L'ami de ma mère_(1)

133Report
L'ami de ma mère_(1)

L'ami de ma mère

J'avais presque 11 ans quand c'est arrivé pour la première fois.
Ma mère possédait une petite cabane d'été de deux pièces dans une ancienne station balnéaire. Sa meilleure amie, Anne, qui vivait chez nous, avait aussi un jeune fils, Rob, il n'avait que 8 ans. Anne restait dans notre chalet toute la semaine pour que nous, les enfants, puissions passer des vacances et ma mère descendrait sur le fins de semaine. Donc toute la semaine nous serions là seuls avec Anne. Anne avait environ 40 ans à cette époque. Des cheveux noirs, une belle apparence et une femme robuste.

Une nuit environ un an auparavant, à la maison, j'ai veillé tard parce que je savais qu'Anne prenait un bain après que nous étions au lit. Maman était au travail et Rob dormait. Je me souviens d'être debout à la porte de ma chambre et d'avoir regardé Anne alors qu'elle entrait nue dans la salle de bain pour prendre un bain devant ma porte. Elle avait de gros seins lourds avec de gros mamelons rougeâtres et j'étais ravi de voir de vrais seins matures comme ça. Anne était la première que j'avais même vue. Je l'ai entendue entrer dans le bain.
J'ai attendu un moment, puis j'ai fait semblant d'aller pisser et je suis entré dans la salle de bain. Anne était dans la baignoire, nue dans son corps glorieux, ses seins tout brillants et savonneux. J'ai fait semblant de ne pas l'avoir remarquée parce que j'avais tellement sommeil mais je ne pouvais pas faire pipi parce que mon dink avait gonflé alors j'ai fait semblant. Je suis retourné dans ma chambre et je me suis endormi. Depuis lors, j'ai eu une convoitise pour Anne. Oui, même à 10 ans.

Dans notre cabane, je jouais souvent à des jeux sexuels sur la plage avec d'autres jeunes filles en vacances, mais cela ne valait généralement rien, sauf que je me branlais dans les buissons. Les filles de mon âge n'avaient pas de seins et j'adorais les gros d'Anne. Les filles ont aimé voir une bite pour la première fois et la mienne mesurait déjà presque 6 pouces de long ! Je l'ai montré chaque fois que je le pouvais, essayant de faire en sorte qu'une fille le touche. Mais cela n'arrivait presque jamais.
La cabine avait une grande chambre avec deux lits superposés et un lit double escamotable. Il y avait aussi une petite salle de bain et une cuisine. Rob avait la couchette du bas et moi celle du haut tandis qu'Anne dormait de l'autre côté de la pièce dans le grand lit.

Une nuit, le petit Rob dormait et j'étais dans mon lit superposé du haut, essayant de dérouler mon pyjama avant d'aller dormir. Anne était dans son lit d'en face en train de lire un roman avec une petite lumière allumée. Alors que je tripotais mon pyjama et que j'enlevais mon short pour y entrer, j'ai commencé à avoir une érection. Essayer d'abord de le cacher, puis vouloir qu'Anne le voie. J'ai tripoté les vêtements pendant trop longtemps et il devait être évident que je montrais ma bite à Anne. À un moment donné, elle posa son livre et regarda de l'autre côté de la pièce ma jeune bite tendue.
Cela ne m'a envoyé que dans un énorme frisson palpitant et je me suis affiché pour elle en essayant de faire comme si c'était accidentel et je ne savais pas qu'elle pouvait le voir. Ma bite a semblé grandir d'un pouce supplémentaire en la regardant! Au bout d'un moment, je me suis glissée sous les couvertures et j'étais presque endormie quand Anne a éteint la lumière. Je pensais qu'au moins dans l'obscurité, je pourrais me branler sous les couvertures.

C'est à ce moment-là que j'ai eu mon idée cérébrale. Je pensais que c'était assez intelligent pour un enfant de presque 11 ans. Au bout d'un moment, j'ai soigneusement glissé du lit superposé, je me suis approché du lit d'Anne et lui ai chuchoté que j'avais un peu froid et que je pouvais me blottir contre elle pendant un moment pour me réchauffer. Elle a répondu que ce n'était pas grave si j'avais froid et a écarté ses couvertures pour moi.
Maintenant, mon cœur battait la chamade alors que je me rapprochais d'elle. Gawd elle était chaude. Je me suis blotti contre elle, sentant sa nuisette comme moi et je savais qu'elle ne portait ni soutien-gorge ni culotte en dessous. Bien sûr, je voulais la sentir partout, mais je savais que cela ne pouvait pas être évident. J'avais aussi peur de jouir en touchant une belle femme mature de 40 ans aux gros seins! Ma bite était très dure tout ce temps et je l'avais glissée entre mes jambes pour qu'elle ne la sente pas.

Elle était très détendue à côté de moi et respirait silencieusement. J'ai fait semblant de m'endormir et j'ai laissé une main se déplacer sur son gros sein. Gawd, c'était le frisson de ma jeune vie jusqu'à présent ! Tenant un de ses énormes seins ! J'ai dû serrer mes jambes ensemble pour empêcher ma bite excitée de jaillir! Son sein était trop gros pour même y mettre ma main ! Je voulais me lever et me branler tout de suite, mais je savais que je ne pouvais pas lâcher son joli sein. Ma main n'en couvrait qu'environ un tiers. Je reste allongé là à me demander ce que je dois faire ensuite. Ma bite palpitait d'être si près d'eux et j'étais inquiet qu'elle le sente contre elle.

Anne a commencé à respirer plus régulièrement. Elle dormait je pensais. Mais même alors, je savais qu'elle avait dû ressentir la tension sexuelle. J'étais presque en délire de plaisir et d'excitation. Allongé à côté d'une femme plus âgée que je trouvais si sexy. J'ai laissé mes jambes s'écarter parce que mon dink me faisait mal d'être réprimé.
Alors qu'Anne continuait à respirer régulièrement, j'ai commencé à déplacer distraitement mon doigt sur son mamelon, comme si je tremblais dans mon sommeil. Je ne pense pas l'avoir imaginé, mais elle s'est arrêtée un instant comme moi, puis j'ai senti sa respiration s'accélérer. Même le pouls de mon doigt battait. J'espérais qu'elle ne pouvait pas sentir mon propre cœur battre si fort.

Je me déplaçai très furtivement pour mettre ma main sous son haut de nuisette et me tortilla bientôt assez pour avoir maintenant sa poitrine nue dans ma main, le mamelon dans ma paume. J'ai presque eu un orgasme rien qu'à ça ! Ma bite était sur le point de jouir toute seule et je bougeai légèrement, lui permettant de toucher sa cuisse. Elle a poussé un soupir comme si elle dormait mais a laissé sa main glisser sous les couvertures jusqu'à ce que le dos de sa main chaude touche mon sexe. Cela a envoyé des ondulations en moi. Je voulais baiser sa main et elle l'a même légèrement tournée et la tenait soudainement! Ma bite tenue par ses doigts s'enroula autour d'elle ! Mes frissons venaient à chaque respiration. Bien sûr, Anne ne reconnaissait rien d'autre qu'elle rêvait peut-être dans un profond sommeil. Elle pouvait sûrement le sentir palpiter !

J'étais extatique. Mon cœur battait assez pour nous faire rebondir tous les deux hors du lit. Je savais qu'Anne ne pouvait pas me toucher sciemment d'une manière sexuelle. Mais je me demandais si elle feignait de dormir elle-même ?
J'étais tellement sexy à ce moment-là que je ne pouvais de toute façon pas contrôler ce que je faisais. J'ai continué à caresser son magnifique sein et elle a poussé un autre énorme soupir et s'est tournée vers moi. Son haut de nuisette s'ouvrit et ses deux seins étaient maintenant juste devant mon visage.
Anne respirait régulièrement alors que je retirais lentement sa chemise de nuit et libérais ces énormes seins blancs. J'étais presque en délire de plaisir secret.
J'avais vu assez de magazines pornos de mon père pour savoir que tu les suçais quand ils étaient là pour toi. Il était parti depuis longtemps maintenant, mais son héritage a laissé ces magazines pour que j'apprenne à sucer, baiser et sexe ! Maman n'a jamais su que je les avais trouvés.

J'ai finalement tenu un sein à deux mains et j'ai commencé à sucer doucement le mamelon. J'étais au paradis. Je suis un homme du sein depuis! La chaleur d'Anne était maintenant intense et ma bite palpitait. Elle continuait à respirer régulièrement et semblait toujours dormir. Son emprise sur ma jeune bite lancinante semblait se resserrer. J'avais peur que si elle se réveillait, elle me renverrait à ma couchette. SI elle dormait du tout.
Cela ne m'est jamais venu à l'esprit à l'époque, mais si elle aimait ce que je faisais, elle ne pouvait pas me faire savoir, ni à personne d'autre, qu'elle en était même consciente.

J'ai finalement déplacé une main vers sa cuisse chaude et j'ai commencé à frotter d'avant en arrière jusqu'à ce que je soulève sa nuisette plus haut, me déplaçant furtivement vers le haut et que je puisse mettre mes doigts sur sa chatte ! C'était le paradis. Les poils de sa chatte rêche étaient merveilleux. Les filles avec qui j'avais joué jusqu'à présent dans ma vie n'avaient presque pas de cheveux. La chatte d'Anne était un merveilleux buisson dense! J'ai commencé à le caresser doucement, il était humide et glissant, et mon doigt n'arrêtait pas de glisser dans la fissure humide. Gawd c'était fabuleux.

Le pouls d'Anne battait plus fort maintenant, je le sentais à ses seins. Sa chatte était maintenant dans ma main avec mon doigt à la fente. Maintenant, je savais que j'allais essayer d'y mettre ma bite. Je me rapprochai tranquillement. J'ai essayé de lever mes hanches sur sa cuisse. Mais avait peur qu'elle se réveille. Le clair de lune a commencé à entrer par la fenêtre au-dessus et j'ai baissé la couverture pour voir les seins d'Anne. Ils étaient en fait gros et flasques, je ne savais pas ce que c'était que des années 40 à l'époque mais c'étaient eux, les mamelons aussi larges que des dollars en argent à l'époque, je les trouvais magnifiques ! Je les ai sucés tour à tour. Sa main bougea à nouveau et maintenant elle ajusta sa main sur mon sexe, se refermant autour de lui, respirant toujours comme si elle dormait. Je pouvais sentir une poussée arriver et j'ai essayé de me retenir, mais c'était bien trop agréable et excitant. Une femme adulte bougeait sa main de haut en bas sur ma bite !
En moins d'une minute j'ai giclé mon liquide. C'était la plus grande sensation sexuelle que j'aie jamais ressentie !

Et le meilleur orgasme que j'aurais pu imaginer ! Elle DOIT avoir été éveillée pour faire ça mais est restée passive alors que je respirais fort et essayais de calmer mon cœur. Mais ma bite ne descendait pas, restait juste dure pendant que la vue de ces seins me stimulait.
J'ai essayé de me déplacer de différentes manières pour mettre ma bite humide dans cette chatte sombre, mais sans la monter et la faire se réveiller, c'était impossible.
J'ai caressé sa fente de chatte plus, laissant maintenant mes doigts glisser dans et hors de ce joli trou glissant et chaud. Ma tête tournait. J'ai goûté un doigt et je me suis demandé ce que ça ferait de lécher une chatte comme dans les magazines ? C'était comme une texture d'huile d'olive. Ma bite est devenue encore plus dure et semblait encore plus grosse!

Anne a soudainement respiré profondément et s'est tordue, comme si elle dormait maintenant profondément, m'a tourné le dos, me privant soudain du plaisir de ses gros seins juteux. Pendant un moment, je ne savais pas quoi faire jusqu'à ce que sa main tombe derrière son dos et touche à nouveau ma bite encore dure.
Je tremblais d'excitation maintenant. Pensant que je devrais essayer de baiser sa main. Je me suis déplacé vers l'avant jusqu'à ce qu'elle tienne fermement ma bite et rapproche son arrière. J'ai soudainement eu l'idée.
Je me suis rapproché et l'ajustement était parfait, en cuillère avec cette merveilleuse femme de 40 ans, la fille de 11 ans était sur le point d'avoir sa toute première baise parfaite !

J'ai glissé si facilement en elle. Il faisait si chaud là-dedans et si glissant. J'ai essayé autant que possible d'être lent et de lui donner du plaisir aussi. Je l'ai poussé aussi loin que possible. Mais pousser ma bite dans sa merveilleuse chatte était bien trop et ça s'est vidé de lui-même une fois de plus, ce qui m'a coupé le souffle et une vague a irradié à travers moi. C'était incroyable et tellement délicieux.

Ma tête tournait mais j'ai décidé d'essayer de lécher cette chatte parfois elle semblait si grosse, douce et malléable. Je savais que j'avais besoin d'avoir les lèvres de sa chatte juste sur toute ma bouche. Anne a finalement soupiré et s'est retournée sur le dos, sa main agrippant à nouveau ma bite ramollie, ignorant l'humidité et mon sperme collant.

Je réfléchissais déjà à comment je pourrais recommencer demain soir. Mon premier était le frisson d'une courte vie et une dépendance dont je n'allais jamais me remettre.

Je me suis blotti dans ce fabuleux corps chaud et je suis tombé dans un sommeil merveilleux avec des fantasmes de rêve garantis pour toujours !

Partie 1

Articles similaires

Papas Filles

Papas Filles Eh bien, pour commencer, j'ai 40 ans, je suis veuf depuis 5 ans, ma femme est décédée dans un accident de voiture. Mes parents sont morts et tout ce qui me reste est 1 enfant ma jolie fille et ma soeur et ses deux enfants. Ma fille a 20 ans maintenant et vit en ville, avec ma sœur. Après la mort de ma femme, nous avons tous les deux cherché à rester seuls, même si mes souvenirs de ma petite fille afflueraient encore. Par contre, ma sœur a 32 ans et a 2 filles, seule, son mari est décédé...

189 Des vues

Likes 0

Pourquoi les choses m'arrivent-elles toujours

Pourquoi les choses m'arrivent-elles toujours Avant de commencer, je me rends compte qu'il n'y a pas beaucoup d'hommes qui courent avec une bite de 12''. Et j'ai donc qualifié cela de fantasme et de farce. Assez dit maintenant à l'histoire. Je m'appelle Samuel Longfellow, je suis propriétaire de l'une des plus grandes sociétés de sécurité de l'État. C'est ainsi que je gagne mon argent (sept chiffres par an). Ma passion est la recherche sur la faune et j'ai une bourse au collège local. Je fais mes recherches sur ma ferme de 680 acres. Maintenant, ma chute est que j'ai été maudit...

1.1K Des vues

Likes 0

Vengeance en Chine

Jack était énervé. Encore. Une fois de plus, son employeur chinois l'avait trompé. Non seulement son salaire était en retard, encore une fois, mais ce bâtard avait inventé des déductions à la con. Jack était coché. Il n'était en Chine que depuis six mois et avait passé par trois employeurs. Chacun d'entre eux l'avait trompé d'une manière ou d'une autre. Personne ne l'avait jamais payé à temps. Personne ne l'avait jamais traité de manière amicale. Ils le traitaient tous de rien. Juste un autre étranger à attirer en Chine et à tricher. Jack avait pris sa décision. Demain, il traverserait le...

319 Des vues

Likes 0

Au milieu du milieu de septembre

Pour aucune raison particulièrement fascinante, je me suis retrouvé à rester avec ma tante Renée. Au cours du mois à venir, soit je retournerais dans l'Est, soit j'emménagerais dans l'appartement en copropriété que ma mère était en train d'acheter, juste au cas où j'aurais besoin d'un peu de temps libre. « Je savais déjà que j'avais besoin de temps tampon. J'avais aussi besoin de temps tampon pour lui expliquer pleinement la situation. J'avais, à un moment donné, compris qui j'étais censé être et plus tôt je pourrais y arriver et arrêter d'être qui j'étais actuellement, mieux ce serait pour moi et pour...

1.3K Des vues

Likes 0

La camionnette - Baiser ma femme

Un soir, ma femme et moi dînions, le sujet d'un de nos fantasmes est venu. On l'appelait la camionnette. C'était un fantasme récurrent pour nous de ramasser plusieurs mecs et de les faire baiser ma femme à l'arrière d'une camionnette. Cette fois, nous avons décidé de le faire, nous avons donc attendu le week-end. Nous avons loué une camionnette blanche pour la nuit et sommes allés au centre-ville à la recherche de quelques beaux mecs en bonne santé. Elle portait une mini-robe noire décolletée et avait un lit fait dans le dos. Nous avons roulé un peu et sommes tombés sur...

1.1K Des vues

Likes 0

Linda et Bobby et tante Jen, partie 2

Ils étaient nus, dans la cuisine de tante Jen, en fait sur son plan de travail, et Bobby ramenait Linda à l'orgasme. Ils ont été surpris lorsque Jen est intervenue et a dit de manière complètement inattendue: «Eh bien, qu'avons-nous ici? On dirait que vous vous amusez. Bobby a dit un peu sur la défensive: Vous avez dit que nous pouvions venir jouer à tout moment et c'est ce que nous faisons. Ne vous inquiétez pas. Je ne suis pas faché. J'étais juste surpris quand j'ai commencé à entendre des gémissements dans ma cuisine. Est-ce que vous avez terminé tous les...

171 Des vues

Likes 0

Programme Alpha-Oméga 7

Épisode 7 : Déboguer le code Zack dévalait la rue sur son nouveau scooter. Il était sorti et était sur le point de s'amuser dessus pendant la dernière heure. Finalement, il a décidé de se diriger vers la maison de Brian, pour lui montrer son nouveau jouet. Il fit un zoom au coin suivant et se dirigea vers cette partie de la ville. Zack remarqua immédiatement que la camionnette de Brian n'était plus là, donc Brian n'était presque certainement pas à la maison. Eh bien, pensa-t-il. Je vais le montrer à Wendy, alors. Zack frappa à la porte, puis entra en criant...

1.2K Des vues

Likes 0

Brooke_(1)

Brooke Ceci est ma première histoire, et en tant que telle, soyez prudent dans vos critiques ; critique constructive seulement s'il vous plaît. Si vous n'aimez pas cette histoire, il y en a plein d'autres à lire. Les noms ont été changés pour protéger mes copains de baise, et en retour mon cul. Tout au long de mon adolescence, j'ai été assez active sexuellement. Être un adolescent et aller dans un lycée catholique pour garçons n'a fait qu'améliorer ma libido. Pour commencer, je ne suis pas un petit gars. À cette époque, j'avais environ 6'3, 200 livres et j'étais un athlète...

1.1K Des vues

Likes 0

Chapitre 3 de ma série; Rachel arrive devant

En lisant ceci, j'ai découvert qu'une partie du dialecte de ma région s'était glissée, alors pour enregistrer tous les commentaires sur l'orthographe et la grammaire, je vais l'expliquer. Nous utilisons « moi » à la place de « mon » dans certains cas et notre mère est « maman », alors quand Rachel dit « Je suis tombée de mon vélo » et « C'est moi, maman », c'est correct pour elle. Désolé pour les fautes d'orthographe, qui sont passées. J'avais environ 24 ans et Susan 20 ans quand nous nous sommes mariés, en moins d'un an, j'ai été nommé gardien en chef, en raison de la retraite de Sid, cela...

968 Des vues

Likes 0

Ma démangeaison - Partie 2

Quand je suis revenu à la copropriété, j'ai attrapé mon sac à main et j'ai couru vers la porte, criant de triomphe lorsque les lumières se sont rallumées quelques secondes plus tard. Sachant que je n'aurais pas beaucoup de temps, j'ai rapidement attrapé plusieurs serviettes épaisses dans la salle de bain et les ai mises dans la sécheuse avec le t-shirt trempé d'Itch et je l'ai mis en haut. Je courus dans la chambre, récupérant un panier à linge que nous gardions dans les unités pour les invités et retournai dans le salon. J'ai allumé le foyer électrique à feu doux...

786 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.