Inceste Femme Complete_(0)

742Report
Inceste Femme Complete_(0)

C'est la première fois que j'écris, alors s'il vous plaît, donnez vos commentaires pour m'aider à savoir où je me suis trompé, profitez-en !!

CHAPITRE UN

« Joey ! » Angela Banner a appelé depuis sa porte arrière, tendant la voix pour
surmonter le bruit de la tondeuse à gazon. « Viens prendre une boisson fraîche, chérie !
Tu dois avoir terriblement chaud !"

"Bien sûr, Mme Banner!" Joey Watson a crié en retour, coupant la parole.
moteur et courut ramasser sa chemise là où il l'avait jetée dans le
herbe.

Angela avait chaud aussi, mais la chaleur qui la dérangeait n'avait rien à voir avec
à voir avec la météo. La maison d'Angela était fraîche et confortable, mais elle
la chatte était fumante, fumante de désir pour le beau jeune garçon qui
était occupée à tondre sa pelouse par cette chaude journée d'été.

Angela était bien consciente que son désir pour le jeune Joey était méchant et
tabou. Elle savait qu'une femme mariée avec deux fils n'avait pas
affaires dégoulinantes de désir pour un adolescent. Elle savait que ce qu'elle
était sur le point de faire était mal, mais elle avait lutté avec sa conscience pendant
depuis longtemps, et sa conscience avait perdu la lutte. Elle devait avoir
le garçon, et elle devait l'avoir maintenant.

Angela avait attendu toute la semaine l'occasion de séduire Joey, et
aujourd'hui était le moment idéal. Son mari Mike avait emmené ses deux fils Thad
et Randy au lac pour un après-midi de pêche. Cela lui avait tout pris
semaine pour persuader son mari de prendre un après-midi de congé avec son assurance
affaire pour passer du temps avec les garçons. Mike ne semblait pas s'en soucier
à propos de tout sauf de ses affaires. Il a consacré tout son temps à construire le
assurance entreprise, vie et respiration. Il avait réussi à faire son
entreprise la plus prospère de la région avec son dévouement total à
travail. Il avait également réussi à ruiner son mariage.

Dans les premières années heureuses de leur mariage, Angela n'aurait pas pensé
pour un moment de séduction d'un garçon, mais dans les premières années de leur mariage
elle avait eu tout ce qu'elle pouvait gérer. Malheureusement, Mike avait
perdu tout intérêt pour le sexe. Il n'avait même pas été capable de bander
plus d'un an. L'homme qui avait autrefois réussi à la rendre folle avec
la passion revenait chaque soir à la maison après avoir travaillé toute la journée au bureau,
a travaillé sur ses livres pendant quelques heures et s'est endormi aussitôt
alors qu'il touchait les draps. Rien de ce qu’Angela faisait ne pouvait allumer une étincelle en lui.

Angela savait qu'elle n'était pas responsable du manque total d'intérêt de Mike.
dans le sexe. Elle était toujours aussi belle et séduisante qu'elle l'avait été
il y a vingt ans. Au contraire, elle s'était améliorée avec l'âge. Mike avait
choisi de se consacrer totalement à son travail et rien qu'elle puisse faire ou
dire que cela le changerait. Angela ne voulait pas divorcer. Mike était un bon
pourvoyeur de famille, et quand il en trouverait le temps, il pourrait être un bon père. Aussi loin
comme Thad et Randy le savaient, tout allait bien à la maison, même s'ils
ils auraient souhaité pouvoir passer plus de temps avec leur père.

Angela avait envisagé de se tourner vers un autre homme pour une satisfaction sexuelle,
Le voyou avait décidé que c’était hors de question. Dans une maille serrée
petite communauté de Carterville, toute liaison extraconjugale est vite devenue la
sujet de ragots vicieux. Les habitants de Carterville seraient choqués
et enragé de découvrir que leur bibliothécaire en chef avait une liaison. Son
ses concitoyens pourraient la soupçonner d'avoir une liaison avec un autre
homme si elle leur avait donné une demi-chance, mais comment pourraient-ils soupçonner
d'avoir une liaison avec un adolescent ? Des choses comme ça simplement
cela ne s'est pas produit à Carterville.

Angela était une femme aux désirs sexuels puissants. Elle avait toujours aimé
putain de. Adolescente, elle avait la réputation d'être une baise torride. Quand elle avait
épousa Mike et déménagea à Carterville, cependant, elle s'était installée
considérablement. Mike lui avait donné toute la bite dont elle avait besoin pour la garder
heureux, mais tout cela était du passé.

Elle avait maintenant envie de faire l'expérience de la vitalité masculine juvénile que Mike avait
l'a ravie dans les premières années de leur mariage. Elle avait envie de
avoir à nouveau une grosse bite dure enfouie dans sa chatte. Elle avait envie de ressentir une chaleur
bite battant dans et hors de sa chatte bouillonnante jusqu'à ce qu'elle revienne et
encore. Elle bouillonnait de désir insatisfait, et elle ne pouvait pas le supporter.
plus long. Elle savait que Joey pouvait lui fournir exactement ce dont elle avait besoin.
être heureux.

Angela savait que Joey était plus que surpris de la retrouver.
debout devant la porte, vêtu seulement d'un déshabillé fragile et d'un sourire chaleureux.
Elle savait que le garçon pouvait voir à travers le vêtement vaporeux, qu'il pouvait
voir ses seins succulents avec leurs petits tétons durs. Elle savait qu'il
Je pouvais voir l'ombre de sa chatte douce et chaude nichée entre ses seins souples.
jambes. Elle regarda les yeux bleus scintillants du garçon s'écarquiller et sa bouche
s'ouvrir alors que son regard parcourait sa fine forme féminine.

"Eh bien, Joey ? Tu n'entres pas ?" Angela a demandé avec un sourire enjoué.

"Euh... bien sûr... bien sûr, Mme Banner," s'étouffa le garçon, apparemment
incapable de la regarder dans les yeux.

"Quelque chose ne va pas, Joey ?" demanda-t-elle en posant ses mains sur elle
hanches, lissant le tissu de son négligé sur ses cuisses soyeuses.

"Mon Dieu… non… je… je suppose que non…" râla le garçon.

"Est-ce que ça te dérange que je sois habillé de cette façon, chérie ? Il fait si chaud
aujourd'hui et ce négligé est si léger et aéré", a déclaré la femme au cul sexy,
lissant son vêtement sur ses seins bombés et laissant le garçon la voir
mamelons pointus.

Joey n'arrivait pas à croire ce qui lui arrivait. Il n'avait jamais vu Mme.
Banner s'habillait ainsi auparavant. Elle aurait tout aussi bien pu venir à la porte
ne rien porter du tout. Il avait toujours su qu'elle était belle et
femme sexy, mais la voir de cette façon l'affectait puissamment. Il avait
Je n'ai jamais vu une femme aussi nue auparavant, sauf sur les photos, et
Mme Banner était certainement meilleure que n'importe quelle image qu'il avait jamais vue. Debout
là devant elle et la regardant passer ses mains sur elle presque
son corps nu affaiblissait ses jambes. Il ne savait pas quoi faire.
"Es-tu aussi sexy que moi, Joey ?"
"Hein?" Il haletait.

"Je suis sûre que tu l'es, chérie," dit-elle. "Pourquoi n'allons-nous pas dans le salon
chambre et prendre une bonne boisson fraîche ? »

Joey était en train de boutonner sa chemise lorsqu'il arriva à la porte arrière.
Quand il avait vu Mme Banner debout là comme une vision dans un endroit mouillé
rêve, ses mains étaient tombées sur ses côtés. Maintenant, il a réussi d'une manière ou d'une autre à
reprendre suffisamment le contrôle de ses doigts pour finir de boutonner sa chemise
avant de la suivre dans son salon, mais Mme Banner avait d'autres
des idées.

" Tu n'es pas obligé de boutonner ta chemise Joey, dit-elle en lui prenant la main.
la sienne. "En fait, pourquoi n'enlèves-tu pas ta chemise, chérie ? Tu ne l'as pas fait
il faut vraiment vraiment le mettre pour entrer. J'aime voir beau
des jeunes hommes comme toi sans chemise, Joey. je te regardais
tondre la pelouse. J'adore voir tes muscles bouger quand tu travailles !"

Joey resta là, sous le choc, alors que Mme Banner déboutonnait sa chemise pour
lui. Ses mains effleurèrent sa poitrine. Elle était si proche de lui que
il pourrait la tendre la main et la toucher s'il en avait le courage. Son magnifique
les seins étaient juste devant ses yeux. Il pouvait voir les points durs d'elle
les tétons dépassaient du tissu fin de son négligé. Il a regardé
ses seins montent et descendent au fur et à mesure qu'elle respire. Le parfum du parfum qu'elle
portait flottait dans ses narines, l'enivrant.

"Une si belle poitrine forte!" souffla-t-elle en posant la paume de sa main
sur son cœur. Mon Dieu, Joey, ton cœur bat si vite. Sont
tu es nerveux à propos de quelque chose ?

Je... je suppose... " s'étouffa le garçon, sentant l'incroyable chaleur de
sa main soyeuse pénétrant dans sa poitrine.

Angela s'avança derrière le garçon et enleva sa chemise de son fort
jeunes épaules. Elle fit courir ses mains chaudes de haut en bas sur ses côtés, excitante.
à la sensation des jeunes muscles sous ses doigts. Elle savait qu'elle était
le rendant fou avec son audace, et elle savait à la façon dont il était
réagissant à son assaut sensuel selon lequel il était à elle. Elle
enroula ses bras autour de sa taille et le serra rapidement par derrière,
laissant ses seins chauds s'écraser contre son jeune dos fort.

"Allons-nous prendre ce verre, Joey ?" » demanda Angela en l'embrassant derrière le
oreille et déambulant dans le salon.

Joey resta figé sur place pendant un moment ou deux. Il ne pouvait pas croire quoi
elle venait de lui faire. Il pouvait encore sentir ses seins doux et chauds
appuyé contre son dos nu, je pouvais encore sentir son souffle humide
contre sa joue. Elle devait savoir ce qu'elle lui faisait. Elle a dû
je sais qu'elle faisait raidir sa queue dans son pantalon. Ses couilles étaient
il fait de plus en plus chaud à chaque seconde.

Joey n'avait jamais vécu une expérience aussi déroutante et excitante que
ce. Il n'avait aucune idée de la façon dont il devrait réagir face à l'incroyable beauté
femme. Elle était assez vieille pour être sa mère. Comment pourrait-elle être
lui faire des choses aussi folles ? Il avait peur que sa queue durcisse
et faire un gros renflement dans son pantalon comme il le faisait toujours quand il
corné. Il ne pouvait pas cacher une bite aussi grosse que la sienne quand ça devenait dur.
Elle était sûre de remarquer le gros truc qui enflait entre ses jambes. Il était
déjà gêné, mais s'il entrait dans le salon avec elle,
les choses deviendraient bien pire. Il s'est presque retourné et s'est enfui par l'arrière
porte, mais elle lui fit signe de venir vers elle et il fut impuissant à lui résister.
épeler.

"Es-tu nerveux, chérie ? N'as-tu pas été diverti par une femme
avant? " Demanda Angela d'un ton espiègle, en tendant un verre, que le garçon
accepté nerveusement.

"Pas comme ça, Mme Banner," râla-t-il.

"Je suis surpris d'entendre ça, Joey. Tu es un si beau jeune homme !
Il est terriblement difficile de résister à vous. Je suis surpris que tu ne l'aies pas été
séduite auparavant", a déclaré la femme âgée et excitée, en sirotant son verre et en
regardant le garçon avec des yeux flamboyants.

"S-séduit ?"

"Bien sûr, Joey ! Tu sais ce que ce mot signifie, n'est-ce pas ?"

Je… suppose… mais… est-ce que c'est ce que tu vas faire ? »

"À moins que tu n'aies de sérieuses objections, chérie!"

"Mais... euh... et... et... et... je veux dire...
tu es marié et... " balbutia le garçon.

"Oui, chérie, je suis mariée et j'ai deux garçons. Et tu connais mes deux
les garçons, n'est-ce pas ?

"Mon Dieu, ouais, Mme Banner, je connais Thad et Randy. Alors, comment pouvez-vous séduire
moi?"

"Comme ça, mon amoureux", dit-elle en posant son verre et en l'ouvrant.
négligé.

"Jésus Christ!" Joey haleta quand la femme pulpeuse sépara le vaporeux
tissu rose de son vêtement et lui a exposé ses seins nus.

"Est-ce que tu les aimes, mon amoureux ? Tu penses que mes seins sont jolis ?" elle a demandé dans
une voix mielleuse, soulevant ses seins nus, les lui montrant.

"Mon Dieu, ouais, Mme Banner ! Ils sont magnifiques ! Mais..."

"Non mais, chérie. Si tu m'aimes, tu peux m'avoir. C'est aussi simple que
que."

"Avez-vous?"

"Tout moi, mon amoureux", dit Angela, soulevant toujours ses seins nus pour Joey.
inspection.

"Mais qu'en est-il de M. Banner, Thad et Randy ? Et s'ils nous attrapaient ?"

"Ne t'inquiète pas pour ça, Joey chéri. Ils ne reviendront pas avant des heures.
Nous aurons tout le temps de nous amuser ensemble. Maintenant sirote
ton verre, Joey. Je suis sûr que cela vous détendra. Je me rends compte que ceci
c'est tout nouveau pour vous, mais je suis sûr que vous vous y habituerez rapidement.

Joey sirota son verre et découvrit qu'il s'agissait principalement d'alcool. Il a senti le
la chaleur se répandit à travers lui et l'avala rapidement. Sa main était
tremblant tellement qu'il faillit laisser tomber son verre. Sa queue gonflait
de plus en plus tout le temps, faisant un renflement dans son pantalon qu'il savait
Mme Banner pouvait voir. Il remua nerveusement les pieds, laissant sa main
se laisser tomber jusqu'à son entrejambe pour tenter de cacher son embarras.

Angela laissa son regard tomber sur l'entrejambe bombé du garçon. Elle était ravie
pour constater que ses efforts produisaient l'effet souhaité sur le garçon. Elle
elle avait hâte de mettre la main sur la bande dure lancinante qu'elle avait
élevé sur lui. Elle s'assit sur le canapé et croisa ses longues jambes souples. Elle
fit légèrement rebondir son pied, soulevant le tissu transparent de son corps.
négligé pouce par pouce jusqu'à ce qu'elle sache qu'il pouvait voir son duvet
chatte nue.

"Viens t'asseoir à côté de moi, Joey. Je ne mordrai pas, même si je pourrais te manger," dit-elle.
ronronna en tapotant le coussin à côté d'elle.

"Je... je ne pense pas que je ferais mieux", râla le garçon, sa queue lui faisant mal.
palpitait contre le tissu de son jean.

"Parce que tu banderas, chérie ? Ne sois pas stupide, je sais ce que j'ai
fait pour vous. J'ai rendu ta bite aussi dure qu'un roc. tu n'as pas besoin de
essaie de le cacher, mon amoureux. Viens t'asseoir à côté de moi et essaie de te détendre. Ne sois pas
effrayé."

Sa chatte la démangeait de désir pour le jeune enfant excité.

Joey devait faire ce qu'elle lui disait. Il était désormais entièrement en son pouvoir. Il
se dirigea, les jambes raides, vers le canapé et s'assit à côté d'elle. Il a essayé
pour laisser un peu d'espace entre eux, mais dès qu'il s'est assis, elle a bougé
plus proche. Il sentit son corps chaud contre lui, sentit sa chaleur pénétrer dans son corps.
jambe et va droit dans ses couilles.

"C'est bien mieux, Joey chéri ! Est-ce que tu aimes t'asseoir près de moi ?"

"Mon Dieu, ouais, mais je ne sais pas quoi faire..." le nerveux et excité
balbutia l'enfant, laissant tomber ses mains sur ses genoux pour tenter de cacher son
entrejambe bombé du regard de Mme Banner.

Joey pouvait sentir les yeux de Mme Banner brûler dans son entrejambe. Il voulait
désespérément de regarder ses seins nus, ses jambes soyeuses et son nid
chatte exposée, mais il n'a pas osé.

« As-tu déjà été aussi proche d'une femme ? » demanda-t-elle doucement.
Joey secoua la tête.

"Même pas une jeune fille de ton âge ?"

"Pas comme ça!" Il haletait.

"Comment veux-tu dire ça, mon amoureux ?"

"Eh bien, je veux dire... euh... tu es presque nue !"

"Et d'ici peu, je serai complètement nue pour toi, mon amoureux !"

"Oh, wow ! C'est autre chose !" le garçon s'étrangla.

Angela écarta ses mains de son entrejambe bombé et la fit courir.
doigts le long de l'entrejambe bombé et passa ses doigts le long du renflement de
sa bite dure de la tête à la racine. La queue du garçon était encore plus grosse
et plus longtemps qu'elle ne l'avait imaginé. Elle savait maintenant qu'elle avait fait le
bon choix pour sa petite expérience de séduction. Juste la pensée de
prendre une jeune bite si longue et dure dans sa chatte la faisait se tordre avec
luxure.

"C'est si gros et si dur ! Est-ce que je t'ai fait ça, mon amour ? Tu dois être terriblement
excitée aujourd'hui ! " dit-elle en passant sa main sur sa queue gonflée. " Vous
ça ne te dérange pas si je le touche, n'est-ce pas ? » demanda-t-elle lorsqu'elle sentit son corps sursauter.
involontairement.

"Si tu veux..." dit-il à bout de souffle.

"Est-ce que ma main se sent bien sur ta grosse bite?" elle a demandé d'une voix
dégoulinant de désir.

"Ouais ! Wow !" haleta le garçon, fermant les yeux alors qu'elle bougeait son amour
main de haut en bas sur sa queue.

"Ça fait si longtemps que je n'ai pas senti une bite dure. C'est tellement chaud et plein de
pouvoir. J'adore! J'aimerais que mon mari puisse devenir aussi gros et dur que
toi, Joey. Je sais juste que tu peux me faire les choses les plus merveilleuses avec
cette belle bite.

Les couilles de Joey étaient en feu maintenant. Chaque coup de sa main chaude de haut en bas
sa queue le rendait plus dur et plus excité. Il pensait que sa queue allait déchirer un
trou dans son pantalon à tout moment. Ses couilles étaient à l'étroit dans son pantalon, alors
à l'étroit qu'ils commençaient à avoir un peu mal. Il aurait souhaité qu'elle le fasse
il a ouvert son pantalon et a laissé sa queue sortir à l'air libre, mais il ne l'a pas fait
ose suggérer une telle chose.

Angela aimait la façon dont elle le faisait se tortiller. Elle pressa la paume d'elle
main contre sa queue dure, la pressant contre sa jambe. Elle pouvait sentir
il tremblait sous le denim de son jean. Elle le pinça abondamment
une piqûre enflée du bout des doigts. Elle passa sa main entre les siennes
jambes et sentit le gonflement de ses grosses couilles remplies de sperme. Elle avait envie de
ayez ces couilles qui lui pompent la chatte pleine de sperme chaud.

"Tu commences déjà à dégouliner, mon amour. Tu dois être terriblement chaud !" elle
dit, remarquant une tache humide près du bout de sa queue là où elle suintait
pré-éjaculatoire. "Ça fait combien de temps que tu ne t'es pas branlé, chérie ?" elle
» demanda hardiment.

"Mon Dieu, tu veux vraiment parler de ça ?" » demanda-t-il avec étonnement.

Il ne semblait y avoir rien que Mme Banner ne dirait ou ne ferait pas. Les gars juste
je ne parlais pas aux femmes plus âgées de choses comme se branler. Je viens d'entendre
elle a dit que les mots lui faisaient encore plus mal aux couilles.

"Eh bien, chérie ? As-tu joué avec toi-même récemment ?"

"Il y a quelques jours," s'entendit dire Joey.

" Tes couilles doivent être pleines de sperme maintenant, chérie ! Dis-moi, amant, quand tu
branle-toi, est-ce que ton sperme tire très loin ?"

"Euh... ouais... je... je suppose !"

"Merveilleux ! Ensuite, je pourrai le sentir monter fort à l'intérieur de mon
chatte."

"Dans ta... ta chatte ?"

"C'est vrai, mon amoureux ! Tu vas asperger l'intérieur de ma chatte de sperme chaud !"

"Tu veux dire que tu veux que je... te baise ?" » râla-t-il.

"Quoi d'autre, idiot ? Tu veux me baiser, n'est-ce pas ?"

"Bon sang, ouais ! Mais je ne l'ai jamais fait auparavant !"

"Tu dois apprendre un certain temps. Et j'adorerai t'apprendre ! Je suis sûr
vous apprendrez vite. Je veux que tu me fasses toutes sortes de choses merveilleuses,
amoureux. Je veux que tu me fasses sentir à nouveau comme une femme. Ça fait tellement longtemps
depuis que je suis baisé !

"Mais je ne suis qu'un enfant !"

"Tu es jeune, Joey, mais tu es un homme maintenant. L'âge ne fait rien."
différence, Joey. Mon mari Mike a grandi. se lever, mais il ne peut même pas se lever
plus dur. tu peux me faire me sentir bien mieux que lui.

"Vous le pensez vraiment, Mme Banner ?" » demanda Joey, fier de
lui-même pour être un homme à ses yeux.

Angela a tiré la fermeture éclair du garçon et a mis sa main chaude dans la sienne.
pantalon. Il se redressa, les muscles tendus. Personne n'avait jamais mis la main
dans son pantalon avant. La sensation de ses doigts contre sa queue et
les balles le rendaient fou. Il sentit ses doigts bouger contre son corps enflé.
les couilles et la racine dure de sa bite, le taquinant, le rendant chaud au-delà
croyance.

"Je suis contente que tu ne portes pas de sous-vêtements, chérie ; ça te rend
une bite et des couilles merveilleuses tellement plus faciles à atteindre. Est-ce que tu aimes ce que je suis
ça te fait Joey ? Est-ce que tu aimes la façon dont je fais ressentir ta bite ?"
"Ouais ! C'est génial !"

"Détache ton pantalon, mon amoureux. Écarte-le," souffla-t-elle, la bouche
arrosage.

Joey a fait ce qu'on lui a dit, et il l'a fait avec empressement. Plus il entrait dans le
agir, plus il l'appréciait. Il se demandait maintenant pourquoi il n'avait pas approché un
fille il y a longtemps. Il lui manquait certainement beaucoup de choses. Et il a senti que d'une manière ou d'une autre
le plaisir ne faisait que commencer.

Angela passa ses doigts dans les cheveux noirs et bouclés entre
les jambes de son jeune étalon. Quand il a ouvert son jean, elle s'est penchée
et sortit ses jeunes couilles. Elle a essayé de retirer sa bite
de son Levi's, mais il était coincé trop bas dans la jambe de son pantalon.

Joey releva un peu son corps et descendit son pantalon jusqu'à ses genoux.
Sa queue s'est cassée contre son ventre, projetant du liquide sur son corps.
peau. Angela tendit la main et enroula ses doigts délicats autour du
tige glissante de sa queue et serrée fermement. Elle a commencé à bouger doucement
ses doigts de haut en bas de son gland. Elle lui a souri et s'est mise à elle
les genoux entre les jambes.

Joey regarda les seins nus de Mme Banner. Il voulait tendre la main et ressentir
eux, mais il pensait qu'il devrait attendre qu'elle lui dise de la toucher. Son
il était difficile de résister aux seins, gonflés et chauds avec un petit peu dur
des tétons qu'il ne pouvait s'empêcher de vouloir ressentir.

"Ta bite est tout simplement magnifique ! Ça te dérange si je l'embrasse ?"

"K-embrasse-le ? Vous le pensez vraiment, Mme Banner ?"

"Je le pense vraiment, cher garçon ! Je vais faire plus que l'embrasser, Joey.
Je vais le mettre dans ma bouche et le sucer. je vais te faire la bite
je me sens tout simplement merveilleusement bien dans ma bouche." Elle se pencha plus près du garçon.
bite dégoulinante.

Joey retint son souffle lorsqu'il sentit ses lèvres chaudes toucher le corps nu.
tête de sa queue gonflée. Personne ne l'avait jamais touché là-bas auparavant, et
maintenant, la plus belle femme qu'il ait jamais vue pressait ses lèvres
contre la tête de son sexe. Ce n'était pas seulement un baiser rapide non plus. Son
les lèvres restèrent sur son gland glissant, suçant sa chair turgescente.

"Délicieux," dit Angela en se léchant les lèvres. "Je dois juste goûter le
le sperme qui suinte de ta bite !"

Sur ce, la séduisante femme plus âgée tira la langue et apporta
le bout contre la fente de pisse du sexe rigide du garçon. Elle l'a dirigée
pouce vers le bas de sa bite saccadée, forçant une autre gouttelette de
un pré-sperme limpide qui suinte du bout de sa queue. Elle a hâte
a attrapé la gouttelette sur le bout de sa langue et l'a mise dans sa bouche,
en goûtant le goût salé et en ayant soif de plus.

Angela ouvrit la bouche et descendit sur la bite dure de l'enfant. Elle
enroula ses lèvres chaudes et humides autour du bouton de sa queue et suça fort,
passant sa langue exercée autour du dessous, faisant de son
les couilles me font mal de plaisir. Elle l'a pris plus profondément dans sa bouche par le
deuxièmement, sucer et lécher sa bite.

"Oh, wow ! C'est génial, Mme Banner ! Continuez à faire ça ! Ne vous arrêtez pas,
Mme Banner ! C'est tellement bon !", râla l'enfant en sentant sa bouche.
travaillant contre sa queue nue.

Angela sentit la tête bombée de sa queue remplir sa bouche. C'était un
le sentiment qu'elle n'avait pas ressenti depuis longtemps. Elle pouvait imaginer à quel point
mieux, sa bite aurait l'impression d'étirer la chair serrée de son bouillonnement
chatte. Elle a commencé à bouger la tête de haut en bas sur sa grosse bite dure, prenant
tout le long de sa gorge à chaque mouvement vers le bas, le laissant
tirez presque de ses lèvres à chaque mouvement ascendant.

Joey ne pouvait pas croire à quel point elle lui faisait du bien. Il avait entendu
à propos de mecs qui se font sucer, mais il n'avait jamais imaginé que quoi que ce soit
je pourrais me sentir si bien. Il ne savait pas combien de temps encore il pourrait le supporter
sans lui tirer une liasse de sperme chaud dans la bouche. Il ne pensait pas qu'elle
je voudrais qu'il fasse ça.

"Je... je... je pense que vous feriez mieux d'arrêter, Mme Banner ! Je vais...
euh... je vais tirer sur ce truc !", râla-t-il.

Angela enroula son doigt autour de ses couilles et les serra fermement.
Elle laissa son gland s'éloigner de ses lèvres avec un bruit d'aspiration audible.
Elle lui serra les couilles d'une main et sa queue de l'autre,
regardant dans ses yeux brillants.

"Dis-moi, Joey, quand tu te branles, combien de fois peux-tu te faire
viens?", A-t-elle demandé. "Ne sois pas gêné de me le dire, Joey. Je vraiment
dois savoir."

"Mon Dieu ! Je peux le faire cinq ou six fois", a-t-il déclaré.

"Merveilleux ! Ensuite, je te sucerai et te laisserai jouir dans ma bouche. Tu vas
il me reste beaucoup de sperme chaud à injecter dans ma chatte. Je sais juste que tu le feras
comme me tirer une liasse dans la gorge. Je l'aimerai aussi. J'adore le
goût de sperme ! J'aime le sentir tirer contre le fond de ma gorge.
J'adore le sentir couler dans ma gorge. Ton sperme sera si épais et
si chaud et si doux !"

La femme affamée de sexe s'est jetée sur la bite du garçon excité et a commencé
le sucer sauvagement. Chaque muscle de son corps était tendu maintenant alors qu'il jouissait
de plus en plus proche d’un point culminant. Il sentit ses lèvres se presser
contre sa chair de bite nue, sentit ses dents gratter doucement contre les siennes.
arbre de bite sensible alors qu'elle balançait sa tête de haut en bas sur lui. Elle a démenagé
sa tête de plus en plus vite, prenant sa queue jusqu'au fond de sa gorge
à chaque plongée vers le bas.

Angela sentit sa tête cogner contre le fond de sa gorge. Le garçon
ne pouvait s'empêcher de cambrer son dos et de se pousser de haut en bas. Elle a atteint
sous ses fesses et attrapa ses jeunes fesses dures, les serrant et les soulevant,
forçant sa bite encore plus profondément dans sa gorge. La femme au cul chaud presque
s'est étouffée avec sa bite gonflée, mais elle en a apprécié chaque minute.

Joey sentit sa gorge saisir sa bite empalée, la sentit l'avaler.
Ses longs ongles s'enfoncèrent dans les joues de son cul pendant qu'il baisait
son visage. Ses couilles rebondissaient entre ses jambes, gonflant de plus en plus
avec du sperme chaud. Il savait que sa liasse ne tarderait pas à exploser.
dans sa gorge. Il avait toujours tiré dans un mouchoir ou sur le
sol, mais maintenant il allait déverser son foutre sur le sexe d'une belle femme
gorge. Rien que d’y penser rendait le garçon étourdi d’excitation.

"Sucez-moi, Mme Banner ! Sucez-moi la bite !" Joey a crié.

Ses mots semblaient la faire sucer sa queue encore plus fort et bouger la tête.
monter et descendre encore plus vite.

"Je vais tirer dessus ! Tu es sûr que tout va bien ?" » râla-t-il.

Angela gémissait au fond de sa gorge et suçait plus fort que jamais. Elle a presque
noyé dans son sperme chaud et épais quand ses couilles ont explosé et l'ont remplie
sucer la gorge avec.

Joey ferma les yeux et vit presque des étoiles lorsque sa bourre traversa son corps.
tige de coq. Jet après jet, tiré de sa queue et dans le
la bouche avide de la femme. - Le garçon pensait qu'il n'arrêterait jamais de venir. Il
ne ressemblait à rien de ce qu'il avait jamais vécu auparavant. C'était comme si tout
la tension dans son corps s'est soudainement évacuée par sa queue. Sa langue
il travaillait toujours sur sa piqûre de tir et ses lèvres appuyaient toujours sur la hampe
de cela alors qu'il la remplissait de sperme.

Angela ouvrit les yeux et regarda le beau jeune visage de Joey quand il
a connu son orgasme. Elle essaya d'imaginer ce qu'il ressentait quand il entra
la bouche d'une femme pour la première fois. Elle a essayé d'avaler tout
du sperme, il lui a tiré dans la bouche, mais cela n'a servi à rien. Les trucs coulaient de
ses lèvres et coulèrent sur son menton, dégoulinant sur son sexe et
saturant ses jeunes couilles.

"Oh, Joey ! Joey, chéri ! C'était magnifique ! As-tu apprécié, mon amoureux ? Est-ce que
tu aimes venir dans ma bouche ?" souffla-t-elle en léchant le sperme d'elle
lèvres brillantes.

"Jésus, ouais ! C'était génial ! As-tu avalé mon sperme ?" l'enfant a demandé,
ressentant toujours l'élan de plaisir qu'elle avait provoqué tout au long de son
corps.

"Oui, Joey. C'était si bon ! Ça fait si longtemps que je n'ai pas goûté au sperme.
dans ma bouche. Ta bite est toujours dure, Joey. Tu es un tel étalon ! je viens de
je t'aime! Nous allons tellement nous amuser ensemble."

"Allons-nous recommencer, Mme Banner ?" » demanda l'enfant, se sentant audacieux maintenant
qu'il avait éprouvé le plaisir sauvage qu'une femme comme Mme Banner
pourrait l'amener.

" Viens avec moi, Joey. Monte dans ma chambre, mon pote. Il y a toutes sortes de choses.
des choses merveilleuses que nous pouvons faire ensemble. Non, Joey, ne prends pas la peine d'amener
vos vêtements. Vous n'en aurez pas besoin !", dit-elle en riant.
de manière séduisante.


CHAPITRE DEUX

Joey a suivi son instructeur sexuel à l'étage jusqu'à sa chambre. Il a regardé le
les joues pleines et courbées de son cul montaient et descendaient alors qu'elle glissait le long du
escaliers. Il est presque tombé à la renverse lorsque la femme vigoureuse s'est penchée
et releva son négligé jusqu'à sa taille, le laissant regarder
ses fesses exposées. Alors qu'elle montait les escaliers devant lui, le
l'enfant excité pouvait voir la touffe de cheveux bouclés entre ses jambes.

Angela se sentait lascive au-delà de toute croyance alors qu'elle montrait sa féminité.
charmes pour le garçon. Elle jeta un coup d'œil derrière elle et observa l'enfant raide.
la piqûre rebondissait devant lui alors qu'il montait les escaliers. Elle était
ravie de savoir qu'elle pouvait le garder si intéressé par elle, ravie
qu'elle pouvait garder sa bite aussi dure qu'un roc même après qu'il lui ait tiré un coup
grosse liasse de sperme quelques minutes auparavant. Il était certainement une amélioration
à cause de son mari sans vie.

En haut des escaliers, Angela se pencha et toucha ses orteils, donnant
Joey une vue de son cul et de la fente de sa chatte impossible à visualiser.
résister. Il s'approcha derrière elle et resta immobile un moment.
ou deux. Il voulait tendre la main et sentir ses joues obscènes
cul exposé. mais il n'était toujours pas assez audacieux.

"N'aie pas peur, Joey chéri ! Touche-moi si tu veux", la femme vigoureuse
respirait.

Joey tendit la main et posa sa main sur les fesses nues de Mme Banner. Sa chair
était encore plus fluide qu'il ne l'imaginait. Sa chaleur et sa douceur
l’affecta puissamment. Sa main passa sur ses fesses nues,
explorant chaque courbe de ses fesses tentantes. Il a osé laisser sa main tremper
entre ses jambes et sentir le monticule touffu de sa chatte frémissante. Le
la chaleur de sa chatte le rendait fou. Elle était aussi chaude que l'enfer entre elle
jambes. Il sentit ses lèvres rosées contre la paume de sa main alors qu'il courait.
entre ses jambes.

"Oh, Joey ! Ta main est si agréable sur ma chatte ! Je suis si chaude pour toi ! Fais
tu sens comment je suis, mon amour ? Est-ce que tu sens à quel point ma chatte est chaude ? »

"Mon Dieu, ouais !" dit le jeune homme excité avec étonnement.

"Je dégouline juste pour toi. Tu sens à quel point je suis mouillé ? Ne voudrais-tu pas juste
J'adore enfoncer ta grosse bite dure dans ma chatte chaude et humide ?", la taquina-t-elle,
remuant son cul nu, déplaçant sa chatte bouillonnante contre la chaleur du garçon
main.

"Oh ouais ! C'est autre chose ! Je veux le faire, Mme Banner. Je veux
va te faire foutre. tu vas vraiment me laisser faire ? »

"Oui, mon amoureux ! Mais tu devras d'abord m'attraper !" elle rigola, se brisant
dans une course dans le couloir et laissant le garçon debout là en haut
des escaliers, sa main mouillée de jus de chatte et sa bite dégoulinante de
excitation.

Joey courut après elle, ses jeunes couilles rebondissant entre ses jambes. Mme.
Le rire de Banner résonna à ses oreilles. Il n'avait jamais été aussi excité depuis
sa vie. Il semblait qu'il n'y avait rien qu'elle ne ferait pas pour l'exciter. Il
elle la suivit dans sa chambre et courut jusqu'au pied de son lit. Elle avait
elle jeta son déshabillé et sauta dans son lit. Elle était allongée sur le dos
avec ses jambes écartées, lui permettant de la regarder longuement nue,
chatte ouverte.

Angela lui fit signe et Joey sauta dans le lit avec elle. Elle l'a enveloppée
des bras soyeux autour du garçon et le serrant contre lui. Ses seins nus écrasés
contre sa jeune poitrine forte. Ses tétons raides frôlèrent les siens
peau, les faisant picoter. La chatte d'Angela bouillonnait de désir alors qu'elle tenait
le garçon dans une étreinte affectueuse. Elle sentit son cœur battre fort et vite.
Elle sentit sa bite raide se presser contre sa cuisse, la poussant. Elle
savait qu'il voulait désespérément enfoncer sa jeune queue dans sa douce
chatte, mais elle lui montrerait d'abord quelques-uns de ses trésors secrets.

Angela a dit au garçon de s'allonger sur le dos. Il a fait ce qu'on lui avait dit. Elle
planta un baiser affectueux et humide sur ses lèvres, glissant sa langue dans la sienne.
bouche. Il a répondu de la même manière. C'était un baiser nerveux, mais Angela
en était ravi. Elle commença à lui embrasser la gorge et à tracer une trace de
embrasse sa poitrine jusqu'à son jeune ventre dur jusqu'aux cheveux
sur son aine. Elle a emmêlé ses doigts dans ses poils pubiens bouclés et a laissé
sa langue passe sur la tête de sa bite bien gonflée.

"C'est tout simplement délicieux, mon amour. C'est si dur et si chaud. J'adore la façon dont
ta bite a un goût. Je pourrais le sucer toute la journée", dit-elle en ouvrant les lèvres.
et prenant sa queue dans sa bouche.

Angela a sucé sa bite jusqu'à ce qu'elle semble prête à exploser. Au moment où elle
était prêt à arrêter de le sucer, le garçon se tordait de plaisir, bougeait
ses jambes et en secouant la tête d'avant en arrière. Elle a laissé sa tête sortir
ses lèvres suceuses et la laissa claquer contre son ventre. Sa langue a bougé
aux couilles gonflées de l'enfant. Elle lui a chatouillé les couilles avec le bout d'elle
langue, les pressant, les divisant dans leur sac. Elle a embrassé la pochette
qui retenait ses jeunes couilles. Elle a grignoté son sac à couilles sensible,
tirant sur sa peau avec ses dents. Puis elle ouvrit les lèvres et suça
ses couilles dans sa bouche une à la fois.

"Mme Banner ! Je pense que je vais recommencer !" » râla-t-il.

Angela a laissé ses couilles sortir de sa bouche et a déposé un baiser sur le
tête palpitante de sa queue. Puis elle chevaucha le jeune homme tendu
corps et frotta sa chatte juteuse et humide contre sa poitrine. Elle savait qu'il
était prête à décharger une autre liasse de sperme, mais elle voulait d'abord lui donner
un avant-goût de sa délicieuse chatte. Elle savait qu'elle avait le meilleur goût
con en ville. Joey était sûr d'aimer le goût et le parfum de sa chatte chaude et humide.
chatte.

La femme plus âgée au cul chaud rapprocha de plus en plus sa chatte de son visage.
Elle débordait de passion. Les lèvres de sa chatte brillaient de
jus, désireux d'être léché. Elle voulait désespérément sentir son désir
jeune langue travaillant contre les lèvres de sa chatte tremblante. Il a été
cela faisait trop longtemps qu'elle n'avait pas ressenti le plaisir d'une langue qui lui clapotait
sexe.

Joey regardait sa chatte ouverte lorsqu'elle s'agenouillait sur son visage. C'était le
c'était la première fois qu'il avait l'occasion de regarder cette partie de
une femme. Sa chatte avait l'air aussi chaude qu'elle l'avait été plus tôt quand il avait osé
pour mettre la main dessus. Les lèvres caoutchouteuses de sa chatte semblaient trembler
visiblement. L'entaille rose de sa chatte semblait l'inviter à la toucher.

"Est-ce que je peux vous toucher ... Ici?" demanda le garçon d'une voix sèche et pleine de
excitation.

"Ouisssss !" siffla-t-elle. "Touche ma putain de chatte ! Mets tes doigts en moi !
Je le veux, mon amoureux ! J'ai tellement chaud, tellement chaud ! Touchez moi! S'il vous plaît!", elle
cria dans la chaleur de son désir.

Angela se pencha entre ses jambes et écarta sa chatte pour le
garçon. When she felt his fingers touching her sensitive pussy flesh, she
almost fainted with pleasure. Her cunt twitched and tingled with delight
as Joey put his fingers between the spread lips of her naked pussy.

The horny kid inserted first one finger and then another and another
until his whole hand was buried in her cunt. He felt the flesh of her
pussy closing around his hand, felt her cunt squeezing his hand inside
son. He wondered how her cunt would feel squeezing the shaft of his
turgid cock.

"Move your fingers in and out, lover! Oh, darling! Yes! That's right!
Oh mon Dieu! It feels so good! Fuck me with your fingers, Joey! Yesssss!
Fuck my cunt! I love it!"

Mrs. Banner's cunt seemed to get juicier and juicier the more he ran his
fingers in and out of her. His fingers made wet slurping sounds as they
raced in and out of her pussy. He had to taste the juice that covered
his hand. He took his fingers out of her cunt and brought them to his
lips.

"Do you like the taste of my pussy juice, darling?" she asked in a deep
voice smoldering with lust.

Angela looked down and saw her young
stud licking his fingers. She knew that he was ready to eat her pussy,
and she was certainly ready to be eaten. She crouched over the boy's
eager young face and ever so slowly eased her cunt down toward his
mouth. She closed her glittering eyes and waited for the pure pleasure
the boy was about to bring her with his lips and tongue.

The scent of Angela's musky cunt was intoxicating to the boy. He inhaled
her heady feminine fragrance and it went straight to his head. Quand le
lips of her cunt were very close to his mouth he flicked his tongue over
eux. He began lapping at her rosy pussy, running his tongue up and down
the juicy slit between her legs until she shivered with delight.

"Joey! Oh, my God! Lick me! Lick my fucking cunt! Make me hot! Make me
drip! Oh, darling boy! Put your tongue right up inside me! Suck my cunt!
I just love it!"

Joey ran his tongue all the way up her cunt, stiffening it and poking it
in and out of her. He felt her cunt sucking and tugging at his tongue as
if to suck it all the way up inside her. Her pussy juice ran freely and
he lapped it up thirstily. His cock jerked between his legs as hoe
sucked her cunt. He had never felt anything as wildly exciting in his
young life. He was actually licking a woman's pussy, a woman old enough
to be his mother.

"My clit Joey! Lick my clit! Lick me there!" Angela cried, pressing her
finger against the turgid little bud of hot flesh between her legs. "My
clit is tingling so! Lick it! Lick it, lover! Drive me wild!"

Joey did as he was told. He pressed the tip of his tongue against her
hot little clit and made her shiver with pleasure. Her body quaked
whenever he moved the tip of his tongue over her hot clit. He wrapped
his lips around the tiny bud and began sucking and gently nibbling at
il. She moaned with pleasure as he worked on her seething cunt with his
tongue and lips.

"Oh, lover! Joey, are you sure you haven't done this before? You make me
so hot! I want your cock now, darling! I want you to fuck me!" she
cried.

Joey was ready. his cock was as hard as a rock. He had wanted to shove
his prick in her pussy ever since she had exposed her cunt to him. Juste
the thought of how her cunt would feel sucking at his cock made him ache
with horniness.

Angela moved down over his body and positioned herself over his cock.
She crouched over his cock and lowered herself onto it until her
seething wet cunt was pressing against his cockhead. She rubbed her
pussy against the length of his swollen prick, pressing it into her hot
slit, making it slick with her freely flowing cunt juice.

"Oh, shit! That's somethin' else, Mrs. Banner! I didn't know it would
feel like that! Jesus Christ!" the boy grunted, raising his ass off the
bed and thrusting against her creamy cunt.

"I want you inside me, lover! Fuck me! Crawl on top of me and ram your
cock into me!" she moaned, rolling over on her back and opening her long
lithe legs for him.

Joey mounted her and poked his cock against her cunt in a wild frenzy.

"Let me help you, lover!" she said, reaching down and guiding his
rock-hard prick into her pussy.

Angela closed her eyes and prepared for his entry into her long-unfucked
cunt. She didn't expect him to be gentle with her. She knew that he was
nervous and eager to get his cock into a woman for the first time. Elle
expected him to fuck her hard and fast, and that was exactly what she
wanted. She gasped when he rammed his distended prick into her all the
way to his balls in one rough thrust.

"Did I hurt you, Mrs. Banner?" Joey asked.

"No, darling, not really! I love it! Fuck me! Fuck me hard! Oh, Joey,
your cock is so long and hard! I can feel it way up inside me! Move it
in and out, lover! Baise-moi ! Fuck my goddamn cunt! Do it, stud! Putain
meeeeee!" she cried.

Joey began fucking her wildly. He bucked his ass harder and harder,
making the bed bounce. His balls slapped against her hot damp crotch
each time he banged into her. Her tits shivered and shook as he pounded
her cunt. Her cunt clutched at his cock like a dozen hands squeezing him
tightly. It was a feeling unlike anything he had ever experienced.

"Take it, Mrs. Banner! Take my cock in there! Oh, fuck! This is great!"
the excited kid growled as he rammed in and out of the woman's clutching
cunt.

"Fuck me! Fuck the piss out of me, stud! I need it! Oh, Joey, it's been
so long since I've had a cock up my cunt! You don't know what you're
doing to me, darling boy! Fuck met Fuck my cunt!" she moaned, grinding
her pussy against the kid's cock.

Joey felt his balls swelling more and more by the second. He felt the
tension building up between his legs. He knew that it wouldn't be long
before he shot a hot wad of cum all the way up the luscious woman's
sucking cunt. He felt her fingernails digging into his back as he fucked
her, raising welts on him as she scratched him like a cat in heat.
hot slit, making it slick with her freely flowing cunt juice.

"Oh, shit! That's somethin' else, Mrs. Banner! I didn't know it would
feel like that! Jesus Christ!" the boy grunted, raising his ass off the
bed and thrusting against her creamy cunt.

"I want you inside me, lover! Fuck me! crawl on top of me and ram your
cock into me!" she moaned, rolling over on her back and opening her long
lithe legs for him.

Joey mounted her and poked his cock against her cunt in a wild frenzy.

"Let me help you, lover!" she said, reaching down and guiding his
rock-hard prick into her pussy.

Angela closed her eyes and prepared for his entry into her long-unfucked
cunt. She didn't expect him to be gentle with her. She knew that he was
nervous and eager to get his cock into a woman for the first time. Elle
expected him to fuck her hard and fast, and that was exactly what she
wanted. She gasped when he rammed his distended prick into her all the
way to his balls in one rough thrust.

"Did I hurt you, Mrs. Banner?" Joey asked.

"No, darling, not really! I love it! Fuck me! Fuck me hard! Oh, Joey,
your cock is so long and hard! I can feel it way up inside me! Move it
in and out, lover! Baise-moi ! Fuck my goddamn cunt! Do it, stud! Putain
meeeeee!" she cried.

Joey began fucking her wildly. He bucked his ass harder and harder,
making the bed bounce. His balls slapped against her hot damp crotch
each time he banged into her. Her tits shivered and shook as he pounded
her cunt. Her cunt clutched at his cock like a dozen hands squeezing him
tightly. It was a feeling unlike anything he had ever experienced.

"Take it, Mrs. Banner! Take my cock in there! Oh, fuck! This is great!"
the excited kid growled as he rammed in and out of the woman's clutching
cunt.

"Fuck me! Fuck the piss out of me, stud! I need it! Oh, Joey, it's been
so long since I've had a cock up my cunt! You don't know what you're
doing to me, darling boy! Fuck met Fuck my cunt!" she moaned, grinding
her pussy against the kid's cock.

Joey felt his balls swelling more and more by the second. He felt the
tension building up between his legs. He knew that it wouldn't be long
before he shot a hot wad of cum all the way up the luscious woman's
sucking cunt. He felt her fingernails digging into his back as he fucked
her, raising welts on him as she scratched him like a cat in heat.

The sounds of hot fucking filled the air, moans of pleasure mingling
with the slurping sounds their flesh made as they banged together. Joey
was panting hard as he furiously fucked the luscious woman. Angela was
breathless as she experienced for the first time in years the pure
pleasure of a hot fuck.

"Oh, Jesus! I'm going to come, Joey! You're making me come, lover! Oh,
Joey Fuck me! In and out! Shoot me full of cum! Pump it into me! Empty
your balls into me! I'm coming, comminngg!" she screamed as her pussy
spasmed.

"I'm coming too! I'm gonna shoot it, Mrs. Banner! I'm gonna come in your
cunt! Take it! Take my jizz! Oh, wow!" the boy gasped.

Joey knew that he wasn't dreaming when his balls ballooned up between
his legs. His body jerked when surge after surge of pleasure shot
through him. He thought he would never stop coming. Mrs. Banner's cunt
seemed to suck at his cock until she had milked every last drop of cum
out of him.

Angela almost died when she felt the boy's hot jism spurting deep
inside, spraying against the walls of her cunt and filling her with it.
She quaked and shuddered as her orgasm tore through her like a tornado.
She felt her cunt clutching the kid's jerking cock, holding him in a
vise-like grip deep in her hot cunt. She felt his cum filling her pussy
and dripping down her thighs. It was the first real orgasm she had
experienced in more than a year, and she intended to experience more of
the same with her young stud.

"It was lovely, Joey. You made me come so beautifully. You learned so
fast!" she whispered in his ear as he lay panting on her.

"It sure felt great! Do you want me to take my cock out of you now, Mrs.
Banner?" he asked.

"Yes, lover. Take it out and let me suck it for you until it's good and
hard again. Then I'll let you fuck me another way," she said in a
honeyed voice.

"Another way? You mean it?" the kid asked excitedly.

"If you're up to it, Joey!"

"Hell, yeah! I'm up to it all right! I could go on doin' this all day!
This is great!" the boy beamed, pulling his cock out of her clutching
cunt and sitting cross-legged next to her on the bed.

"You're just the boy I need, Joey. You're so eager and virile. You're
just perfect!" she breathed, wrapping her wet lips around the slippery
head of his cock.

Angela sucked every last drop of cum from the boy's balls and licked the
shaft of his cock until he was hard again. She put her fingers in her
pussy and diddled herself while she sucked his prick into full erection.

"Why don't we go take a shower together, lover?" she suggested.

"Together, Mrs. Banner? Wow! That sounds like fun!"

"Oh, it will be, Joey! I'll let you lather up my pussy and I'll wash
your cock and balls for you. A shower will make us both very horny, I
promise you that," she said, slipping out of bed and leading him to the
bathroom.

Angela stepped into the shower with Joey and adjusted the spray until it
made her skin tingle just right. She rubbed the soap over her naked
tits, slickening them, making them glisten. Joey couldn't resist
reaching out and putting his hands on her naked tits. They were silky
and resilient in his warm hands. He filled the crevice between her
luscious tits with suds and then spread them all over her flesh. Son
hands glided over her soapy tits. He ran his hands down over her sides
all the way to her silken thighs. She parted her legs and let him have
access to her steaming cunt.

Joey fell to his knees before the luscious woman and began rubbing the
bar of soap against her naked cunt. It wasn't long before her pussy
looked like a cream pie. Angela handed him a washcloth and the boy
seemed to know just what to do with it. When she spread her legs ever
farther, the boy held the cloth between his fingers and began sawing it
back and forth between the shivering lips of her cunt. He drove her
wild. Each time the cloth stroked the tingling bud of her clit, she
cried out in pure delight. When she could stand the maddening sensations
no longer, she fell to her knees before the boy and began soaping his
rigid cock and swollen balls.

The hot-assed woman wrapped her fingers around the kid's soapy cock and
began slowly jerking up and down on it. He leaned against the shower
wall, his body tense in every muscle. His prick filled her hand with
hard male meat. She had to have his young tireless cock in her cunt
encore.

"Fuck me, lover! Fuck me again!" she cried.

"Here? In the shower?" he asked in amazement.

"Yesssssss! Right now! I need your cock in my cunt again! I can't get
enough of you, lover! I can't get enough of your big thick prick! " she
cried.

Angela got on her knees, the water cascading over her naked body. Elle
reached between her kneeling legs and rubbed her naked pussy, inviting
the boy to fill her cunt with hot cock.

"Fuck me from behind. Joey! Get on Your knees and shove your cock into
moi! I feel like a bitch in heat, darling, so fuck me like a dog! Fuck me
hard! Make me feel it!"

Joey got on his knees behind her and guided his jerking cock between the
open lips of her cunt. He shoved his prick home in one mighty plunge,
filling her cunt with hard, swollen cock. He felt her cuntlips sucking
at him, pulling him into her. It was almost as if hands were gently
massaged his cock inside her cunt. He began thrusting in and out of her
hard and fast. His big cum-filled balls slapped against her soapy cunt
and his hard stomach banged against her upturned ass.

"Oh, God! It's perfect! Fuck me, you wonderful young stud! You're a man
now, lover! Fuck me hard! Ream my cunt! Make my pussy shiver! Faîtes-moi
come!" she moaned.

Joey ran his hands up and down her silky body as he fucked her. Il
gasped when he felt her reach between his legs and grab his balls. Elle
squeezed his tender young balls and tugged at them while he fucked her.
She was squeezing him hard enough to cause him some pain, but the
pleasure was enough to make him disregard it. It didn't take long for
the boy to reach the peak of pleasure again. He had already shot his wad
twice, but Angela was such an expert at sexual stimulation that she made
him feel like he was about to shoot another wad at any minute.

"You're making me come again, Joey! Oh, darling! You're doing such
beautiful things to me! You're so much better at fucking than my
husband! Oh, Joeeeey!" she screamed as her cunt collapsed around his
cock.

Joey grunted and gasped when his body surged with the pure pleasure of
another ballbusting orgasm. He wrapped his strong arms around the woman
and grabbed her wet tits, squeezing them as he held her.

"Take my cum, Mrs. Banner! Take it in your cunt! Oh, fuck! I'm shootin'
it again!" the kid growled.

"Fill me with it! I want it in my cunt! Oh, yes! I can feel it spurt
inside me!" she cried, her body still surging with pleasure after her
orgasm.

The teenage boy and the cock-hungry older woman dried each other after
their wild fuck in the shower, each paying close attention to the
other's sexual organs. Angela knew that Joey could fuck her again and
make her come as wildly as before. She wrapped her fingers around the
kid's hardening cock and led him by the cock out of the bathroom and
down the hall to her bedroom. She was just about to suck his prick into
full erection again when she thought she heard something outside.

"Oh, no!" she gasped, running to the window and peeking out. "It's Mike
and the boys! They're pulling into the driveway!"

"But I thought you said they wouldn't be back for a long time," Joey
said nervously.

"It must be later than we thought. Time flies when you're having fun,
chéri."

"What's gonna happen if they catch us? What's Mr. Banner gonna do?'

"We can't let that happen, Joey! Your clothes! Run down and get dressed!
Hurry!"

Joey almost fell down the stairs in his rush to escape. Angela threw on
a robe and followed him down. She looked out the window and saw her
husband and her two sons coming up the walk.

"Out the back door, Joey! Hurry! They'll be here in a minute. Now
remember, darling, not a word about this anyone. This is our little
secret," she said, planting a warm kiss on the boy's lips.

"Can I come back?' he asked as he opened the back door.

"I'll call you, darling. I'm sure we'll have many more exciting
afternoons together, lover."


CHAPTER THREE

Angela's pussy was itching unbearably, itching with desire for a hot
fuck. Mike was lying next to her, fast asleep as usual and not in the
least bit interested in filling her cunt with his cock. She needed a big
hard prick in the worst way. It had been a week since she had seduced
Joey. Mike hadn't suspected a thing, although he had asked her why she
was smiling so much lately. The boys had noticed a change in their
mother's mood too, but no one had any idea that she had seduced the kid
down the street.

The hot fucking Joey had given her that afternoon had satisfied her for
a while, but now she was going wild with lust again. It seemed that her
experience with the boy had awakened desires in her that she hadn't
really known before. She dreamed about Joey and the wonderful things he
had done to her. She dreamed of taking his cock in her mouth and sucking
it until it grew big and hard. She dreamed of spreading her silky legs
for the kid and letting him sink his turgid prick into her hot cunt. Elle
dreamed of the wild surges of pleasure that would course through her
body as she came. For the past few days she had been able to think of
nothing but Joey. She hadn't been able to find a safe time to call the
boy over for another romp, and her eager pussy continued to smolder.

It was quite late and Angela was unable to sleep. She decided to slip
out of bed and go downstairs to watch the late show. It was better to be
bored by the boob tube than to lie in bed writhing in unfulfilled
passion next to a husband who could offer her no relief. She slipped on
a robe, slipped out of bed and glided silently down the hall to the
stairs. She passed Thad's room and suddenly had the strangest feeling.
Her pussy suddenly quivered and the nastiest thought passed through her
head.

It suddenly occurred to her that behind that door was a young boy like
the one she had seduced earlier, a young boy who could satisfy her
perfectly, a young boy who could learn from her and, at the same time,
do the most wonderful things to her hungry cunt. Of course the boy
behind that door was her teenage son, but for some strange reason her
pussy continued to quiver anyway.

Angela was ashamed of herself. She had actually stopped outside Thad's
bedroom and was thinking lusty thoughts about him, about her own son.
She didn't dare feel sexual desire for her son. It was depraved and
taboo, and yet there she was, her pussy steaming as she thought about
seducing her son. Her experience with Joey had introduced her to a new
world of sexual pleasures. She had never felt as hot, never as
deliciously wicked as she had with Joey. There was something about
violating a taboo that made her dizzy with excitement, and nothing was
more taboo than an older woman having sex with a young boy, unless the
young boy happened to be her own flesh and blood.

Angela tried to stop herself, but once again she was losing her battle
with her conscience. She felt her hand rising to the doorknob, turning
it, pushing the door open. She had to slip into the boy's room. Elle
would try not to do anything that she shouldn't do, but she had to at
least look in on her son. She peeked in and saw that he was fast asleep.
His bedroom window was open and his bed was bathed in moonlight. Elle
silently stepped closer and stood over the sleeping young boy. Il a regardé
even more innocent than usual lying there.

Angela tried to control herself, but it was impossible. She was too hot.
She reached out and gently touched Thad's forehead. Her fingers trailed
down over his cheek and brushed his lips. She couldn't help imagining
how her son's lips would feel pressing against the tingling bud of her
clit. Thad was wearing only his pajama bottoms. His sheet was drawn up
over his chest. She couldn't resist the temptation to uncover him. Elle
slowly drew his crisp white sheet down around his waist.

The hot-assed mother trembled with excitement as she uncovered her son's
sleeping body. She stood motionless for a moment or two, trying
desperately to fight the urge to touch him. She felt her hand moving to
his chest, felt her fingers gently moving over his soft skin from his
chest down to his stomach. She dared to bend over him and plant a loving
kiss on his lower stomach near the waistband of his pajamas. Ce n'était pas
enough. She had to see the rest of his body.

It had been some time since Angela had seen her son naked. She wondered
how big his cock had grown, and her uncontrollable lust drove her to
satisfy her curiosity. She pulled Thad's sheet down to the foot of his
bed and carefully unfastened his pajamas. Her fingers trembled as she
unsnapped his pajamas. She stared between her son's legs as more and
more of his groin became visible. She spread his pajamas open, daring to
expose his cock to her lusty gaze.

Angela's cunt was on fire, and the fire grew hotter and hotter by the
deuxième. She let her fingers run through the sparse growth of curly black
pubic hair between her son's legs. She tried desperately to draw her
hand away, but it was too late. She hoped she wouldn't awaken the boy.
How would she explain to him what she was doing to him if he awakened?
She knew how dangerous the situation was, but by now she was completely
out of control.

Angela sat on the edge of her son's bed and stared at the part of him
that she had exposed, stared as no woman dared stare at her own son. Son
fingers tingled as she ran them around in the hair between his legs. Son
cock was resting against his leg. She was amazed that it had grown so
long and thick. He was only a teenager and already his prick was as
large as a man's. By the time he was grown up, she thought, his cock
would be huge, more than big enough to satisfy any woman. His cock was
already big enough to satisfy his mother.

The lusty mother wrapped her long silky fingers around the young boy's
sleeping cock and lifted it away from his leg. She felt the warmth of
his young cock soaking into her hand. Her belly fluttered and her cunt
twitched with excitement and fear as she held her son's prick in her
main.

Angela was fascinated by Thad's youthful cock. She couldn't help wanting
to see Thad's cock grow hard in her hand. She couldn't help wanting to
feel it Jerking and throbbing against her loving fingers. Elle voulait
up over his chest. She couldn't resist the temptation to uncover him. Elle
slowly drew his crisp white sheet down around his waist.

The hot-assed mother trembled with excitement as she uncovered her son's
sleeping body. She stood motionless for a moment or two, trying
desperately to fight the urge to touch him. She felt her hand moving to
his chest, felt her fingers gently moving over his soft skin from his
chest down to his stomach. She dared to bend over him and plant a loving
kiss on his lower stomach near the waistband of his pajamas. Ce n'était pas
enough. She had to see the rest of his body.

It had been some time since Angela had seen her son naked. She wondered
how big his cock had grown, and her uncontrollable lust drove her to
satisfy her curiosity. She pulled Thad's sheet down to the foot of his
bed and carefully unfastened his pajamas. Her fingers trembled as she
unsnapped his pajamas. She stared between her son's legs as more and
more of his groin became visible. She spread his pajamas open, daring to
expose his cock to her lusty gaze.

Angela's cunt was on fire, and the fire grew hotter and hotter by the
deuxième. She let her fingers run through the sparse growth of curly black
pubic hair between her son's legs. She tried desperately to draw her
hand away, but it was too late. She hoped she wouldn't awaken the boy.
How would she explain to him what she was doing to him if he awakened?
She knew how dangerous the situation was, but by now she was completely
out of control.

Angela sat on the edge of her son's bed and stared at the part of him
that she had exposed, stared as no woman dared stare at her own son. Son
fingers tingled as she ran them around in the hair between his legs. Son
cock was resting against his leg. She was amazed that it had grown so
long and thick. He was only a teenager and already his prick was as
large as a man's. By the time he was grown up, she thought, his cock
would be huge, more than big enough to satisfy any woman. His cock was
already big enough to satisfy his mother.

The lusty mother wrapped her long silky fingers around the young boy's
sleeping cock and lifted it away from his leg. She felt the warmth of
his young cock soaking into her hand. Her belly fluttered and her cunt
twitched with excitement and fear as she held her son's prick in her
main.

Angela was fascinated by Thad's youthful cock

Articles similaires

Il n'y avait pas d'autre moyen Pt. II

Pourquoi, je pensais que tu voulais baiser ma femme ? L'homme au pistolet a répondu: Nous le ferons, et tu pourras me sucer la bite pendant que ces deux-là ont leur chemin ou bien Tom! Tu ferais mieux de faire ce que je dis, meunier! J'ai regardé mon mari avec incrédulité à ce que j'entendais, un homme lui disant de lui sucer la bite mais encore une fois il y avait une arme à feu impliquée. Les mains qui attrapaient mon cul et forçaient leur bite en moi tout le long, puis le broyage a commencé à se retirer. Il regardait le...

737 Des vues

Likes 0

OUPS 3

OUPS 3 Pendant le dîner avec mon mari Nathan et son fils Nate, j'ai repris le sujet dont j'avais parlé avec mes amies en commençant par notre promesse l'un à l'autre. Maintenant, nous nous sommes promis la vérité totale ai-je dit En prenant un café aujourd'hui, Natalie a mentionné qu'elle avait surpris son fils et 3 de ses amis en train de se branler dans sa culotte et pense que tous les garçons le font Alors Nathan, l'as-tu fait en tant que enfant? Strewth, c'est un peu gênant de demander? dit Nathan J'ai regardé Nate d'un air interrogateur car je savais...

657 Des vues

Likes 0

Temps passé chez la jeunesse_(0)

Je suis entré dans l'église où le groupe de jeunes auquel je vais se tient tous les jeudis. J'arrive généralement une heure ou deux plus tôt pour aider. Mon amie Anah m'a fait sursauter en me faisant un gros câlin alors que j'entrais. Anah, qu'est-ce que tu fais ici si tôt ? Ai-je demandé en la serrant dans mes bras. Eh bien, on arrive généralement ici avant tout le monde, et je n'avais rien à faire, alors j'ai pensé venir passer du temps. Nous ne passons pas assez de temps ensemble, dit-elle en levant les yeux. avec de grands yeux bleus...

378 Des vues

Likes 0

Pourquoi les choses m'arrivent-elles toujours

Pourquoi les choses m'arrivent-elles toujours Avant de commencer, je me rends compte qu'il n'y a pas beaucoup d'hommes qui courent avec une bite de 12''. Et j'ai donc qualifié cela de fantasme et de farce. Assez dit maintenant à l'histoire. Je m'appelle Samuel Longfellow, je suis propriétaire de l'une des plus grandes sociétés de sécurité de l'État. C'est ainsi que je gagne mon argent (sept chiffres par an). Ma passion est la recherche sur la faune et j'ai une bourse au collège local. Je fais mes recherches sur ma ferme de 680 acres. Maintenant, ma chute est que j'ai été maudit...

2K Des vues

Likes 0

Perdre ma virginité(8)

Je l'ai rencontrée sur un site de chat sur Internet. Nous vivions à 800 km l'un de l'autre donc je n'avais aucun problème à flirter comme une folle. Elle m'a dit qu'elle mesure 1,5 m, de longs cheveux blonds et des yeux bleus avec un corps sexy. Bien évidemment, je l'ai taquinée et j'ai dit que si elle ne m'envoyait pas de photo, je ne la croirai pas, elle a demandé si les photos d'elle seraient pour mes seuls yeux et étant le gars que je suis, je lui ai donné ma parole, attendant une photo très coquine. Ce que j'ai...

1.8K Des vues

Likes 0

Devenir Zoé

Ma future épouse, Annie, avait pris un emploi à l'extérieur de la ville et je ne la voyais que toutes les deux semaines environ. Elle me manquait tellement. Elle et moi étions devenus amants à distance. Elle devait prendre un vol de retour vendredi soir. J'allais chercher son fils Zakk à son dortoir et nous allions tous les deux la chercher à l'aéroport et profiter du week-end ensemble. Zakk est dans sa première année d'université, il étudie pour devenir maquilleur pour la scène et l'écran. Lui et moi n'avons pas vraiment appris à nous connaître et ce devait être le week-end...

1.1K Des vues

Likes 0

FEMMES ÂGÉES et(1)

Fbailey histoire numéro 219 Des femmes plus âgées Quand j'ai eu seize ans, ma mère avait les mains pleines avec moi. Papa n'était jamais là et quand il l'était, il n'était toujours pas là. C'était votre vendeur ambulant préverbal. C'était un coureur de jupons, un ivrogne et une piètre excuse pour un être humain. Il a fourni un toit au-dessus de nos têtes, mais c'était à peu près tout. Maman travaillait pour payer la nourriture que nous mangions et les vêtements que nous avions sur le dos. J'ai lancé ma propre entreprise de pelouse ce printemps-là. J'ai distribué des dépliants dans...

1K Des vues

Likes 2

Le Gang pt1_(0)

Le gang. partie 1 Ceci est ma toute première histoire, alors soyez gentils dans vos commentaires. Critiques constructives bienvenues. Je m'appelle Sarah, j'ai 26 ans et je travaille dans une banque en tant que conseillère aux petites entreprises. J'ai de longs cheveux bruns, je mesure 5'7 taille 10 avec des seins petits mais perts de 32B. Je vais à la gym au moins 3 fois par semaine, donc je suis en forme et je suis célibataire depuis quelques années, même si je me suis bien amusé. Quoi qu'il en soit, je vais vous parler de mon expérience avec un gang d'East...

926 Des vues

Likes 0

Du coup, tabou

Du coup, tabou Si vous êtes un homme plutôt beau avec une personnalité agréable, doué pour discuter avec les femmes et bouger beaucoup, vous trouvant aux bons endroits aux bons moments, vous aurez vos relations sexuelles au moment où on s'y attend le moins ; c'est prévu. Mais quand soudain, à l'improviste, sans aucune indication, aucune accumulation, aucune préparation de votre part, vous vous faites servir une chatte de premier ordre, et cette chatte se trouve appartenir à votre belle mère ; alors tu es un fils de pute chanceux. Je suis un fils de pute chanceux ! Un parent de ma...

771 Des vues

Likes 0

Entraînement 07

J'ai vraiment apprécié d'être utilisé par Jim. Ma chatte de cul était vide sans sa grosse bite noire à l'intérieur. Le sexe avec ma femme était toujours satisfaisant, cela ne faisait aucun doute, mais être avec Jim était différent. J'avoue avoir eu une distraction assez importante dans ma vie en pensant à lui. J'étais absolument douée à 100% pour être utilisée par lui pour son plaisir, être sa chienne, ou sa chatte, si vous voulez. Le plaisir que j'ai reçu d'être utilisé comme un jouet de baise par Jim était difficile à décrire, même pour moi-même. Mon trou palpitait véritablement à...

348 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.