl knew it was only a matter of time.

The weekend in the mountains sealed the deal. On the last day that we were there, Cheryl pointed out that not one time during the whole weekend had I actually fucked either Cheryl or Brooke, yet I was totally used up. Both women had given me blowjobs and jacked my cock off several times. The women and Ron had thoroughly fucked my ass and I had sucked him off so many times I lost count.

It hadn't dawned on me I actually had not fucked any pussy myself. As Brooke sat naked astride Ron's lap, sitting on his hard cock, sucking madly on his tongue as they French kissed, Cheryl had me lay on the floor. She informed me that we would remain slaves when we got back home. Like Ron had stated earlier, I would still live with Brooke as husband and wife. Nothing would change. But under no circumstance was I to entertain any thoughts of fucking her.

Brooke's pussy and ass belonged exclusively to them. I would always be allowed to have oral sex with her. I was actually instructed to obey her any time she asked for me to perform oral sex on her. But under no circumstance was I to fuck her. In addition I was only allowed to jack off if instructed or allowed to do so by Ron, Brooke or herself.

Looking down at me laying at her feet, she was absolutely gorgeous. Her nipples were standing erect on her breast and I ached to suck at her pussy. "Do you clearly understand what is expected of you as our total and complete slave?" elle a demandé.

"Yes mistress," I replied.

"You understand that Brooke will never be satisfied with your little dick again. Now that she has had Ron, yours just can't satisfy her. But she will be allowed to give you blowjobs, to jack you off, and to fuck your ass. And you will be required to always be ready to lick our pussies or ass, to suck off Ron whenever he asks and we will all take turns fucking your little ass."

"Yes mistress, I will serve you all," I replied looking up at her.

"You may also be required to serve others. We may bring men or women home or take you out and you will do whatever we ask and never question us. Is that understood?" Cheryl said sternly.

"I will mistress. I will do whatever you ask. You and Ron own me. You own us both. We will serve you. We will always obey your commands," I replied back.

"And you understand if for any reason you break these rules, we will cut off having any sex with you and Brooke will also stop having sex with you. She loves you but she will do what we tell her. You understand this?"

"Yes mistress," I again complied.

"Very good. Then as a sign of your total commitment, giving up all rights to your wife's pussy to us, to be our total slave. I want you to cum for me. Jack off and cum for me," she smiled looking down at me.

I looked up at her. My mistress's sweet smooth pussy directly above me. Her gorgeous tits. I looked over at my wife Brooke who smiled at me as I began pumping my hard cock. In the meantime, Brooke began fucking Ron, grinding up and down on his hard cock. She arched her back as he mauled her tits, sucking one nipple and then the other. Drawing the nubs into his mouth, she groaned at his assault which is about all it took before I launched hot cum across my stomach. As I came, my wife and master began kissing, his tongue pushing into her mouth, as she groaned and came all over his cock.

I slowed my hand and dropped it by my side as Cheryl dipped her big toe in a pool of semen on my chest and then directed it to my nipple where she traced circles. She pinched my nipple between her toes, sliding the cum all around. Then she scooped up a glob of cum on her toe and held it over my mouth.

"Suck my toe baby. Taste your cum from my foot," she said as she placed the digit to my mouth and I sucked it in. I cleaned her toe, sucking all my cum off as she scooped up more on my stomach with her foot and brought her toe back to my mouth. I had never kissed or sucked on Brooke's feet before but here I was cleaning my own sperm off Cheryl's like it was my last meal.

"You are a good slave. Both of you. We're all going to enjoy our new arrangement," Cheryl smiled.

I haven't fucked Brooke since the weeks before our trip to the mountain but on several occasions Ron and Cheryl have taken Brooke and I out on some of their swap parties with other couples. While Brooke can have sex with any of the women, or provide blowjobs to the men, she is not allowed to fuck any man other than Ron. I have fucked several of the women from the group but never Brooke or Cheryl.

On some nights, the phone will ring and Brooke will leave and go next door. There is a gate now between our properties and Brooke is not allowed to dress as she walks over totally naked. Sometimes she comes home and I eat her used pussy but more often than not she just stays over. We are both always required to be nude at all times if we are at Ron's. Whether we are indoors or outside, we are not permitted to wear any clothes.

For Christmas, Mistress Cheryl instructed me it would be nice to present Master Ron with a gift of our complete and utter submission. She has a jeweler who is a close friend and Cheryl took my wedding ring and had it melted down into two gold hoops. We then went back to the piercing and tattoo shop where Brooke received her navel piercing and my wife had her clit hood pierced.

I also received a gold beaded hoop which was placed through my right nipple. It hurt like bloody hell but both Ron and Cheryl seemed pleased. It has since healed over nicely and Cheryl and Brooke play with it often when they are sucking on my nipples. I actually believe it is much more sensitive now than my left nipple.

While we were at the tattoo parlor, both Brooke and I decided to get matching tattoos. The Japanese symbols for slave (Kanji) were tattooed with Brooke's just above her pussy and mine above my cock. Our master and mistress were thrilled but now that we have been inked he wants us to get more tats. He picked out a tribal tattoo for Brooke's back just above her ass and he wants a tattoo around her right nipple.

Brooke had always been very conservative but since she has met Cheryl and Ron, they have really brought out a side she never knew she had. After her first piercing she felt so naughty and she felt even more so after piercing her clit and getting the tat above her cunt. I feel it's just a matter of time before she gets the tats Master has asked for and wouldn't be surprised if she had her nipples pierced like mine while she was there.

She really enjoys playing with my pierced nipple and has tried to convince me to do the other. It hurt like hell but I think I might, particularly if Brooke gets hers done.

As I write this, Brooke is sucking on our master's dick while Cheryl fucks her ass with her strapon. Brooke loves getting fucked in the ass as much as I do. Ron has asked that I end my story as he wants to fuck Brooke while I lick his ass. Cheryl is going to set up the tripod and get it on video so she can show it to a new couple they have recently met for sex. This new couple are new to swapping and the woman has confided her husband has never had sex with another guy and it is a real fantasy of hers to see him with a man. Ron and Cheryl have told me if I can get him to suck me off and allow me to fuck his ass, I will be allowed to fuck his wife.

I've seen pictures of the couple and she is stunning. She has long black hair and appears to be in her early twenties. It's been months since I had pussy and I definitely want a piece of that. Brooke and I have never been happier. To all our friends and family our lives appear as normal as they ever have been. But in reality we are both slaves to our neighbors. The day our new neighbors moved in they took possession of more than a house; they took possession of the couple next door. I can only wonder what else is in store.

thank you watdhdawg.

Articles similaires

Collègue MILF chaud

Je venais de commencer à travailler dans les archives d'une grande entreprise de communication lorsque j'ai rencontré la femme de quarante-cinq ans la plus sexy que j'aie jamais vue. Elle travaillait dans le département Music Clearance et s'appelait Jane. Elle pesait environ cinq dix, 130 livres, avec une taille de sablier qui rendait ma bite dure à chaque fois que je la voyais. Nous bavardions dans le couloir et je la voyais ici autour de certains, mais je n'aurais jamais pensé que je l'aurais seule, encore moins fget pour la baiser. Un jour, elle marchait dans le couloir en se frottant...

973 Des vues

Likes 0

Faire de Lord Ablington un héritier

J'étais toute la journée à attendre le déjeuner quand j'ai appris la terrible nouvelle : Alan Lord Ablington était tombé de cheval lors de la chasse du lundi matin et était complètement mort. Tommy Goodfellow s'était arrêté ce mardi matin alors qu'il se rendait à Abbotsford pour nous parler de mon ancienne connaissance avec Lady Ablington. J'ai ressenti un mélange d'émotions. Lord Ablington avait récemment courtisé puis épousé mon amie d'enfance, Miss Amy Merry, à qui je restais immensément attaché, on ne pouvait pas lui en vouloir, Ablington possédait la majeure partie du village et bien plus encore tandis que ma...

938 Des vues

Likes 0

Mon beau-frère

Je pense que c'est si gentil quand mon demi-frère Kevin donne ses affaires à sa petite amie. Il lui a offert son chapeau préféré, qu'il protège EXTRÊMEMENT. Par exemple, ne laissez jamais personne y toucher. Il dit toujours à quel point c'est parfait et qu'il est pratiquement moulé pour s'adapter à sa tête, et il le lui a donné. Il lui a également offert sa veste préférée et il lui laisse toujours emprunter ses perles de karma porte-bonheur. Ces choses sont son porte-bonheur depuis trois ans. Il ne les enlève jamais et il déteste quand les gens les touchent. Il ferait...

731 Des vues

Likes 0

VENDEUR DE LINGERIE

Cindy s'est regardée dans le miroir et après avoir regardé sa forme surdimensionnée pendant plusieurs secondes, elle a fondu en larmes alors que ses rouleaux de graisse commençaient à trembler doucement au rythme de ses sanglots !!! Même si elle n'était pas vraiment grande, elle emballait deux cent cinquante-cinq livres très lourdes sur sa grande silhouette osseuse, et tandis qu'elle sanglotait, ses énormes seins, qui pendaient presque jusqu'à sa taille, se remuaient d'avant en arrière tandis que le les larmes coulaient sur ses joues jusqu'à ses tétons !!! Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas eu d'homme qu'elle s'était un jour...

475 Des vues

Likes 0

Chapitre 3 de ma série; Rachel arrive devant

En lisant ceci, j'ai découvert qu'une partie du dialecte de ma région s'était glissée, alors pour enregistrer tous les commentaires sur l'orthographe et la grammaire, je vais l'expliquer. Nous utilisons « moi » à la place de « mon » dans certains cas et notre mère est « maman », alors quand Rachel dit « Je suis tombée de mon vélo » et « C'est moi, maman », c'est correct pour elle. Désolé pour les fautes d'orthographe, qui sont passées. J'avais environ 24 ans et Susan 20 ans quand nous nous sommes mariés, en moins d'un an, j'ai été nommé gardien en chef, en raison de la retraite de Sid, cela...

2.1K Des vues

Likes 0

Femme sensuelle

Nom : Susan Dini Âge : 36 ans Race : Caucasienne Mensurations : buste 34, taille 25, hanches 35 Hauteur : 5'-4 Poids : 120 lb. Je suis sexuellement actif depuis 19 ans, ayant eu mes premières expériences sexuelles à l'âge de 15 ans. Je suis heureux de dire que j'ai un très haut niveau de libido. Certains pourraient me considérer comme une nymphomane, mais je considère que ma libido est très saine. Il y a des moments, mais heureusement pas très souvent, où je suis léthargique à propos du sexe. Je ne peux même pas commencer à deviner combien de partenaires sexuels...

1.2K Des vues

Likes 0

Contrôlé par l'esprit Janice Pt. 02a

Le lendemain, à l'université, Janice a trouvé un sac sur son bureau avec une note de Wayne lui disant de porter ce qu'il y avait dans le sac. Janice se changea rapidement alors elle portait un string noir, des bretelles et des bas une jupe si courte qu'elle ne couvrait pas le haut de ses bas, pas de soutien-gorge juste un chemisier blanc. Elle se dirigea vers le bureau de Wayne, il avait une amie appelée Mea qu'il voulait qu'elle rencontre. Lorsque Janice entra dans le bureau de Wayne, il était seul, il sourit et donna un rapide baiser à Janice...

814 Des vues

Likes 0

Les amoureux des samouraïs

Dans le Japon médiéval, dans la province de Yedo, vivait un jeune samouraï nommé Ukyo qui se languissait jour après jour de l'amour de la belle Uneme. Pour Ukyo, Uneme était un homme aussi parfait qu'il n'avait jamais vu. Il était jeune, comme lui, seulement seize ans au maximum et avait la plus longue feuille de cheveux noirs brillants. Son visage était lisse, exempt de coupures, d'imperfections et aussi doux que de la crème, ce qui le faisait paraître beaucoup plus jeune qu'il ne l'était réellement. Lorsqu'il s'entraînait avec Samanosuke, un autre jeune samouraï, Ukyo regardait ses petits muscles maigres fléchir...

677 Des vues

Likes 0

Babysitting pour les Jones

Je fais du babysitting pour M. et Mme Jones depuis environ un an maintenant. Ils sont toujours aussi bons avec moi. Un soir, ils vont à une grande fête en ville. Ils ont bu quelques verres avant de partir et n'ont pas rangé l'alcool. J'ai décidé de prendre quelques verres après que les enfants se soient couchés. Vers minuit, le téléphone a sonné, c'était M. Jones qui appelait pour s'enregistrer. Je lui ai dit que tout allait bien. Il a dit qu'il serait bientôt à la maison pour s'assurer que je rentrais bien. Je lui ai dit que ce n'était pas...

573 Des vues

Likes 0

Give Me Some Sugar Part 1 - L'essai de Rochelle

​ La vie est vraiment drôle, c'est comme ça qu'elle se déroule. Je n'ai jamais été un homme religieux, je ne le suis toujours pas, mais j'ai écouté le gars Joel Olsteen quand les temps étaient mauvais. Il était tellement positif, cela a aidé, mais il a également parlé de la façon dont Dieu pourrait compenser des décennies de merde, en quelques années seulement grâce à une augmentation super naturelle. Comme je l'ai dit, je ne suis pas chrétien et je suis agnostique quant à l'existence d'une divinité, mais je dois admettre que pour le moins, la vie peut très vite...

2.3K Des vues

Likes 1

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.