C'est arrivé une nuit !_(1)

797Report
C'est arrivé une nuit !_(1)

Bonjour, je m'appelle Daniel. Je voudrais vous raconter une histoire d'une nuit il n'y a pas si longtemps, une nuit de juin disons. Je vis dans le centre et je suis un superviseur de 36 ans dans une usine locale, fabriquant toutes sortes de petits bibelots. J'ai une femme Ashley qui a 34 ans et travaille dans une crèche préscolaire locale enseignant des choses simples à la prochaine génération de la race humaine, notre avenir dit-on ! Nous sommes tous les deux assez en forme et actifs et essayons de manger tous les bons aliments sains « maison » qui sont bons pour notre corps et notre esprit et tous les bla bla bla. Quoi qu'il en soit, nous sommes ensemble depuis une quinzaine d'années maintenant et nous nous sentons vraiment heureux ensemble dans nos petites vies simples, comme n'importe quel autre couple "normal". Ma Nan est décédée il y a une dizaine d'années et a laissé sa maison à mes parents, qui sont ses seuls enfants. Mes parents avaient besoin de quelqu'un pour louer la maison et vu que mon frère aîné avait depuis longtemps déménagé dans un autre État avec sa femme et ses enfants, ils avaient demandé à ma femme et moi si nous voulions la louer. J'avais répondu "très certainement", vous ne trouverez pas de chalet de trois chambres à louer pour 100 $ par mois ailleurs dans le monde, j'imagine, alors oui, nous avons sauté sur l'occasion. C'était il y a dix ans maintenant et nous n'avons pas l'intention de déménager, même si nous avons fini par avoir nos propres enfants.

J'aime avoir dit que j'ai un frère que je vois peut-être une ou deux fois par an. Ça me va car il est devenu un vrai con après l'université et même sa femme est un peu une garce, et ne me lancez pas sur leurs enfants gâtés ignorants comme l'enfer. Ma femme a un frère célibataire et contrairement à mon propre frère, nous nous entendons très bien, aussi proches que mon propre frère l'était. Il n'a que 26 ans, toujours entre deux boulots et jusqu'à récemment, des femmes. Il a réussi à tenir un petit appartement plus près de la ville que moi et ma femme, mais dernièrement, il a eu un peu de mal avec les femmes. Non pas qu'il aurait beaucoup de difficulté à attirer une femme dans un bar local car il est beau et pourrait sourire jusqu'à fort Knox. C'est juste que ces derniers temps, il s'est un peu déprimé de ne pas pouvoir maintenir une relation comme celle que sa sœur et moi avons, au lieu de cela, il s'est retrouvé avec un boulot de cinglé abusif et ivre. Il est venu séjourner avec nous plusieurs fois ces derniers temps et je sais que ma femme apprécie le fait que Matt (son nom soit dit en passant) et nous partageons un intérêt commun pour à peu près la plupart des choses et j'ai fait savoir à son frère qu'il est bienvenue à tout moment chez nous. C'est lors d'une de ces nuits que mon histoire se déroule et dans le conte, je vais raconter mon récit de ce qui s'est passé entrelacé avec ce dont ma femme se souvient avec ses propres mots. Nous y voilà.

Par une nuit pluvieuse à...'The Middle'

Daniel

Il était environ 6 heures un samedi et les cieux s'étaient ouverts. La pluie fouettait les fenêtres et ma femme et moi avions déjà décidé d'avoir une nuit d'amour alimentée par l'alcool. Il y avait de nouveau de la merde à la télévision et nous avions mis l'une de nos listes de lecture préférées du système de CD, cela commence par quelques heures de chansons entraînantes et se transforme lentement en une concoction des meilleures chansons d'amour de Marvin Gaye et de n'importe lequel des les lentes chansons d'amour que nous possédons. Notre chambre était de l'autre côté du couloir du salon et le plus souvent, nous rentrions directement du travail et enfilions une paire de pyjamas pour nous détendre. Étant un samedi et avec la perspective de ne pas sortir, nous avons enfilé nos pyjamas et nous nous sommes préparés pour une bonne session. Nous venions d'ouvrir une bouteille de bière quand le téléphone a sonné.

Ashley

"Bonjour, Ashley parle" dis-je en répondant au téléphone. En espérant que ce n'était pas ma mère qui disait qu'ils allaient appeler aujourd'hui.

"Salut ma soeur, c'est Matt"

"Oh, salut Matt... Quoi de neuf mon frère ?", je demande. Daniel me regarde alors que je hausse les épaules pour dire que je ne sais pas ce qu'il veut.

"J'ai entendu dire que tu faisais une fête et ça ne te dérange pas si je viens, mais tu n'as pas pu me joindre"

"Eh bien, nous ne faisions pas de fête, mais vous pouvez venir boire un verre avec nous si vous le souhaitez", je réponds. Je regarde Daniel pour voir si ça va et il hoche la tête d'accord.

« Je ne veux pas vous déranger... Je vais le rater si vous n'organisez pas de fête car je devrai payer le prix fort pour un taxi s'il n'y a personne d'autre avec qui prendre un ascenseur pour rentrer. ..Je vais rester à la maison à la place »

« Ne sois pas stupide. Cela ne nous dérange pas que vous veniez et que vous restiez la nuit... apportez simplement un verre avec vous », répondis-je, regardant à nouveau Daniel pour approbation. Il hoche la tête "oui ok". Je sais qu'il espérait participer à une session ce soir sur moi, "peut-être un quickie avant qu'il ne vienne" je bouche sur ce qui obtient un sourire d'approbation.

"Êtes-vous sûr" demande Matt

"Bien sûr... à tout à l'heure et n'oubliez pas d'apporter de l'alcool" dis-je en raccrochant le téléphone. "Maintenant, qu'est-ce que je viens de promettre". Daniel déboutonne sa braguette alors que je remets le téléphone sur son support et il sort sa bite semi-flasque.

Daniel

Ma bite était sur le point d'exploser dans sa chatte, son jus suintant alors qu'elle anticipait mon éjaculation. Avec sa pipe il y a à peine vingt minutes, me vidant pour ma première éjaculation, j'ai vraiment dû augmenter la vitesse pour que ma bite soit prête à exploser à nouveau et voilà. Son joli cul serré a claqué dans le haut de mes cuisses alors que je creusais profondément en elle, ma main agrippa son sein avec force alors que je déchargeais ma deuxième charge au fond de sa chatte. Elle poussa un gémissement d'amour et me sourit en retour avec satisfaction. Nous avions toujours eu une belle vie sexuelle et essayions toujours d'avoir au moins trois séances par semaine, encore plus si nous avions une semaine de vacances. Nous n'étions pas non plus un couple carré. Nous l'avons fait une fois dans un restaurant qui n'avait qu'une seule toilette, vous auriez dû voir le visage de la femme qui attendait les toilettes quand nous sommes sortis, ha. Une autre fois, nous avons fait de l'anal dans les toilettes de la piscine locale et j'ai simplement sauté dans la piscine avec ma femme à la main sans même nous laver, elle a dû sortir tout de suite alors qu'elle luttait pour tenir mon jouis à l'intérieur, 'tu gicles tellement' avait-elle dit. Tout cela et pourtant nous n'avions jamais eu la chance d'avoir nos propres enfants. "nous sommes trop sales" avait-elle dit à quelques reprises lorsque mon sperme lui avait tellement rempli le cul qu'il avait coulé pendant deux jours plus tard, "ou pas assez sale" avais-je répondu avec un sourire sale. J'ai un esprit sale, bien qu'ils disent que ce n'est pas la bouche d'où il sort mais l'esprit dans lequel il entre. La porte frappe.

Ashley

J'ai eu à peine le temps de me nettoyer avant que Daniel n'ouvre la porte pour laisser entrer mon frère. Son sperme gargouillait encore dans mon cul et ce serait encore une heure environ après.

"Salut mon petit frère" dis-je en me penchant et en lui faisant un gros câlin et en lui faisant un bisou sur la joue.

"Salut soeurette... j'espère que vous ne m'en voulez pas tous les deux"

"Ne sois pas idiot ... tu es le bienvenu pour rester à tout moment" je réponds. Daniel le lui a déjà dit et est allé lui chercher une bière. "N'importe quand" ajoute-t-il depuis la cuisine. « Comment allez-vous… travailler demain ? » je demande. Aucune chance, maman m'avait déjà dit qu'il avait encore perdu son emploi et avait dit qu'il s'apitoyait sur son sort.

"Pas de travail ... je veux juste être collé avec ma soeur préférée et son homme" répond-il, il y a un air de solitude sur son visage qui est un peu plus évident que la normale.

"Si tu veux parler, Daniel est toujours là pour toi" dis-je en lui donnant un autre câlin.

"Oui, c'est un bon gars... mais pour l'instant, je veux juste devenir bon et martelé"

"Eh bien, voyons si nous pouvons vous débrouiller avec ça", dit Daniel en entrant dans la pièce avec une canette de bière pour lui.

"Merci Dan, je vais prendre celui-ci mais après je passe à la Vodka" répond Matt. 'il se sent vraiment déprimé', je me dis qu'il n'utilise la vodka que s'il veut être complètement épuisé et ne se souvenir de rien, je connais ces jours il y a longtemps, avant que je rencontre Daniel.

Daniel

Ashley était dans le bain depuis longtemps, si longtemps que j'avais déjà bu quatre bières et que j'en buvais maintenant la cinquième. Elle avait emporté sa bouteille de vin avec elle mais elle ne boirait normalement qu'environ un demi-verre si elle restait allongée là. Matt et moi avions parlé et j'avais à peu près saisi l'essentiel de ce qui n'allait pas chez lui. Il n'avait pas eu de petite amie ou d'aventure d'un soir depuis près de six mois maintenant et se sentait un peu déprimé, pensant qu'il serait seul pour le reste de sa vie, ou jusqu'à ce qu'il sorte enfin et trouve une autre femme comme celles qu'il avait. toujours ramassé avant. Mais il avait aussi dit qu'il était fatigué d'être renvoyé d'une femme ennuyeuse à une autre, il voulait trouver une fille avec qui s'installer et avoir une relation comme sa sœur et moi. « Cela peut prendre un peu de temps », lui avais-je dit. Il roula des yeux comme s'il disait "duh, je sais".

La porte de la chambre s'ouvrit quand Ashley sortit en trébuchant avec une bouteille de vin presque vide. Elle avait remis son pyjama, mais avait décidé qu'elle n'avait pas besoin de son soutien-gorge. Je pouvais à peu près la voir se mordiller à travers le t-shirt qu'elle portait et je savais qu'elle était encore un peu excitée depuis notre rapide séance plus tôt.

"Tu ne voulais pas mettre de soutien-gorge, n'est-ce pas... Je ne pense pas que ton frère veuille voir les pincements d'une femme exposés", dis-je alors qu'elle traversait la lumière du couloir.

"Il ne me regarde pas comme ça stupide... et il sait ce que je vais faire après... ça fait presque une semaine que je suis parti sans", répond Ashley avec un sourire narquois. La bouteille s'agitant dans sa main alors qu'elle s'approchait de moi.

"Ce pauvre homme est resté sans rien pendant bien plus longtemps", dis-je alors qu'elle s'effondre sur mes genoux. La bouteille de vin a encore un peu dans le fond et la chute soudaine de son corps la fait bruisser vers le haut.

"Je vais bien, c'est ta maison" répond Matt en haussant la tête d'amusement.

Ashley se penche sur moi et tape son frère sur l'épaule, "Peu importe mon frère, tu en auras quand tu voudras ... toutes les femmes que je connais me disent que tu es un beau connard et qu'elles ne s'en soucieraient pas un peu de toi ”. Elle sourit et commence à se stabiliser pour se relever.

Alors qu'elle se lève, elle glisse sur le tapis, lui envoyant la bouteille de vin des mains. Il atterrit sur les genoux de son frère et le vin qui reste dans la bouteille se vide rapidement dans son entrejambe, trempant son jean et son pantalon. Elle n'est pas ivre mais je vois qu'elle est très gaie, elle dit son "désolé" à son frère qui lui-même est juste assis là. Lui aussi est sur son petit bonhomme de chemin je me dis.

Ashley

Je ne peux pas croire à quel point j'étais maladroit. La bouteille avait semblé presque vide alors que je me dirigeais vers le salon avec elle, et je n'avais bu que deux, peut-être trois verres, de grands verres.

"Je suis vraiment désolé Matt. J'ai glissé sur le tapis ensanglanté ». Son jean est trempé mais il n'a pas semblé le remarquer au début. Il devient très pompette je pense.

«Je vais lui acheter une paire de pyjamas et de boxers. J'ai une paire de rechange qu'il peut emprunter », dit Daniel alors qu'il se dirige vers la chambre pour acheter des vêtements pour Matt. Il n'a apporté aucune pièce de rechange car il ne s'attendait pas à ce que quelqu'un lui jette une bouteille de vin ce soir-là.

"Seulement les pyjamas, et seulement les bas... c'est comme une fournaise ici et je ne veux pas porter le boxer d'un autre homme, merci", dit Matt en soulevant la bouteille et en la plaçant sur le buffet, la faisant tomber dans un vase.

"Tellement désolé" je répète en essayant de ne pas rire. Matt me regarde et rit tout en secouant la tête.

"Tu es sûr que tu ne veux pas de boxer" demande Daniel en rentrant dans la pièce avec la paire de bas de pyjama.

"Non, tu vas bien" répond Matt alors qu'il prend la paire de bas de Daniel et trébuche dans la salle de bain pour se changer. Heureusement, il était un peu éméché maintenant, sinon il aurait remarqué que c'était son meilleur jean.

"Tu ferais mieux de prendre un autre verre" dit Daniel en regardant la bouteille de vin vide. Il se sert un Jack Daniels de la carafe et secoue la tête en riant de ce que je venais de faire.

"C'était un accident" dis-je en me dirigeant vers la cuisine. Une fois sur place je constate qu'il n'y a plus de bouteilles de vin dans le frigo et cherche autre chose à boire. «Je ne bois pas de Jack, c'est trop grave le matin. Je ne bois pas de tequila, ça m'endort plus vite qu'à l'Opéra. Oooh, Bacardi, c'est un petit gagnant pour Daniel', je me dis. Daniel sait que si je bois du Bacardi, je deviens son esclave sexuel, je ne me lasse pas de sa bite lancinante en moi. Matt sortira bientôt et ensuite je ferai mon geste, Daniel le verra venir cependant.

Daniel

Alors qu'Ashley revient dans le salon, je peux voir qu'elle s'est fait un Bacardi and Coke, la boisson de l'amour. Elle se déchaîne à chaque fois qu'elle en boit et elle ne se souvient même pas de mon nom à l'occasion où elle est tellement ivre et qu'elle ne s'évanouit pas. "Comme une nympho" lui ai-je dit.

"Qu'est-ce que tu bois là-bas alors petite dame" je demande alors qu'elle retourne dans le salon et s'assied sur le canapé, ses yeux sournoisement souriants.

"Plus tard" répond-elle d'une voix sensuelle qui fait signe à ma bite de remuer.

Quelques secondes plus tard, Matt revient dans la pièce, tenant une bouteille de vodka dans sa main et un verre de vodka et de coca dans l'autre. Le bas de pyjama que je lui avais prêté était assez épais, mais même si on pouvait toujours voir que sa bite pendait librement dedans alors qu'il s'effondrait sur le canapé à mes côtés. Merde, j'ai oublié que le trou à l'avant est lâche sur ceux que je pense alors qu'il se rassoit et commence à boire un peu plus. Les boutons avaient été desserrés par Ashley une nuit quand elle avait tiré mon sexe un peu brutalement et avait commencé à le frotter ; ma bite n'était jamais tombée mais avait été vue par ma femme à plusieurs reprises, menant à un festival de baise.

"Comment ça va Matt, je vois que tu es sur des trucs forts maintenant, tout comme ta sœur" dis-je en le voyant boire un demi-verre d'un coup.

"Preaarrllly thheerreee" dit-il en essayant de remplir un autre verre, les mains vacillant un peu alors que ses yeux ont du mal à voir.

"Yay, me-too" dit Ashley alors qu'elle lève la bouteille de Bacardi du côté du canapé et remplit sa boisson, moins de coca, plus de Bacardi. Elle commence à boire et me sourit en remarquant qu'elle allait payer le lendemain matin avec un regard "ok". Je continue à boire mon Jack Daniels et à écouter ma femme essayer de fredonner la musique.

Au bout d'une heure environ, la "fête" avait commencé à changer. Ma femme était encore à peu près capable de tenir sa tête haute avec l'étrange relâchement du muscle de son cou qui le laissait tomber vers l'avant. Matt, d'un autre côté, était complètement éreinté, il était toujours assis à côté de moi sur le canapé mais ses yeux étaient fermés et sa main avait pratiquement perdu prise sur son verre. Il était assis si immobile que j'ai essayé d'ouvrir son œil juste pour voir s'il pouvait réagir, son œil était révulsé dans sa tête et il était parti si loin qu'il ne serait pas de retour avant le matin. Ashley s'est levée et a dit quelque chose à propos de la nécessité d'aller au "travailler un peu, les abeilles sont de retour", elle a vacillé et je l'ai entendue gratter pour l'interrupteur.

J'ai avalé ce qui restait de mon Jack et j'en ai rempli un autre prêt. 'Putain, je ne peux même pas me saouler avec le Jack ce soir, je me dis alors que je remplis une portion plus forte de Jack to Coke, presque propre. J'étais sans aucun doute très ivre mais je ne pouvais pas être aussi ivre que ma femme ou son frère à mes côtés.

Ashley

"Wheerrre est le labeur d'un papier mouillé" Je me souviens avoir pensé en me levant, ou en quelque sorte sur mes pieds. "Ahh putain de merde". Je n'ai pas essuyé car il n'y avait pas de papier, ou aucun dont je me souvienne avoir vu.

Je suis retourné (trébuché) dans le salon. 'Let's get it onnnnn' joue sur le lecteur de musique et je me bats les pieds et trébuche vers la bibliothèque sur le côté gauche de Daniels. ‘Ohhh yeaahhh’ je commence à dire en me tournant, un peu trop vite vers l’endroit où Daniel est assis. Ma vision est doublée alors que je fais ma danse sexy vers lui sur le canapé.

"Je veux te baiser... quelque chose" dis-je en me penchant pour un baiser.

Daniel

Alors qu'Ashley rentre dans la pièce, je peux voir qu'elle est totalement ivre, mais elle est toujours debout et essaie de me dire quelque chose. Elle tombe presque la tête la première dans l'étagère, puis commence à regarder autour de moi dans la pièce. Elle sourit d'un sourire ivre et commence à faire une danse sexy et complètement bizarre à ma façon.

Je la surprends en train d'essayer de dire quelque chose comme "Je veux te foutre la cervelle" mais ce n'est pas ce qu'elle marmonne réellement. Sa main sort pour se stabiliser et son visage se pose à quelques centimètres du mien. Elle me regarde comme elle le fait à chaque fois qu'elle boit trop de Bacardi et sa bouche se rapproche pour embrasser mes lèvres. Nos lèvres se rencontrent et je sens son désir alors qu'elle force une langue dans ma bouche, Bacardi remplit ma bouche alors que le Jack laisse place à son arôme.

Alors que ses jambes rencontrent le bord du canapé, son autre main repose sur ma poitrine. Sa main commence à caresser les poils de ma poitrine et sa langue essaie toujours de trouver le fond de ma bouche. Ma propre langue commence maintenant aussi à sonder dans sa bouche alors que mon intérêt lubrique est aperçu. Ma main se lève instinctivement et se pose sur sa poitrine, sa douceur et sa forme sont ravissantes comme toujours.

À ce stade, je pensais que nous allions nous lever et nous diriger vers la chambre pour terminer ce qui commençait en tant que son frère, même si complètement perdu était assis à mes côtés. Son souffle donna un halètement de plaisir alors que ma main agrippait son sein et que son poids bougeait et se trémoussait sous ma pression. Sa main qui caressait ma poitrine a descendu mon ventre et s'est dirigée vers mon abdomen, ne s'arrêtant pas jusqu'à ce qu'elle atterrisse sur ma bite remuant. "Mmmmm" laissa-t-elle échapper en le pressant, sa taille augmentant. La pièce était assez chaude mais loin d'être aussi chaude que le corps de ma femme le ressentait maintenant. Mon autre main agrippa sa taille alors que j'intensifiais mon exploration de sa bouche, son corps se rapprocha de moi et elle exerça une pression sur ma bite alors qu'elle essayait de se stabiliser.

'ne se rend-elle pas compte que son frère est assis juste à côté de nous ou s'en fiche-t-elle', me dis-je alors qu'elle commence à tirer lentement sa main de haut en bas sur ma bite maintenant complètement dressée à travers mon bas de pyjama. 'Putain' je me dis alors que ma pression sur sa poitrine lui fait respirer un peu plus vite. Je descends ma main sur son haut et la ramène sur sa chair nue, posant complètement ma main sur sa poitrine et revenant la presser et la frotter. Le haut se lève et je peux voir la majeure partie de sa poitrine en dessous, elle ne m'arrête pas du tout. En fait, elle perd presque son souffle pendant un moment. Si son frère avait ouvert les yeux à ce moment précis, il aurait eu une bonne petite vue de ses seins, bien sous les seins au moins.

Cela a duré encore quelques minutes avant qu'elle ne retire finalement sa main de mon sexe, sa bouche ravageait toujours la mienne et sa langue était comme une anguille essayant de se glisser dans un tuyau d'arrosage trop petit de vingt millimètres. Sa main reposait sur mon abdomen et je pouvais sentir sa paume atteindre la barre de mes fesses. Rapide comme un éclair, ma bite était sortie, debout et libre. 'merde' ai-je pensé en jetant un coup d'œil à son frère à mes côtés, il était mort pour le monde, j'ai réalisé et j'ai vérifié ce que la main de ma femme faisait maintenant. Elle tirait ma bite de haut en bas avec impatience, elle ne voulait pas la laisser partir et elle ne voulait pas emmener ça ailleurs, semblait-il.

J'avais déjà tiré ma charge deux fois ce jour-là et je savais qu'il n'y avait aucune chance qu'elle me fasse jouir à nouveau simplement en me branlant. "Si elle est consentante, alors moi aussi", je me dis que mon autre main qui était sur sa taille se lève maintenant et commence à tirer son haut par-dessus sa tête, c'est facile car le haut est assez lâche. Si elle n'avait pas bu autant, je pense qu'elle serait sortie en courant de la pièce alors que le haut tombait sur ses poignets, exposant ses seins. Mais à ma grande surprise, elle a simplement levé une main, puis l'autre et a jeté le haut sur le sol. Son sein droit s'agita de haut en bas jusqu'à ce qu'il se stabilise et son sein gauche s'arrêta dès que j'y remis ma main. Elle était maintenant nue sur sa moitié supérieure avec son frère assis à quelques centimètres. Ma main libre a descendu son abdomen et j'ai tendu la main vers sa chatte. Son souffle fit une autre embardée lorsque ma main entra en contact avec ses lèvres. "Wow, elle est déjà mouillée", je pense alors que ma main sent l'humidité à travers son bas de pyjama et que je passe mes doigts dans son sillon.

Tout d'un coup, elle s'éloigne de ma bouche et se lève, étourdie mais aussi droite qu'elle allait l'être. Ses mains atteignent mon bas de pyjama et avec une rage lubrique, elle les déchire ainsi que mon boxer, même jusqu'à les retirer de mes pieds. "Putain de merde, elle est devenue folle", me dis-je alors qu'elle s'agenouille devant moi, entre mes jambes qu'elle vient d'écarter. Sa tête s'abaisse alors qu'elle s'aligne avec ma bite. Sa bouche s'ouvre et je sens l'air passer à travers ses lèvres alors qu'elle s'apprête à me prendre, "guuuuggg". Sa tête monte et descend, monte et descend le rythme lent, rapide et erratique tout en un et ma bite gémit « oui ». Entre les hauts et les bas rythmiques, je baisse mes mains dans son dos, en passant le casque de son bas de pyjama et en m'installant sur ses fesses, en prenant une bonne prise. Pendant qu'elle suce ma bite, je peux sentir son corps commencer à bouger, "elle se lève" je pense. Seulement un peu semblait-il alors qu'elle portait ses deux mains à sa taille. Ses fesses descendent et elle ne s'arrête même pas pour me sucer la bite dans le processus. Rapide comme un éclair à nouveau et elle est maintenant complètement nue. Et toujours en train de sucer ma bite comme s'il n'y avait pas de lendemain.

C'est là que ça devient intéressant, ou pour moi ça l'a fait en tout cas. Elle était clairement très ivre car elle était agenouillée complètement nue avec son frère assis à quelques centimètres de nous et elle n'avait aucun problème avec ça, en fait la plupart de ce qui se passait était de son fait. Elle avait également attrapé ma bite avec ses dents à quelques reprises alors qu'elle dansait, mais bon, je ne me plaignais pas, en fait j'étais sur le point de voir où cela irait ensuite.

Ma main gauche glissa de nouveau sur son ventre et se dirigea droit vers sa chatte, passant à travers les petits poils qu'elle gardait et passant sur son clitoris gonflé. Deux doigts glissèrent en elle aussi facilement qu'un couteau dans du beurre et elle laissa échapper un gémissement de joie. Mes doigts s'enfoncèrent dedans et dehors, trouvant à chaque fois un autre coin de sa chatte qui n'était pas si humide de jus et à chaque fois en ramenant juste un peu avec eux. Elle était prête pour un orgasme mais elle n'avait pas le bon stimulus de mes doigts dans sa chatte. Cela a rapidement changé lorsque j'ai retiré mes doigts et les ai déposés dégoulinant sur son clitoris. Son souffle se retint lorsqu'elle réalisa où mes doigts venaient d'atterrir et où ses jambes s'écartèrent. Un petit coup, un peu à gauche, un peu à droite. Trouvez cet endroit idéal que je pouvais presque entendre crier alors que mes doigts dansaient sur son clitoris, sa bouche ralentit alors que je trouvais un petit point sensible. 'Mmmmmmmmm' gémit-elle alors que mon doigt chevauchait son clitoris comme un doux guerrier essayant de la ravager avec une épée à plumes. 'Hmmmmm' sa bouche s'est presque arrêtée, et je pouvais sentir le tic dans son clitoris alors qu'il essayait de fuir ma colère. Son corps sursauta au fur et à mesure que la sensation grandissait en elle, elle ne pouvait plus échapper à ce qui se présentait à elle et elle se laissa aller, secouant, secouant puis « ohhhmmmmmm ». L'orgasme a éclaté à l'intérieur d'elle, la faisant partir, une vague après vague de gémissements a quitté sa bouche alors qu'elle frissonnait dans ma main. L'humidité jaillissait de ses lèvres et trempait mes doigts.

Et puis elle est revenue à ma bite, l'orgasme était terminé pour l'instant et elle essayait de me faire jouir. Sa tête commença à s'incliner d'un côté alors qu'elle luttait pour continuer à avancer. « Elle ressent les effets de la boisson », me dis-je alors qu'elle ralentit son rythme et lève la main droite pour se stabiliser. Sa main gauche vient se poser entre moi et son frère et son ongle s'enfonce dans ma chair. Son mouvement de tête ralentit en rampant alors qu'elle se bat pour continuer; elle le lèche toujours avec sa langue et semble toujours vouloir m'achever avec une éjaculation. Sa main gauche s'enfonce un peu plus profondément dans ma jambe et je ressens un peu d'inconfort, "Je vais devoir déplacer sa main ou je vais perdre mon érection" Je pense que je commence à lever sa main, il n'y a pas résistance et je laisse tomber sa main plus loin.

C'est alors que c'est arrivé, quand le côté le plus sombre de moi est venu dire bonjour. Le moment où toutes vos habitations vous quittent enfin et où le plaisir charnel prend le dessus. Sa main s'était posée sur la jambe de son frère, juste au-dessus du genou. Mon mouvement de sa main l'avait poussée à accélérer son rythme et elle a de nouveau repris un peu de rythme de haut en bas. Ma main se posa juste sous son bras alors que j'attrapais son sein une fois de plus mais il m'arriva aussi de faire légèrement tomber son bras en avant dans le processus. Sa main remonta jusqu'au haut de la cuisse de son frère, elle ne la recula pas. J'ai replongé mes doigts dans sa chatte d'une main et j'ai "accidentellement" attrapé son bras à nouveau avec mon autre, envoyant sa main complètement dans l'entrejambe de son frère. Elle ne l'a toujours pas reculé alors qu'elle avalait joyeusement ma bite. Son jus a commencé à remonter et je pouvais sentir son corps se préparer pour un autre orgasme. Son corps se tendit, sa main droite agrippa le canapé et sa main gauche agrippa la bite de son frère.

Ok, maintenant je devenais vraiment excité par ce qui se passait et je savais que mon apogée arriverait bientôt si je ne pensais pas à quelque chose de différent. J'ai regardé sur le côté et j'ai pu voir qu'elle tenait toujours ses frères flasques, ou était-ce, la bite. Je poussai à nouveau son bras vers l'avant et elle tenait toujours sa queue. J'ai de nouveau poussé du coude, cette fois elle a bougé une autre fois après que je m'étais arrêté. La bite de son frère a commencé à prendre vie, et elle l'a toujours gardée. J'ai enfoncé mes doigts plus profondément dans sa chatte et elle a laissé échapper un gémissement. Ma main massa sa poitrine et je poussai à nouveau son bras. "Putain de merde", mon esprit était émerveillé, non seulement elle tenait toujours la bite de son frère dans sa main, mais elle avait maintenant commencé à la tirer lentement de haut en bas, le bas du pyjama était serré avec sa forme. "C'est fou", me suis-je dit en regardant sa tête bouger de haut en bas sur ma bite et sa main monter et descendre sur la bite de son frère à travers le pyjama. J'attrapai son poignet et le tirai jusqu'au ventre de son frère. J'étais sûr d'avoir ressenti un peu de déception en le faisant, mais elle n'avait manifestement aucune idée de ce que j'allais faire. J'ai ramené son poignet sur l'abdomen de son frère et je l'ai enfoncé sous son bas de pyjama. Sa main continua jusqu'à ce qu'elle se referme sur sa queue, la renversant sous le tissu alors que les fesses tombaient devant ses couilles.

"Baise-moi", pensai-je en regardant la tête de ma femme se balancer de haut en bas sur ma bite et sa main monter et descendre sur ses frères. Ses testicules ont donné un frisson alors que sa queue s'étendait aussi loin qu'elle pouvait aller et pendant quelques minutes nous en recevions tous. La bouche de ma femme a commencé à ralentir sur ma bite et sa main a commencé à ralentir sur ses frères. Elle s'est levée et m'a regardé, pas un instant en remarquant la bite dressée de son frère dans sa main, puis elle s'est avancée, écartant les jambes et alignant sa chatte pour s'empaler sur ma bite. Elle est descendue en un seul mouvement alors que ma bite se précipitait pour remplir son trou, il y avait tellement de lubrification maintenant que j'avais l'impression que ma bite avait été poussée dans un seau d'eau. 'Hmmmmmm' cria-t-elle en soulevant puis en se rasseyant sur ma bite. Sa main tenait toujours la bite de son frère et alors que je sentais une autre poussée d'orgasme se répandre dans ses entrailles, elle accéléra son rythme en tirant la bite de son frère, de haut en bas, de haut en bas, le laissant presque aller plus d'une fois. Puis elle est arrivée à un autre arrêt.

"Laisse-moi te baiser le cul" dis-je en bordant les bords de ses portes arrière, en enfonçant facilement un puis deux doigts. Elle n'a pas semblé comprendre ce que je disais jusqu'à ce que je commence à déplacer son poids sur le côté, du côté de son frère. Sa main quitta son sexe alors qu'elle se stabilisait et venait se poser sur sa poitrine, avec son visage. Ma bite glisse hors de sa chatte alors que je glisse à ses côtés. Son visage se lève vers ses frères alors que je prends position derrière elle ; ma bite se dirige vers cet endroit charmant que j'aime visiter chaque fois que je le peux. Je sens la pointe entrer, il n'y a pas de résistance. Je me glisse plus loin. Sa main repose sur la bite de son frère et prend une prise. Dans Je glisse plus loin, c'était aussi facile que si elle l'avait lubrifié auparavant, et à peu près à mi-chemin, je me suis arrêté. Puis je recule et je peux sentir son anticipation à mon retour imminent. De retour je viens, à mi-chemin en elle et elle crie de plaisir. Encore une fois dehors puis dedans. Et encore une fois, sa main agrippant fermement la bite de son frère mais ne bougeant plus de haut en bas. J'essaie de lui donner un coup de coude pour qu'il recommence à bouger mais il tient toujours. 'Ok' je pense 'essayons de voir si elle va laisser tomber sa bouche dessus' et je commence à pousser son corps vers le bas et vers la gauche. C'est alors que la dernière chose époustouflante s'est produite, elle n'a pas baissé la tête comme je l'avais prévu, mais à la place, elle a secoué son corps vers la gauche, sa jambe gauche a cédé et je me suis retrouvé à devoir nous tenir tous les deux jusqu'à ce que elle a finalement posé sa jambe en arrière sur le canapé, de l'autre côté de la jambe droite de son frère. Elle se bouscula pour se tenir debout tandis que moi aussi je déplaçais ma jambe vers le côté droit de ses frères. Nous étions maintenant directement devant lui, ma bite à mi-chemin dans son cul et ses seins et plus encore son mamelon reposant sur les lèvres de son frère. Sa chatte se tenait à seulement deux pouces au-dessus de sa bite dressée et elle gémit lorsque ses lèvres touchèrent ses mamelons, ils se séparèrent légèrement et le mamelon entra dans sa bouche. Ma bite se déplaçait lentement dans et hors de son cul, juste assez pour qu'elle le veuille davantage et elle recula légèrement pour essayer de l'attraper plus rapidement. Ma main a atteint son clitoris alors que j'essayais de l'amener à un autre point culminant. Je pouvais sentir la bite de son frère frôler le dos de ma main, puis à nouveau. Son orgasme était presque là, alors elle se tenait debout contre mes poussées, mais mes doigts ont retrouvé cet endroit idéal et je pouvais sentir son corps se tendre alors qu'elle essayait d'empêcher son orgasme de se concrétiser. Elle a glissé un peu et elle s'est abaissée d'environ un pouce, la bite de son frère appuyait maintenant fermement sur le dos de ma main et sa respiration était presque au point de souffler. J'ai retiré ma main de son clitoris et j'ai laissé la bite de son frère atterrir à l'ouverture de sa chatte. Elle essayait de résister mais son orgasme était tout sauf sur elle. Mes jambes se sont stabilisées et j'ai enfoncé ma bite complètement dans son cul, les boules profondément. Nous étions enfermés, son orgasme avait déjà commencé et il n'y avait rien qu'elle puisse faire alors que je tirais nos deux poids vers le bas. J'ai senti la pression à travers ses murs alors que la bite de son frère s'enfonçait dans sa chatte, il ne lui restait nulle part où aller mais profondément dans son ventre. Son corps était un fouillis de mouvements alors que son orgasme la traversait, le fait qu'elle avait maintenant deux bites enfouies au fond d'elle la remplissait à un point où elle se souciait peu ou pas de la façon dont cela se passait et elle gémissait fort et sans retenue. Elle se releva, puis s'affaissa, puis de nouveau, de haut en bas. Elle a fait cela pendant les quelques minutes suivantes alors que son orgasme continuait à monter et descendre, de haut en bas et à chaque fois elle gémissait avec un plaisir total.

Puis l'inévitable a commencé à se produire, ça a commencé par un tic, puis un autre. Her brothers cock was about to explode and she must have felt it too as she began to rise a little higher, nearly off of him. ‘not when it is so close’ I think to myself as I drive us both back down hard, balls deep into her goes her brothers cock again. She tries to lift clear again, her brothers cock is twitching madly inside her through the wall and I can feel the building of yet another orgasm in my wife’s insides. Up she tries to get again, this time there seems a little bit more of urgency to her to get off his cock, but it’s no use as I bring us back down and this time I hold her down, balls deep on her brother’s cock. I can feel it all as her brothers cock unloads wave after wave of cum into her pussy, its length pulsing as it stretches for her deepest innards. She lets go and her orgasm consumes her, she’s almost fitting from the pleasure as she hunches herself inwards, her brothers cock still unloading its payload as she moans with each blast of cum.

..........

Not to be left out I begin to thrust back into her ass, still holding her body downward onto her brother’s cock. There’s that build up of pressure that everyman knows, that point at which you have no control of what happens next and your basic instinct takes over. My balls began emptying all that remained of the cum that was left inside me, shooting with an added power that pushed my cum deeper than I think it had ever gone before.

There we sat for what seemed like an age. My cock in her ass and her brothers inside her pussy, there was no space left inside her and our combined cum loads had begun to ooze from her lips and ass. Ashley slumped forward onto her brother and began to breathe a little slower, she was spent and now she was going to go to sleep.

“Ashley...Ashley, it’s time for bed” I say as I pull my flaccid cock from her ass, cum dripped out and onto her brothers balls.

“bedded” she echoed as her brothers cock slipped from her pussy.

I managed to lift her up and I carried her to the bedroom, her pussy and ass glistened as I laid her down on the bed and a trail of cum spotted the floor behind us. I placed the quilt cover over her and returned to the living room. Her brother still sat in the exact same place and still looked dead to the world. And I also noticed that the Pyjama bottoms had not returned to covering his flaccid cock, the cock that was glistening just as much as my wife’s ass and pussy. ‘Shit that can’t stay like that’ I thought to myself as I contemplated what I could do about it. My wife’s Pyjama top was still lying on the floor with her bottoms and panties, they were dirty now and she would have to wash them. Without thinking too much about it I picked up the top and put it over Matt’s cock, rubbing as much of the juices and cum off of it as quickly as I could. I’ve never felt another man’s cock in my life, and after having to clean my brother in laws cock I think we are all a little too homophobic as men, or heterosexual men I should say. I’ll never suck one and I wouldn’t be touching it if I didn’t have to but at the end of the day it’s the exact same as when I touch my own. It’s soft and lifeless when flaccid and obviously filled with the same blood as my own when erect.

I left him sitting there after I had cleaned him up, maybe it was just my sordid imagination or not but I was sure he had a satisfied expression on his face. I did however also leave a half empty glass of vodka in his hand, just to remind him of how drunk he was when he woke up. I returned to the bedroom and closed the door. My wife was fast asleep and snoring quietly, as she often does when we have a drinking session. I got into bed, forgetting until I did that I was completely naked myself. I snuggled up to my wife and before I could count to ten sheep I was fast asleep myself.

Le lendemain matin

Daniel

Good morning my love” I say as I open my eyes and feel my wife’s breast upon my chest. She had snuggled up to me in the night.

“Ohhh, good morning” she says with a little squint of her eyes. She had a hangover.

“Did you have a good night last night” I ask as I try to gage how much she remembers. She scrambles around under the covers.

“I see that you had a good time...I will get you back tonight” she says as she rests her hand on my chest. She smiles and gives a great big yawn.

“So you can’t remember anything can you” I ask. If she did I don’t think she was going to tell me just then.

“Marvin Gaye was singing and then I kissed you...and then I woke up to you saying ‘good morning’...a good night” she replies as she looks to the bedroom door. “Did Matt stay after, I can’t remember seeing him after my bath, or was it before Marvin Gaye...I can’t remember”

“You little piss head” I say as I slap her ass. She groans and tries to kick me out of bed.

“I’m getting up” I say as I drop out of the bed and land on my feet. “I’d better go check on Matt” I say as I put on some fresh Pyjamas and head to the door.

Matt is still in the same position I left him in the night before as I enter the living room, “you awake there Matt” I ask as I give him a shake. The glass falls out of his hand and he springs to life.

“Holey shit...I was fucking wacked last night” he says as he tries to stop the glass from emptying its contents onto the sofa. I get to it first.

“Crap...what’s the time” he asks.

“About nine thirty and it’s a Sunday” I reply wondering why he is looking so anxious. ‘Maybe he remembers something’ I think to myself and start to panic a little.

“I have to see a man about a job” he replies as he jumps to his feet. My face says ‘yea ok’ as I doubt his words.

“No I’m being serious...I have to see a man about a job in town in thirty minutes he says as he looks for his dirty clothes.

“You can’t wear them there sodden through with wine” I say as I go to the bedroom for some of my own clothes. My wife has gone back to sleep and doesn’t notice me going through my clothes.

I return with a nice shirt and some clean trousers for him. Minus any boxers. A pair of smart shoes and he looks half decent again.

“I’m so sorry to run out on you both like this but I have to get this job” he says as he races for the door.

“Do you want me to order a cab” I ask

“No need I can drive now” he says as he heads out the door. Before I could argue the fact that he was most probably well over the limit still he was gone. Jumping into his car and was off flying down the street. We found out later that he was telling the truth and he did actually get the job.

My wife got up a little later and was taking a shower as I prepared breakfast. I entered and found her washing all the dirtiness of the night before from her body, her ass glistened under the flow of water and I found myself entering the shower with her.

“didn’t you get enough last night” she asked as I slid my fully erect cock between her legs, her pussy was still ready and waiting for more and my cock was all too eager to get another go. We fucked a few more times that day and did it in every room, and every style.

A little while later

Daniel

“I hope she’s in a better mood today” I think to myself as my car rolls into the drive. It had been almost three months since that awesome night but for the last few weeks she’s been up and down with her emotions like a fucking yo yo. First she wants to fuck my brains out and then as quick as a flash she hates my guts. What the hell did I do I often think these days as I park the car on the drive. I see the curtains move.

Ashley

‘I can’t believe it’ I keep thinking to myself. I know I have been a bit of a bitch to him at times lately but now I know why. Her he comes, try not to get too excited as to ruin the surprise.

Daniel

I open the front door and she is waiting in the hall for me. ‘Is this a good day or a bad day’ I think to myself as she stares at me entering the house.

“Hi, my love. Love of my life” she says. Obviously she is happy today; thank fuck, but what has gotten her so happy?

“Everything ok” I ask

“Everything is perfect” she replies as she bounds down the hall and plants a big kiss on my lips. je souris

“What’s got you so happy...have we won the lottery” I ask as I draw a blank as to what has gotten her so happy.

“Nope” her eagerness to tell me is making her bubble with delight, “something better”.

“Ok” I reply wondering what kind of pills she’s on.

“I went to the doctors today...and guess what he said” she says giggling.

“You got some pills” I reply. I wanted to say you needed them but I wasn’t quite at that stupid a stage yet.

“Nope...I’m pregnant” she blurted out and came rushing in to hug me again. I was so happy and excited too at the announcement I will agree.

“That couldn’t have been long... I thought you had a period last month. It’s only a month or two then, we have to plan” I reply as I begin thinking of the changes we would have to make before a baby could come here to live.

“Nope...three months the doctor says. I told him about the night we got hammered and the amount of sex we had the next day. ‘That could do it’ he said” her voice filled with excitement.

“Oh great” I reply as I think of the sex we had that day. “Oh shit’ my mind adds as I remember what went down the night before.

Only I myself remember what went down that night. Matt has finally gotten himself a steady girlfriend who gets on great with Ashley. He still has that job that he got that day after. So I say ‘Who am I to kill the dreams of my wife and destroy what good can come of the present lives we have built’.

We all have skeletons in our closets and we all do some fucked up things in our lives. It is not for us to be judged by the laws of man as we take our final breaths of life on this earth and I hope that with all the good we do from now, until the end of our days, that that great pendulum in the sky will rock an ever so gentle tilt in the favour of LOVE, in all its ways!

The end.

Articles similaires

Devenir Zoé

Ma future épouse, Annie, avait pris un emploi à l'extérieur de la ville et je ne la voyais que toutes les deux semaines environ. Elle me manquait tellement. Elle et moi étions devenus amants à distance. Elle devait prendre un vol de retour vendredi soir. J'allais chercher son fils Zakk à son dortoir et nous allions tous les deux la chercher à l'aéroport et profiter du week-end ensemble. Zakk est dans sa première année d'université, il étudie pour devenir maquilleur pour la scène et l'écran. Lui et moi n'avons pas vraiment appris à nous connaître et ce devait être le week-end...

1K Des vues

Likes 0

La soeur de la femme est la pute du bureau!

Ce n'est pas exactement une histoire normale que vous trouverez sur xnxx. J'ai trouvé ceci posté dans un forum avec un tas de commentaires de jugement. Il suffit de le republier pour que les gens en profitent. L'affiche originale affirme que tout cela est vrai et qu'il a changé les noms. La sœur de ma femme est la pute du bureau et son père l'a obligée à le faire ! Katie a toujours tout partagé avec moi et le cheminement de carrière de sa sœur est devenu un sujet dont nous discutons au lit. Rosie a toujours eu un corps délicieux mais...

850 Des vues

Likes 0

Pris en flagrant délit_(0)

Pris la main dans le sac Cette expérience a impliqué ma connaissance Ben. Je dis connaissance parce que je ne l’ai rencontré qu’une seule fois auparavant, nous parlions à peine et il n’avait pas vraiment de lien avec moi – c’était le fils de mon amie aînée Vicky. Je connaissais Vicky parce que je faisais du bénévolat dans son animalerie, et même après avoir terminé, nous restons encore aujourd'hui de solides amis. A cette époque, j'avais 15 ans et Ben 13 ans. Vicky m'a invité à un barbecue pour fêter son anniversaire, donc avec beaucoup d'autres personnes, j'ai accepté, j'étais le...

275 Des vues

Likes 0

Samantha et Kaylee_(0)

J'avais une voisine nommée Kaylee qui était magnifique. Elle était grande, athlétique et avait un corps ferme. Probablement environ 120 livres. peau bronzée, cheveux châtain foncé. Elle a définitivement retenu mon attention. Ce n'était pas une salope, elle était plutôt une taquine. Nous sommes allés dans le même lycée. Je l'ai beaucoup vue, mais nous n'avons pas beaucoup parlé. Tout chez elle était fascinant, la façon dont ses cheveux étaient longs et avaient la bonne quantité de boucles, ses jambes, sa silhouette sexy, elle avait même des fossettes au-dessus de ses fesses que je pouvais voir quand elle était en bikini...

262 Des vues

Likes 0

La camionnette - Baiser ma femme

Un soir, ma femme et moi dînions, le sujet d'un de nos fantasmes est venu. On l'appelait la camionnette. C'était un fantasme récurrent pour nous de ramasser plusieurs mecs et de les faire baiser ma femme à l'arrière d'une camionnette. Cette fois, nous avons décidé de le faire, nous avons donc attendu le week-end. Nous avons loué une camionnette blanche pour la nuit et sommes allés au centre-ville à la recherche de quelques beaux mecs en bonne santé. Elle portait une mini-robe noire décolletée et avait un lit fait dans le dos. Nous avons roulé un peu et sommes tombés sur...

1.9K Des vues

Likes 1

Fantaisie de déploiement

Je veux tout vous dire sur mon déploiement en Turquie. J'étais seul et je n'avais pas envie de faire comme tous les autres gars. Tu sais parler à des filles du côté de l'état en espérant que je pourrais organiser quelque chose pour mon retour. J'étais dans une chambre avec 8 gars dans 4 lits superposés, et je voulais trouver quelqu'un qui était en poste ici avec sa propre chambre. Peut-être même une maison. Je suis donc allé sur le groupe de vente de garage sur Facebook et j'ai commencé à chercher un ami dans la liste des membres. Qui sait...

2.4K Des vues

Likes 0

Sissy Lucy rencontre son papa

J'ai la fin de la vingtaine et je gère un restaurant/bar local. Je mesure 5 pieds 8 pouces et je suis mince avec des traits assez féminins. Pour la plupart des gens, je ne suis que Tom, un gars ordinaire qui a des copines occasionnelles, aime une bière et regarde le football. Pour mes amis les plus proches, je suis Lucy, une salope de poule mouillée qui aime la bite. Récemment, j'avais trouvé un papa en ligne. C'était un homme plus âgé et plus expérimenté. Nous avons commencé à discuter et je lui ai envoyé des photos coquines et des clips...

774 Des vues

Likes 0

L'histoire vraie de ma vie : chapitre 1

Un certain nombre de personnes m'ont demandé de raconter l'histoire de ma vie depuis que j'ai fait allusion à certaines de mes expériences inhabituelles. Je pense donc que le meilleur point de départ est la nuit qui a mis fin à mes 10 ans de mariage. C'était un vendredi soir et mon mari Tim est rentré ivre. C'était devenu sa pratique habituelle depuis deux ans. Il a affirmé que son patron lui causait un stress accru et qu'il devait s'arrêter avec les gars pour se détendre. Au début, il rentrait à la maison un peu éméché quand j'allais mettre notre fils...

752 Des vues

Likes 0

Faire de Lord Ablington un héritier

J'étais toute la journée à attendre le déjeuner quand j'ai appris la terrible nouvelle : Alan Lord Ablington était tombé de cheval lors de la chasse du lundi matin et était complètement mort. Tommy Goodfellow s'était arrêté ce mardi matin alors qu'il se rendait à Abbotsford pour nous parler de mon ancienne connaissance avec Lady Ablington. J'ai ressenti un mélange d'émotions. Lord Ablington avait récemment courtisé puis épousé mon amie d'enfance, Miss Amy Merry, à qui je restais immensément attaché, on ne pouvait pas lui en vouloir, Ablington possédait la majeure partie du village et bien plus encore tandis que ma...

767 Des vues

Likes 0

Débutant en bondage

Maria serra les dents lorsque le maître du bondage encapuchonné se présenta – non pas par son nom mais en établissant son contrôle total sur ma femme. Elle se tenait silencieusement devant lui, complètement nue, se soumettant à toute humiliation qui lui serait infligée. Il avait commencé par passer ses mains sur son corps, s'attardant sur ses énormes seins, écartant ses jambes pour pouvoir passer entre elles. Belle chatte serrée, pour une salope, avait-il grogné. Maintenant, il a intensifié ses efforts. Il balança sa main avec un mouvement arrière complet, se connectant à son sein gauche. La gifle résonna dans la...

256 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.