Le Barfly - ch. 2, réécrire

635Report
Le Barfly - ch. 2, réécrire

Prologue

Je tiens à remercier ceux qui ont lu mes histoires en les commentant. Ceci est une réécriture complète du deuxième chapitre de mon histoire "The Barfly" initialement publiée dans le forum.

Je voudrais demander à ceux d'entre vous qui m'honorent avec des votes négatifs en groupes de laisser des commentaires afin que je puisse savoir ce que les lecteurs n'aiment pas dans mes histoires. Je voudrais également demander à ceux d'entre vous qui aiment mes histoires de me lancer un mot pour les garder dans une position accessible.

Prendre plaisir
J. Bailey


Le Barfly, ch. 2, réécrire

Il s'est réveillé le lendemain matin avec une odeur de café. Au début, il était un peu désorienté puisqu'il vivait seul, mais ensuite cela l'a frappé. Il avait ramené une fille chez lui la nuit dernière, la fille du bar, Natasha, la maigre. Il devait faire quelque chose pour changer sa silhouette, pensa-t-il, son état actuel pourrait être dangereux pour sa santé s'il la heurtait dans le noir. Il sourit à lui-même à propos de la blague de crack.

Le test final de sa nouvelle capacité à contrôler une autre personne s'était bien passé, pensa-t-il. Il avait découvert des mois plus tôt qu'il était différent des autres et après quelques expériences initiales, il avait commencé à travailler sur l'expansion et le raffinement de ses capacités. En expérimentant, il a découvert qu'il pouvait manipuler l'esprit des gens. Il avait commencé par de petites choses comme persuader les filles de son entreprise de lui demander s'il aimait un café ou s'il aimait quelque chose du café du coin.

Il a découvert qu'il pouvait leur faire oublier des choses qui s'étaient passées et il était également capable de leur faire se souvenir de choses qui ne s'étaient pas produites. Il a été capable de leur faire croire que les choses qu'ils faisaient étaient leur propre idée et de se sentir bien à ce sujet. Et il commençait à lire dans les pensées des gens. Il a découvert qu'il pouvait faire certaines choses plus rapidement lorsqu'il touchait la personne qu'il manipulait, mais il devenait de mieux en mieux en manipulant les gens sans avoir à les toucher.

Natasha était la dernière expérience et cela semblait être un succès. Il se leva du lit et alla à la salle de bain pour prendre une fuite, une douche rapide et se brosser les dents.

"Bonjour Natasha" dit-il en entrant dans la cuisine. Elle mettait des assiettes et des couverts sur la table avec divers aliments de son réfrigérateur portant son peignoir. Il s'approcha d'elle et passa ses bras autour d'elle par derrière. Elle sourit et laissa retomber sa tête sur son épaule. Son bras gauche traversa son corps juste sous ses seins, les poussant un peu vers le haut, tandis que sa main droite détacha le nœud du peignoir et chatouilla sa peau de son bras gauche jusqu'aux lèvres de sa chatte, la faisant trembler. Elle gémit dans son oreille.

"Charlie, c'est si agréable, s'il te plaît embrasse-moi." Elle ferma les yeux et se tourna dans ses bras à la recherche de ses lèvres et l'embrassa avec une passion qui le surprit. Même après leur rencontre d'hier soir. Il sentit un fort sentiment de passion émaner de son esprit et l'embrassa en sondant sa bouche avec sa langue en utilisant sa capacité à la stimuler encore plus.

Alors qu'il l'embrassait, elle remarqua qu'il s'était brossé les dents avant d'entrer dans la cuisine et décida qu'elle aimait ça. Alors que sa langue commençait à sonder sa bouche, elle ressentit à nouveau cette sensation de picotement qui faisait que ses genoux s'allongeaient d'une semaine. Il laissa ses mains glisser sous le peignoir, jusqu'à ses fesses et prit ses joues en coupe la faisant trembler et gémir dans son baiser inquisiteur. Elle rompit le baiser et le regarda dans les yeux.

"Tu me rends encore excitée, Charlie" dit-elle un peu à bout de souffle. Il lui sourit et l'embrassa sur le front.

« Tout est de ta faute » répondit-il et elle le regarda avec un regard interrogateur sur son beau visage.

"Eh bien, si ton corps n'était pas aussi sexy, tu ne me rendrais pas excitée et alors tu n'aurais pas à subir la torture que je te rende à nouveau excitée. Vous voyez que c'est de votre faute », a-t-il déclaré avec un sourire. Elle le regarda et secoua la tête avec incrédulité.

"Tu es fou" dit-elle finalement, secouant toujours la tête.

"C'est peut-être le cas", a-t-il répondu avec un grand sourire. « Quels projets aviez-vous pour le week-end ? »

"En fait, en haut de ma liste de souhaits était; me saouler, peut-être rencontrer des gens sympas et m'envoyer en l'air, si j'ai de la chance. Et puis peut-être utiliser un jour pour soigner ma gueule de bois. En fait, j'ai beaucoup de temps pour soigner ma gueule de bois puisque je commence à peine deux semaines de vacances », lui sourit-elle et il l'embrassa sur le bout du nez.

« Eh bien, vous vous êtes fait baiser, je pense que c'est un bon début. Peut-être que nous pouvons organiser quelque chose concernant les gens sympas et la gueule de bois. Elle le regarda, glissa sa main dans son slip et attrapa son sexe.

"Je pense que je viens de rencontrer deux gars sympas, donc je pense que tu ne me dois qu'une gueule de bois." Elle a commencé à masser lentement son bâton raide avec sa main, le regardant avec un sourire coquin. Il attrapa ses deux mamelons, les tordit doucement et les sentit devenir durs entre ses doigts. Elle gémit et se mit à genoux.

"Mais je vous dois un orgasme ou deux" elle a sorti sa bite de son slip et a commencé à lui lécher la tête avant de la prendre dans sa bouche et de la sucer doucement comme s'il s'agissait d'une sucette. "Mmmmm, il est propre ici aussi" pensa-t-elle, "et il a mis des sous-vêtements propres, je l'aime vraiment bien..." Il a apprécié la sensation et a simplement abandonné ses sentiments, devenant extrêmement excité. Sa bouche était chaude et douce sur sa tête et alors qu'elle commençait à le pousser, elle gémit à chaque coup, chatouillant sa tête avec la vibration de sa voix.

Il ne pouvait plus supporter la sensation et s'assit sur l'une des chaises de la cuisine et apprécia simplement la sensation. Natasha n'arrêtait pas de déplacer ses lèvres de haut en bas sur sa hampe et il sentit son sac de couilles durcir. Elle sembla sentir qu'il était proche et sa succion devint plus intense jusqu'à ce que soudainement, il jouisse. Son corps se tendit et il entra dans sa bouche mais elle continua à le sucer jusqu'à ce qu'elle l'ait complètement asséché.

Ce qui l'a étonné, c'est qu'elle a avalé toute sa charge sans même cligner des yeux. Alors qu'elle l'avait sucé et avait fini de le nettoyer avec sa bouche, elle chevaucha ses genoux en frottant sa fente de haut en bas de sa bite encore semi-dure jusqu'à ce que son clitoris entre en contact avec sa tête. Elle fit pivoter le bas de son corps, soupira et posa sa tête sur son épaule.

« Est-ce que ça vous a plu ? » murmura-t-elle à son oreille. Il hocha simplement la tête, les yeux fermés, essayant de reprendre son souffle, appréciant la sensation de ses mamelons durs sur sa poitrine nue et sa chatte chaude sur sa bite. Il passa ses bras autour d'elle sous le peignoir et la tint fermement, lui chatouillant le dos et la fissure entre ses fesses embrassant sa tempe pendant qu'il redescendait de son orgasme. Il savoura la sensation de son corps chaud sur sa peau et prit une profonde inspiration.

« Natasha, je voudrais t'inviter dans ma cabane pour le reste du week-end. Si vous êtes intéressé, c'est. Elle leva la tête et le regarda dans les yeux pendant un moment.

"J'aimerais ça." Elle l'embrassa profondément et ses tétons chatouillèrent sa poitrine. Au bout d'un moment, il rompit le baiser.

"Alors, prenons le petit déjeuner et allons-y." Il l'embrassa à nouveau sur le front et la poussa sur ses pieds. Elle fit la moue et il était évident qu'elle en voulait plus mais il ne lui laissa pas le temps de bouder et s'assit simplement à table, se versa un café et commença à manger, ne portant rien d'autre que son slip. Elle s'assit de l'autre côté de la table et fit de même.

Alors qu'ils terminaient leur petit-déjeuner et avaient tout rangé, il lui demanda si elle avait des vêtements d'extérieur chez elle. Elle secoua la tête et lui dit non. Il lui prit la main et la conduisit dans une chambre d'amis où il ouvrit un placard et lui dit de regarder si elle pouvait trouver quelque chose qui lui convienne. Il est ensuite allé dans sa chambre pour s'habiller.

À son retour, elle était vêtue d'un pantalon de survêtement ample, d'un t-shirt blanc et d'un sweat-shirt gris avec une capuche et une fermeture éclair sur le devant. Elle portait également des chaussettes en coton blanc et une paire de chaussures de jogging Nike. Elle tourna autour de son propre axe comme pour se présenter et posa pour lui.

"Tu aimes?" Il hocha la tête et la prit dans ses bras.

"Tu as l'air géniale" lui dit-il et l'embrassa sur le côté de son cou. Elle sourit joyeusement ne sachant pas qu'il manipulait son esprit, l'ajustant à ses propres besoins et souhaits.

“Je pense que nous devrions nous arrêter, au centre commercial, afin que vous puissiez magasiner pour quelques choses dont vous aurez besoin pendant le week-end.” Elle le regarda et lui envoya un sourire radieux. Il était si attentionné et gentil, pourtant il la connaissait à peine. Ils ont fermé la maison à clé et se sont dirigés vers sa voiture, une Mercedes noire à quatre roues motrices, aux vitres ombragées. Leur premier arrêt a été dans un centre commercial où elle a acheté tout ce dont elle avait besoin, comme des sous-vêtements, des vêtements supplémentaires et autres. Il a payé tout ce qu'elle a acheté et elle était au paradis. Un sentiment chaleureux de bonheur emplit tout son corps.

Ils sont remontés dans la voiture et ont commencé le voyage jusqu'à sa cabine en se tenant la main. Pendant qu'ils conduisaient, il a ajusté son esprit, la rendant excitée et bisexuelle. À la périphérie de la ville, ils ont vu un auto-stoppeur devant eux. Il a commencé à ralentir et lorsque Natasha a découvert que c'était une fille, elle a demandé s'ils pouvaient la regarder et l'inviter si elle l'aimait. Il la regarda, sourit devant son enthousiasme et s'arrêta. L'auto-stoppeuse s'est avérée être une jolie petite brune du nom de Karen. Elle portait un T-shirt moulant, un jean, des baskets et ce qui ressemblait à des chaussettes en coton blanc. D'après ce qu'il pouvait voir, elle avait une solide paire de seins en bonnet D fermes et lourds et une belle silhouette. Comme elle ne portait pas de soutien-gorge, il pouvait voir que ses mamelons étaient sombres et un peu pelucheux. Ils lui ont demandé où elle allait et elle leur a dit qu'elle allait vers l'est et a demandé si elle pouvait les suivre aussi loin qu'ils allaient.

Ils l'ont invitée à monter dans la voiture et comme elle et ses affaires étaient en sécurité à bord, il a tendu la main et a dit :

« Charles... » Elle lui prit la main et ressentit une sensation de picotement qui fit trembler un peu ses genoux. Elle hésita un instant et dit :

"Karen..."

"Et cette belle dame est Natasha."

Ainsi commença le conditionnement mental de Karen. Il a rendu la petite brune sexy pour Natasha et pour lui-même puis a attendu comment les choses allaient évoluer. Natasha a commencé une conversation avec Karen pour savoir où elle allait et pourquoi. Karen leur a dit qu'elle avait 19 ans, qu'elle n'avait pas de famille et qu'elle était en voyage à travers le pays pour voir les sites touristiques et voir si elle pourrait décrocher un emploi quelque part. Cela lui a donné une idée et un plan a commencé à prendre forme dans sa tête. Il a fait quelques ajustements dans l'esprit des filles pour les rendre plus acceptables par rapport à ce qu'il prévoyait.

Alors qu'ils roulaient, il entendit Karen dire à Natasha à quel point elle la trouvait belle et à quel point elle l'enviait d'aller dans une cabane à la campagne. Natasha lui a demandé si elle aimerait peut-être venir avec eux et l'a regardé. Il la regarda, sourit et hocha la tête. Natasha se retourna vers Karen.

"Vous êtes par la présente officiellement invité à nous rejoindre à la cabane", a-t-elle déclaré avec une étincelle dans les yeux.

« Suis-je chanceux de vous avoir rencontrés ? » répondit Karen, avec la même étincelle dans les yeux. Elle tendit la main gauche et caressa doucement le bras de Natasha. Natasha posa sa main sur celle de Karen et la serra doucement. Karen a déplacé sa main pour chatouiller le sein gauche de Natasha et chatouiller doucement son mamelon, ce qui a poussé Natasha à fermer les yeux et à gémir à haute voix en raison de sa précédente stimulation de son esprit. Il la regarda.

"Natasha, aimeriez-vous vous asseoir à l'arrière avec Karen pour une conversation entre filles?" Elle ouvrit les yeux et hocha doucement la tête. Il a arrêté la voiture pour lui permettre de monter sur la banquette arrière. Il a continué et en regardant dans le rétroviseur, il a vu les filles se serrer les bras. La prochaine fois qu'il se retourna, les filles avaient commencé à s'embrasser doucement en utilisant leurs mains pour se chatouiller le cou. La troisième fois qu'il les regarda, ils étaient tous les deux seins nus et Natasha suçait et embrassait avidement les seins de Karen et les mamelons duveteux et saillants.

Il cessa de regarder dans le rétroviseur, mais à en juger par les bruits provenant de l'arrière de la voiture, les filles semblaient s'amuser à fond le reste du chemin jusqu'à la cabine. Charles surveillait leurs esprits de temps en temps et ne trouvait rien d'autre que de la convoitise animale. Après environ une heure de route, il se tourna vers eux.

« Eh bien les filles, nous y sommes presque. Quand nous y arriverons, vous voudrez peut-être regarder le jacuzzi. Les filles ont répondu avec un enthousiasme débordant et ont commencé à remettre leurs T-shirts.

Quand ils sont arrivés à la cabane, il a garé la voiture devant la maison et ils sont tous sortis.

« Le jacuzzi est derrière la maison. Charles leur a dit et les filles ont marché bras dessus bras dessous jusqu'à l'arrière de la cabane. Il a entendu leurs explosions de joie alors qu'ils disparaissaient au coin de la rue et a décidé de mettre la nourriture qu'ils avaient apportée dans le réfrigérateur de la cabine, puis de les rejoindre.

C'était une journée chaude et alors que les filles se dirigeaient vers le fond de la cabane, elles se serraient les bras comme des amants séparés depuis longtemps et venant juste d'être réunis.

« Karen, tu es une allumeuse. Tu as tellement mouillé ma chatte en faisant ce que tu as fait dans la voiture en montant ici. Karen a regardé profondément dans les yeux de Nat et l'a embrassée, sondant sa bouche avec sa langue, déplaçant sa main dans la culotte de Natasha, prenant son monticule, plaçant un doigt dans sa fente en appuyant contre son clitoris, la faisant gémir et presser son corps contre Karen.

"Mmmmmmm..." Natasha gémit doucement et pressa son entrejambe plus fort dans la main de Karen. Elle mordilla le lobe de l'oreille de Karen et lécha l'intérieur de son oreille avec sa langue.

"Déshabillons-nous et entrons dans le jacuzzi" murmura-t-elle à l'oreille de Karen, un peu essoufflée à cause de la sensation qu'elle ressentait alors que Karen alternait lentement la pression sur son clitoris. Ils se sont déshabillés et sont entrés dans la baignoire avec de grands soupirs alors que la chaleur de l'eau frappait leurs corps.

===

Il déverrouilla la porte et entra pour ouvrir les fenêtres, examiner les choses, remplir le frigo et laisser aux filles le temps de se mettre de bonne humeur. Il prit son portable et composa le numéro de son ami John.

« Bonjour John, Charles ici. J'ai une idée dont je dois discuter avec vous. Pourriez-vous me rejoindre dans ma cabine vers 20 heures demain soir ? » John se demanda pourquoi Charles avait besoin de le voir à la cabane et pas en ville.

"J'ai une idée qui, je pense, pourrait nous rapporter pas mal d'argent et je dois en discuter avec vous demain." Finalement, John a cédé et a promis d'être à la cabane vers 20 heures le lendemain soir.

« Oh et Jean. Apportez quelques bouteilles de vin, s'il vous plaît ?

Après avoir terminé l'appel téléphonique, il a ramassé des serviettes et des peignoirs, est sorti de la cabine par l'entrée arrière et a été accueilli par des gémissements silencieux provenant du jacuzzi.

La première chose qu'il vit fut les vêtements des filles éparpillés sur le porche arrière. Alors qu'il se rapprochait de la baignoire, il vit Natasha la tête inclinée en arrière, gémissant. Karen était devant elle en train d'embrasser le côté de son cou qui descendait jusqu'à ses seins et ses mamelons. Elle a pris un des mamelons de Natasha dans sa bouche et a commencé à le sucer doucement. Sa main droite était dans l'eau et il ne pouvait qu'imaginer ce qui se passait sous la ligne de flottaison.


Karen ouvrit les yeux et le vit debout, les regardant. Elle lui fit un clin d'œil de la main, lui faisant signe de venir les rejoindre. Il décida de les taquiner un peu avant de suivre sa demande.

Il s'assit sur une balançoire sur le porche arrière et continua à regarder les filles, le renflement de son pantalon maintenant clairement perceptible. Il a stimulé l'esprit de Karen de telle manière qu'elle a eu la sensation de son clitoris léché et aspiré par une bouche et une langue. Il y avait aussi la sensation de quelque chose d'abord léchant puis sondant doucement son anus, avant d'ajouter la sensation d'une bite à part entière enfoncée lentement dans sa chatte. Il a ensuite ajouté la sensation de petits boutons massant son point G la faisant gémir bruyamment, soulevant ses cuisses, se heurtant à la bite imaginaire et fermant ses yeux plus fort.

Le corps de Karen sursauta alors que les sensations la frappaient et elle se retourna dans l'eau submergée par sa stimulation, incapable de continuer ce qu'elle avait commencé à faire à Natasha. Il pouvait sentir que Natasha voulait tellement plus et qu'elle ne comprenait pas tout à fait ce qui venait de se passer, pourquoi Karen avait simplement cessé de s'occuper de son désir. Karen flottait maintenant sur son dos tremblant à chaque poussée des sondes imaginaires, sa tête sur l'épaule droite de Natasha, ses seins et ses mamelons semi-durs exposés aux mains exploratrices de Natasha.

Natasha a commencé à masser les mamelons de Karen, les rendant durs, se tenant fièrement en l'air. Charles a stimulé l'esprit de Natasha pour lui donner la sensation d'une bouche administrant son clitoris, suçant et léchant la zone qui l'entoure. Il a ensuite ajouté la sensation d'un faible courant électrique pulsé administré à son bouton de rose et d'une bouche suçant chacun de ses mamelons. Il a fini par lui donner la sensation d'une bite bien développée entrant et sortant de sa chatte. Cela l'a amenée à grogner des parties les plus profondes de son corps et à augmenter la pression qu'elle appliquait sur les mamelons de Karen.

Karen, d'un autre côté, était si proche de l'orgasme à cause de la sensation de sa chatte bien foutue que la pression accrue la fit jouir fort, grognant et gémissant violemment comme si elle n'avait jamais eu d'orgasme auparavant. Lorsque Karen est arrivée, Natasha est devenue tellement stimulée qu'elle l'a accompagnée. Alors que Natasha arrivait, elle augmenta sa pression sur les mamelons de Karen, ce qui fit gémir fortement Karen.

"Oooo, Yeeeeees, mooooreee" balbutia-t-elle entre les vagues d'orgasme qui frappaient son corps.

Cela a duré un moment, son administration a continué de telle manière qu'il a contrôlé la stimulation sur les clitoris et les anus des filles leur permettant de descendre de leur orgasme pour les faire basculer à nouveau en changeant le rythme de leur stimulation, les faisant venir encore plus fort la deuxième fois. Les corps des filles ont fortement convulsé, provoquant un échange d'eau sur tout le porche. Natasha s'était déplacée dans une position où elle tenait Karen, une main derrière ses épaules, l'autre main agrippant fermement le cul de Karen, pressant leurs seins ensemble, leurs chattes pressées l'une contre l'autre sur les cuisses, l'embrassant profondément, leurs langues faisant rage une immense bataille alors qu'elles culminé ensemble pour la deuxième fois.

Il se déshabilla et entra avec eux dans le jacuzzi.

"Bonjour les filles, je vois que vous vous régalez..."

Les filles se lâchèrent lentement et le regardèrent complètement essoufflées. Natasha se glissa vers lui et l'embrassa profondément.

« Merci Charlie, c'était merveilleux. » Karen les regarda haletant.

"Comment as-tu fais ça?" haleta-t-elle entre deux pantalons.

« Je n'ai rien fait. Vous deux filles êtes tellement chaudes et excitées, vous devez être amoureuses ou quelque chose comme ça », a-t-il répondu avec un sourire. Karen le regarda puis Natasha.

"Devrions nous?"

Natasha hocha la tête, attrapa sa bite et commença à la masser lentement. Il se laissa flotter à la surface de la baignoire juste au moment où Karen se glissa vers lui et écarta les jambes pour avoir un accès plus facile à son érection. Elle se tenait entre ses jambes, ses beaux seins lourds et pourtant gaies pointant droit vers lui, avec sa bite entre eux.

"Tu sais Karen tu as de très beaux seins et un très beau corps aussi." Karen rayonnait au compliment et engloutit la tête de sa bite avec ses lèvres chaudes et douces le faisant gémir dans l'attente de ce qui était encore à venir.


Après avoir satisfait leur désir, ils se détendirent dans le jacuzzi, jusqu'à ce qu'ils aient faim, puis ils rentrèrent à l'intérieur pour préparer le dîner. Il leur a dit qu'un de ses amis viendrait le lendemain soir. Les filles n'avaient aucune objection et préparer le dîner s'est avéré très amusant.

"Karen, peux-tu venir ici s'il te plaît." Elle portait un débardeur et il l'a baissé pour exposer ses seins. Il prit une partie de la vinaigrette qu'il préparait et la laissa couler sur ses seins et ses mamelons, avant de lécher la vinaigrette sur son sein gauche et finir par sucer son mamelon, faisant se plisser l'auréole et le mamelon commencer à durcir.

« Qu'en penses-tu Natasha, un peu plus de citron peut-être ? Natasha a léché le pansement du sein droit de Karen et a également fini par lui sucer le mamelon.

« Peut-être un peu plus. » dit-elle en l'embrassant sur les lèvres. Karen les regarda et secoua la tête.

"Vous êtes fous tous les deux." elle leur a dit. Mais il pouvait voir dans ses yeux qu'elle était excitée par sa petite méchanceté.

Comme tout était prêt, ils mirent la table et commencèrent à manger. Il avait fait du poisson poêlé avec du riz et des patates douces, une sauce crème à la mare, une salade verte avec des fruits ajoutés et une crème fraîche, vinaigrette aigre-douce. Avec leur repas, ils avaient un vin blanc.

Pendant le dîner, Kate leur raconta leur histoire. Ses parents avaient été tués lors d'un braquage de magasin quand elle avait six ans et elle était passée d'orphelinat à foyer d'accueil à orphelinat pour foyer d'accueil à...

Elle avait perdu sa virginité dans l'un des foyers d'accueil à l'âge de treize ans. Ses parents adoptifs étaient des buveurs périodiques. Ils ne buvaient pas très souvent, mais quand ils le faisaient, c'était généralement une bonne idée pour elle de rester dans sa chambre et de ne pas les déranger. Si elle sortait de sa chambre pendant qu'ils buvaient, « l'homme de la maison » aimait lui peloter le cul et les seins en développement.

Elle détestait quand il faisait ça mais personne n'écoutait ses plaintes alors elle restait dans sa chambre. Habituellement, quand ils buvaient, l'événement se terminait par des sons assez explicites ; des gémissements, des gémissements, des supplications pour arrêter et enfin, des grognements, des gifles et des gémissements douloureux. Une fois, elle l'a entendu dire qu'il allait baiser le cul de sa mère adoptive. Le lendemain, sa mère adoptive avait généralement du mal à s'asseoir sur une chaise.

La nuit où cela s'est produit, elle s'est réveillée avec des bruits de bâillonnement et des supplications, d'arrêter. Puis les choses sont devenues calmes pendant un moment jusqu'à ce qu'elle l'entende essayer de façon assez agaçante de réveiller sa mère adoptive qui semblait s'être évanouie. Karen l'entendit gifler la femme avec de forts claquements mais en vain. Elle l'entendit râler pendant un moment jusqu'à ce qu'il abandonne et se verse un autre verre, elle entendit le goulot de la bouteille s'accrocher au bord du verre. Elle était allongée sur le ventre et était sur le point de se rendormir quand elle l'entendit aller aux toilettes et soulager sa vessie.

Son cœur s'arrêta presque de peur quand elle l'entendit s'arrêter devant sa porte en revenant des toilettes. Quand il a ouvert la porte et est entré dans sa chambre, elle avait tellement peur qu'elle s'est fait pipi. Il se dirigea vers son lit, enleva sans ménagement le couvre-lit et posa sa main sur ses fesses.

« Tu t'es fait pipi petite salope. Je vais devoir te punir. Il tira sa culotte et comme il remarqua qu'elle pressait ses jambes ensemble, il enleva sa ceinture et la frappa fort sur ses cuisses et ses fesses jusqu'à ce qu'elle cède. Elle gémit et le supplia de la laisser tranquille mais en vain. Il lui a enlevé sa culotte et a tiré sa chemise de nuit par-dessus sa tête avant de lui attraper les cheveux et de la traîner dans le salon où il l'a jetée sur le canapé.

"Si tu bouges, je vais te tuer, salope." Elle pleurait sur le canapé, essayant de cacher sa honte pendant qu'il se déshabillait et essayait frénétiquement de mettre sa bite au garde-à-vous. Malheureusement pour elle, cela ne s'est pas produit alors il a attrapé ses cheveux à nouveau et a attiré son visage vers sa bite.

« Suce, petite salope et n'ose pas me mordre. Si tu le fais, je vais te déchirer putain". Elle commença à le sucer et à son grand étonnement le morceau de chair qu'elle suçait commença à pousser dans sa bouche. Il appuya sur l'arrière de sa tête, la faisant bâillonner une fois que son membre eut atteint sa pleine gloire et commença à frapper le fond de sa gorge. Le goût et la sensation étaient si ignobles qu'elle faillit vomir. À ce moment-là, il décida qu'il était temps de la baiser correctement et sortit de sa bouche.

Avec une prise ferme sur ses cheveux, il la tira de ses genoux et la fit asseoir sur la table de la salle à manger. Il écarta brutalement ses jambes et plaça sa bite à l'entrée de sa chatte, puis attrapa ses mamelons en les pinçant brutalement et en pressant dans son ouverture serrée lui causant une immense douleur qui se manifesta par le cri qu'elle laissa échapper alors qu'il se pressait en elle, déchirant ce restait de son hymen. Heureusement pour elle, son hymen avait été partiellement déchiré à la gymnastique quelques mois plus tôt afin que le saignement ne devienne pas incontrôlable. Il continua sans relâche à entrer et sortir de son ouverture étroite. Au début, elle a crié à cause de la douleur qu'il lui infligeait, mais au bout d'un moment, la douleur s'est un peu atténuée et elle a juste pleuré et gémi comme un animal blessé.

Soudain, il s'est raidi et est entré dans sa chatte douloureuse. Il jura, la retourna sur le ventre, faisant pendre ses pieds sur le bord de la table. Il lui écarta ensuite les fesses avec ses mains et tenta d'appuyer sur son petit bouton de rose. Heureusement pour elle, il devenait mou et n'arrivait pas à pénétrer son trou du cul.

Il jura à nouveau et frappa durement ses fesses avec sa main plate avant de la lâcher et de trébucher ivre jusqu'au canapé où il s'évanouit. Karen était allongée sur la table, gémissant et saignant. Elle était sur le point de s'évanouir mais a réussi à se traîner jusqu'au téléphone et à appeler le 911.

Lorsque les policiers sont arrivés, ils ont trouvé Karen inconsciente près du téléphone, tenant le casque dans ses mains. Ils ont trouvé sa mère adoptive inconsciente de sa pénétration orale brutale et d'avoir été giflée par son père adoptif qui était complètement hors de ce monde à force de boire.

Lorsqu'elle s'est réveillée deux jours plus tard dans un hôpital, on lui a dit que sa mère adoptive était décédée et que son père adoptif était le premier en ligne pour une prison à vie. Heureusement, elle venait juste de finir ses règles, elle n'est donc pas tombée enceinte et n'a pas subi de dommages physiques permanents, bien que le traumatisme psychologique ne l'ait jamais complètement quittée. Elle a appris plus tard qu'il avait été victime d'un viol collectif en prison et qu'il était maintenant en train de chier dans un sac en plastique dans un hôpital, mais cela ne lui a apporté aucune fermeture. Elle était trop engourdie pour s'en soucier.

--------------

Après qu'elle eut fini son histoire, ils restèrent tous silencieux pendant un moment, ne sachant pas trop quoi dire. Finalement, il lui prit la main et scruta son esprit pour ne voir qu'une grande tristesse, désespoir et solitude. Il a mis une sphère temporaire autour de ses souvenirs, enlevant la blessure de l'événement et lui a donné une bonne impression d'elle-même. Il a également stimulé son cerveau pour lui donner un sentiment de bonheur et de bienvenue. Natasha s'approcha de Karen et la serra dans ses bras les larmes aux yeux. Ils restèrent assis comme ça pendant un moment, se réconfortant l'un l'autre par leur proximité.

Après le dîner, ils se sont assis près du feu avec une assiette de pâtisseries sucrées, du fromage, des fruits et du café irlandais. Ils étaient tous assis ensemble sur le canapé avec Karen au milieu. Elle s'appuya contre lui et il la serra dans ses bras. Natasha s'appuya sur le dos de Karen avec ses bras autour d'elle. Au bout d'un moment, ils ont recommencé lentement à parler, ce qui a conduit à quelques coups de coude et à des baisers. Ils ont bu leur café irlandais et lorsque l'alcool a commencé à faire effet, ils ont tous commencé à se sentir mieux. Karen le regarda sans raison dans les yeux, ses yeux pleins de larmes.

"Je veux que vous me fassiez l'amour tous les deux ce soir." Elle l'embrassa fiévreusement avec les lèvres entrouvertes, pressant sa langue contre ses lèvres. Il a sucé sa langue dans sa bouche. Natasha a doucement massé les seins de Karen derrière son dos et lui a chatouillé le ventre. Karen gémit doucement et ses yeux commencèrent à devenir vitreux. Au bout d'un moment, il rompit le baiser, se leva et tendit la main à Karen.

"Allez les filles, allons nous coucher." Il souleva Karen puis Natasha, l'embrassant doucement sur les lèvres.

"Soyons gentils avec elle ce soir." Elle le regarda et hocha la tête en lui tenant la main. Il passa son bras autour de Karen et ensemble ils se dirigèrent tous vers la chambre où ils se déshabillèrent avant de prendre une douche dans la salle de bain. Ils se sont amusés à se laver et à se sécher après la douche. Comme ils avaient fini de s'essuyer, les filles le firent entrer dans la chambre et verrouillèrent la porte de la salle de bain.

« Qu'est-ce que... ? » Il a commencé à parler, mais ils lui ont simplement dit de sortir et de se mettre au lit.

Pendant un moment, il put entendre des gloussements et des chuchotements à travers la porte jusqu'à ce que finalement la serrure s'enclenche et que les filles entrent dans la chambre vêtues de peignoirs. Ils entrèrent dans la chambre avec des regards très sexy sur leurs visages et se tinrent au bout du lit, où il était allongé nu, et commencèrent à desserrer les ceintures de leurs peignoirs.

Ils laissèrent les robes glisser lentement de leurs épaules, balançant leurs hanches, révélant de plus en plus leurs seins. Lentement, ils ont révélé de plus en plus de leurs corps jusqu'à ce qu'ils soient complètement nus devant lui. Il regarda leurs beaux corps et remarqua qu'ils avaient rasé leurs chattes. Il les regarda avec un large sourire et dit :

"Ils sont beaux. Maintenant, vous venez tous les deux ici pour que je puisse goûter..."

Les filles rayonnèrent comme s'il venait de leur donner des diamants et des perles et sautèrent sur le lit. Ils étendirent sur le lit une fille à chacun de ses côtés. Il a embrassé Natasha et est descendu sur la chatte audacieuse de Karen. Natasha a embrassé Karen qui a répondu en suçant fébrilement la langue de Natasha dans sa bouche.

Il lécha et suça les lèvres externes de Karen et alors que sa langue entrait dans son giron, il remarqua le goût sucré du jus de sa chatte. Il a utilisé sa capacité à stimuler le bouton de rose et les seins de Karen, en se concentrant sur ses auréoles et ses mamelons avant de créer une extension qui a pénétré son vagin, la faisant reculer ses hanches vers sa bouche en extase.

Karen était allongée sur le dos en utilisant ses deux mains pour retirer ses jambes. Natasha s'était déplacée pour administrer les mamelons de Karen avec sa langue et ses lèvres en alternance entre son mamelon gauche et droit. Il a dit à Karen de se retourner et de se mettre à quatre pattes au bord du lit. Natasha s'est mise sur le dos devant Karen pour permettre un accès facile à son sexe. Il a placé sa bite sur la fente de Karen et l'a enfoncée dans sa chatte déjà trempée, la faisant gémir doucement dans la chatte de Natasha.

Karen a enfoncé sa langue dans la fente de Natasha et lécha lentement son chemin du bas vers le haut en chatouillant la zone juste en dessous de son clitoris. Natasha inspira fortement et attrapa la tête de Karen en la tirant plus fort dans son entrejambe. Pendant ce temps, Charlie pompait sa bite dans et hors de la chatte de Karen, l'allumant, la faisant gémir continuellement dans la chatte de Natasha, augmentant son excitation.

Cela a duré un moment. Il a pompé Karen dans de longs, mais lents coups délibérés, faisant se contracter son corps à chaque fois qu'il touchait à la maison. Karen, d'autre part, a continué à lécher et à sucer les lèvres et le clitoris de Natasha. Après un certain temps, Karen est venue changer sa stimulation de la chatte de Natasha, la faisant venir également en serrant ses jambes autour de la tête de Karen, tirant fortement la bouche de Karen dans sa chatte.

Pendant un moment, la pièce fut remplie de gémissements, de grognements et de gémissements. Au bout d'un moment, ils sont descendus de leurs sommets, se sont à nouveau blottis l'un contre l'autre et se sont endormis épuisés par les exploits sexuels que cette journée leur avait apportés.

Il faisait encore noir lorsqu'il se réveilla et sentit qu'il avait une érection et que son sexe était englouti par quelque chose de chaud et d'humide. He looked to his right and saw Karen’s back and shapely ass but she was sound asleep. Looking to the left he saw only Natasha’s ass and her long shapely legs. The rest of her was under the bed spread and he realized it was her that was sucking on his cock. He lifted the bedspread.

“Hello Natasha, Having trouble sleeping?” She plopped his cock out of her mouth...

“I woke up and found that I missed him. So I decided to do something about it. I hope you don’t mind.” She looked at him with her beautiful eyes and then moved up to kiss him. He returned her kiss passionately and pulled her further up so she came to sit on his lower belly with his dick just at the opening of her pussy. He broke the kiss.

“Be my guest.” And then he pressed his thighs together causing his erection to lift up from his stomach. She pressed her pussy against his erection until it entered her, then moved back and forth slowly impaling her body just a bit further each time until he was all the way inside her. At that point she bit her lower lip and her eyes glazed over as she gave a moan and her body trembled. She sat up, let her head fall back and slowly gyrated her hips massaging her clit on his mound. After a while of this her body began to twitch and she switched to moving up and down, first a little bit and as her arousal increased and she came closer to climax she moved further up and down his shaft, her breathing becoming quicker, more labored. As the speed of her movements increased she started to let out little squeaks.

At this point he had begun to massage her tits, softly pinching her nipples.

Suddenly she stopped all movement as his cock was almost entirely out of her cavity. She lingered for just a short moment and then thrust down again, hard, grunted, lifted herself up, and then down again with a long moan, went rigid and as a tremendous orgasm hit her, her whole body started to shake and tremble. As she slowly came down from her peak she began to gyrate her hips up and down on his shaft using the muscles in her pussy to milk him.

For him this was too much and after a short while, he came, bucking wildly into her down thrust squirting his semen deep into her womb causing her to come again with little squeaks and moans. She collapsed onto him, completely out of breath. As the tenseness of their orgasm started to reside they began to laugh and giggle like teenagers.

Suddenly Natasha felt a hand being put on her sweaty butt crack and a voice said.

“That was amazing to watch. I love you both.” Karen then snuggled into his right side and as Natasha moved to his left they all fell asleep again hugging each other tightly. His last thought was doubting if he would really be able to pull it off, selling them to John that is.


It was almost noon when they woke up the next day. They all took a shower together before preparing breakfast. As it was a beautiful day they had breakfast on the back porch. After finishing breakfast they put everything away before spending the rest of the day sunbathing and splashing around in the Jacuzzi. The girls had by that time become extremely attached to him emotionally and it was almost as if they could read his mind when he needed something.

To him the whole thing felt as if he had gained two dedicated companions that were eager to do all his bidding almost before he formulated his wish into words. He wondered if there was a flaw in his conditioning of the girls minds.

As the evening neared they went into the house to prepare dinner as John would be arriving soon. John arrived just before 8 and they went outside to greet him.

“Hello John, meet Natasha and Karen. I think they might like to work with us. Natasha and Karen walked over to John and each took one of his arms. They wore nothing but T-shirts and shorts. Together they walked into the house and all four of them sat down at the dining table. Charles got out a bottle of red and filled their glasses. As the first bottle was empty Charles opened another bottle.

Things started out slowly but as the wine started to have effect, the girls became giddy and began to show John a lot of attention. Also they took turns of looking deeply into his eyes, flirting with him. Natasha put the palm of her hand onto the bulge that was forming in his pants causing him to squirm, making it obvious to the other two that something was happening under the table, in the center region of his body.

As they moved to the living room for coffee and liquors things started to heat up. John sat in the center of the large couch and the girls sat on his right and left. It started with Karen kissing him full on the mouth exploring it’s inside with her tongue, while Natasha put her hand on Johns, by now rather impressive, bulge and began to tickle it. John put his arms around the girls and simply went with the flow of events. After a while of this Natasha opened Johns fly, fished out his rather large hard on and took it into her warm, eager mouth.

As Karen noticed what Natasha was doing she stood up and started to strip and slow dance on the floor in front of them. John looked at Charles who nodded lightly. John then slid further down into the couch and Natasha slid onto the floor between John’s legs now slowly pumping his cock with her lips and hands, moaning each time Johns cock hit the back of her throat, causing him to experience an extreme sensation as if a vibrator was touching his head. John moaned and looked at Natasha who was pumping him slowly with her mouth.

“Natasha, I want to fuck you” John said quietly, looking deeply into her eyes, his eyes full of lust. She stood up and started to undress, kissing and touching Karen in the process. As both girls were naked Natasha returned to John and undressed him. She then straddled him slowly impaling her body on his his now fully erect cock. She threw back her head and moaned loudly as he hit bottom. She sat still for a while getting accustomed to his size before she started to use the muscles of her pussy to massage his cock. He moaned, pulled her closer and sucked her nipples making them hard and erect causing her to moan and begin to ride him slowly.

Charles was so turned on watching Natasha and John that he just swallowed hard and quietly reached his hand out for Karen. Karen came over to him and helped him undress before going down on her knees to suck his cock. Charles was actually close to exploding as he pulled her up.

“I want to fuck you, Karen.” She could see the want in his eyes, the hunger for her body, for her breasts, for her nipples, for her hot wanting pussy. She straddled his crotch, aiming his rod for her hot pussy, impaling her body on his now fully erect rod. Just like Natasha had done with John only moments before. As Charlie hit bottom, pressing on her cervix, Karen’s body twitched and she grunted deeply from the innermost depths of her body, pressing her breasts into his face, moaning as he started to suck on her fluffy nipples causing them to harden.

Despite his own lust running amok Charles stimulated the girls clits and rosebuds in such a way that the four of them came simultaneously with wild, releasing groans from the men and loud screams, urging the men onwards, from the girls. As the girls came they cramped heavily making them turn rigid like wooden boards shaking and quivering while the orgasms shook their bodies before slumping down onto the men, panting as if they just finished a 400 yard run at the Olympics.


Epilogue

A week later Charles and John were sitting in a bar discussing the future of their business arrangement.

“You know Charlie if you can provide women in the same quality as these two and with the same eagerness to serve my clients you can have a good thing going for both of us. I suspect I can pay you one to two hundred grand a head. When can I have these two?” Charles looked at John.

“I think that would be acceptable. But there is one little snag. You can’t have these two. I have become too emotionally attached to them and they have been through too much. They will be working for and with me. You will hear from me in about a week” he replied and shook John’s hand before he left the bar with a smile on his face.

============

It was a friday night.

Her name was Elana, she was 19, blond hair, slim body, long legs, B cup breasts, school dropout, bored stiff with her job and living in a crummy apartment.

Finally another week at work was over and she decided to go for a night on the town to relieve some stress. She took a shower and looked at her wardrobe to find a dress. She found one and after getting dressed and putting on some makeup she left her apartment.

She sat on a stool at the bar wearing her best dress when he came in and looked around. He was nicely dressed and had a comfortable aura around him. He walked to the bar and sat on a barstool next to her. As he sat down his hand brushed against her arm and she felt a tingling sensation flow through her entire body.

He ordered a drink for himself, then turned and looked at her for a moment asking her if she liked a drink.

“Yes, thank you please” she said. He ordered her a drink, paid and walked to a free table, suspecting that she would follow him in a while.

He sat down and checked on her, she was actually looking straight at him. She looked a bit unsure on what to think of him walking away. Usually when someone offered her a drink they pestered her with their life’s story and a mash of how their wives didn’t understand them.

This guy simply invited her on a drink and then walked away. Now that was a first...

He lifted his glass in her direction and smiled. She smiled back and lifted her glass in his direction.

A while passed where she thought about him and suddenly she made a decision and walked over to his table.

“May I join you?” elle a demandé. He looked up at her and smiled.

“Yes please. I was hoping you would like to join me.” He offered his hand and said:

“Charles...” She took his hand. This time she got a bit week in her knees from the tingling sensation.

“Elana...”

“Beautiful name for a beautiful lady.” he said, smiling as he let go of her hand.

She smiled at his remark and sat down by his side.

Articles similaires

Filles à la plage à trois

Cela a commencé tôt dimanche matin le week-end du Memorial Day lorsque je me suis levé pour prendre un verre d'eau dans la cuisine. Nous louions une maison de plage dans les Outer Banks et j'avais vraiment soif de la pizza végétarienne que nous avions pour le dîner. Je me glissai hors du lit et me dirigeai vers la cuisine. J'ai entendu la télévision du salon allumée et j'ai supposé que les deux filles étaient rentrées tard de leur rencontre avec les garçons qu'elles avaient taquinés plus tôt à la plage, avaient regardé la télévision et l'avaient laissée allumée. J'ai aperçu...

622 Des vues

Likes 0

Ma soeur me fait montrer sa partie 01

Ma soeur me fait lui montrer par Vanessa Evans Partie 1 Salut, je m'appelle Archie et ma sœur s'appelle Alice, nous sommes des jumelles de 18 ans. Nous nous sommes toujours bien entendus, nous nous entraidons pour le travail scolaire et nous nous parlons de tout, et je veux dire de tout. Je pensais que tout signifiait tout, mais il y a peu de temps, Alice m'a raconté un fantasme qu'elle avait depuis des années. Elle m'a dit qu'elle voulait que les hommes la voient nue. J'ai été choqué au début parce que bien que nous ayons partagé une salle de...

702 Des vues

Likes 0

Filles californiennes 3

Filles californiennes 3 Oh merde, il est 7h du matin s'écria Kate. Wow, nous sommes allés toute la nuit, sourit Hannah, nous sommes des salopes chaudes et excitées, a-t-elle ri. « Non, sérieusement, c'est mauvais, ma sœur va être à la maison dans une demi-heure. » Kate a dit en se levant, Euh merde mes jambes gémit-elle en se frottant les genoux, agh et mon bassin a l'impression que quelqu'un l'a battu avec un marteau. Wow la nuit dernière était amusante sourit encore plus Hannah, je devrais m'acheter un chien! . « Inquiétez-vous pour ça plus tard, aidez-moi à nettoyer une partie de...

440 Des vues

Likes 0

Tous les mecs rêvent_(1)

Depuis que je suis tout petit, j'ai toujours aimé porter des vêtements de fille. Je me souviens avoir fouillé le tiroir de lingerie de ma mère et essayé ses culottes et ses soutiens-gorge. J'ai adoré la façon dont le matériau soyeux et transparent se sentait contre mon corps. En vieillissant, j'ai eu moins d'occasions de m'adonner à mon fétichisme jusqu'à ce que je me marie. Lorsque ma femme était absente ou au travail, je portais sa culotte et son soutien-gorge pendant que je me masturbais. Heureusement, elle était aussi grande que moi, donc la coupe était assez proche. Je l'encouragerais à...

711 Des vues

Likes 0

Ma première interdiction de gang

Cette histoire est celle d'un grand changement. Je suis passée d'une fille de 6 pieds aux cheveux roux foncé de 18 ans à une salope de sperme avec un besoin de sexe hardcore que l'on ne voit que dans le porno. Si vous avez lu mon histoire d'anniversaire, c'est l'histoire de pourquoi je suis comme ça. Je marchais sur une route au milieu de la ville dans mes vêtements de bien-être parce que ce matin j'avais trouvé mon point G avec un vibromasseur. C'était un peu gênant car il s'est bloqué et je ne pouvais pas l'éteindre. J'ai fini par devoir...

426 Des vues

Likes 0

Ce qu'il y a en dessous 2

Jennifer s'est rendue au travail un peu plus vite que d'habitude ce matin-là, craignant d'être en retard. Elle avait désespérément besoin de ce travail pour sa famille. En tant que mère célibataire de deux enfants et sans homme, c'était le seul travail qu'elle pouvait obtenir. S'il vous plaît, ne me laissez pas être en retard. pensa-t-elle en appuyant un peu plus sur l'accélérateur, ignorant le scintillement du volant. Elle est passée devant un panneau d'affichage et a vu une voiture de police se garer derrière elle dans le rétroviseur, ouvrant le toit. Son cœur se serra dans sa poitrine et elle...

422 Des vues

Likes 0

Perdre ma virginité(8)

Je l'ai rencontrée sur un site de chat sur Internet. Nous vivions à 800 km l'un de l'autre donc je n'avais aucun problème à flirter comme une folle. Elle m'a dit qu'elle mesure 1,5 m, de longs cheveux blonds et des yeux bleus avec un corps sexy. Bien évidemment, je l'ai taquinée et j'ai dit que si elle ne m'envoyait pas de photo, je ne la croirai pas, elle a demandé si les photos d'elle seraient pour mes seuls yeux et étant le gars que je suis, je lui ai donné ma parole, attendant une photo très coquine. Ce que j'ai...

434 Des vues

Likes 0

Apple EST le professeur...

Apple a garé sa voiture à environ un pâté de maisons de la plage et s'est dirigée vers l'endroit où ses amis avaient annoncé que la fête aurait lieu. Rebecca l'avait invitée plus tôt dans la semaine et avait dit qu'elle avait des amis qu'elle voulait vraiment qu'elle rencontre, quoi que cela veuille dire. Apple cherchait juste à sortir de la maison après une longue semaine, donc n'importe quelle excuse fonctionnait. La fête était à la maison de plage des amis de Rebecca et se déroulait plutôt bien au moment où Apple s'est présenté. Elle était montée sur la plage à...

403 Des vues

Likes 0

Le gars des bretzels

Après-midi d'été frais quand j'entre dans le magasin de bretzels. La porte était ouverte, j'ai donc retiré le bouchon et tiré doucement sur la porte pour la fermer. Il apparaît de dos avec une caisse de bretzels dans les mains. Il me regarde et me dit bonjour. Je défais les boutons de mon trench-coat en cuir noir et pose mes mains sur mes hanches pour montrer ma culotte en dentelle noire avec un ruban rose fluo et un soutien-gorge assorti. J'ai eu mes talons baise-moi accompagnés de mes bas transparents et j'ai attendu trop longtemps. J'ai été une mauvaise fille et...

361 Des vues

Likes 0

La prairie - PARTIE I - L'étang

L'automne est passé. L'horloge à côté d'elle la fixait, les chiffres rouges brillant sur son visage. Il était 3h33. C'était la troisième nuit que cela arrivait. Toujours à la même heure. Son cœur s'emballa et elle but une gorgée de son verre. Elle soupira, calmée par le silence de sa chambre. Elle prit une autre profonde inspiration et regarda l'horloge. Toujours 3h33. Sa main se posa sur sa poitrine, montant et descendant doucement alors que son cœur ralentissait. La minute a changé. Se levant, Autumn se dirigea vers la fenêtre, la faisant légèrement craquer. L'air doux et vif de la campagne...

384 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.